Actu-Environnement
 
 
 
 

Dictionnaire environnement Retour

Définition
A

Agriculture intensive

L'agriculture intensive est un système de production agricole caractérisé par l'usage important d'intrants, et cherchant à maximiser la production par rapport aux facteurs de production, qu'il s'agisse de la main d'œuvre, du sol ou des autres moyens de production (matériel, intrants divers).
Elle est parfois également appelée agriculture productiviste. Elle repose sur l'usage optimum d'engrais chimiques, de traitements herbicides, de fongicides, d'insecticides, de régulateurs de croissance, de pesticides...

Ce mode de production fragilise (voire met en péril) l'Environnement. De nombreux problèmes liés à l'utilisation massive des engrais commencent à voir le jour : pollution des eaux et des sols. Dans le monde les rendements sont différents en fonction des pratiques agricoles, des cultures du climat, etc.. Exemples de quantité moyenne de fertilisants utilisés par an :
- France : 240 kg par hectare de blé.
- Russie (1995) : 25 kg par hectare de blé.
- USA : 257 kg par hectare de maïs.
- Tanzanie : 12 kg par hectare de maïs.
- Corée du Sud : 320 kg par hectare de riz.
- Cambodge : 4 kg par hectare de riz.
- Tadjikistan : 461 kg par hectare de coton.
- Bénin : 45 kg par hectare de coton.
Ainsi, en France, les rendements d'un hectare de blé n'ont pas cessé de croître au cours des derniers siècles : jusqu’en 1850 : 10 quintaux / 1850 - 1950 : 16 quintaux / 1950 - 1973 : 25 quintaux / 1973 - 1980 : 48,5 quintaux / 1980 - 1995 : 66 quintaux / 1995 : 70 quintaux.Dernière mise à jour : 16/02/2012

Proposer une correction
Rechercher dans le dictionnaire
Rechercher :