Actu-Environnement
 
 
 
 

Dictionnaire environnement Retour

Définition
A

Assainissement

Désigne l'ensemble des moyens de collecte, de transport et de traitement d'épuration des eaux usées avant leur rejet dans les rivières ou dans le sol. On parle d'assainissement collectif pour les zones raccordées au réseau d'égout et équipées d'une station d'épuration traitant les rejets urbains. L'assainissement est dit non-collectif ou autonome dans les zones non-raccordées au tout à l'égout.

Au XIXème siècle, l'assainissement était défini comme étant « la restitution à la terre des principes fertilisants qu’elles contiennent et le retour aux rivières des liquides dépouillés de leurs éléments corrupteurs. » (Charles de Freycinet, Principes d’assainissement des villes, Paris, 1870, p.161). Ces enjeux ont été peu à peu perdus de vue au fur et à mesure que les villes se sont agrandies, étalées et ont rompu le lien avec leurs campagnes. Des techniques d'assainissement écologique centrées sur la préservation des milieux aquatiques et la valorisations des nutriments pour les sols existent depuis longtemps, mais c'est l'assainissement conventionnel qui domine.

Le processus d'assainissement conventionnel d'une station d'épuration est le suivant :
- Relevage : les eaux sont, quand nécessaire, relevées jusqu'à la station d'épuration, par des pompes ou des vis d'Archimède.
- Pré-traitement : élimination des plus gros déchets en faisant passer l'eau à travers des grilles (dégrillage), des tamis (tamisage), des sables et graviers par décantation dans des bassins (dessablage), des graisses par injection d'air qui les fait remonter à la surface (déshuilage). Egalement, clarification par coagulation-floculation, flottation, filtration.
- Traitements primaires : procédés physiques ou physico-chimiques visant à éliminer par décantation une forte proportion de MES. Affinage : élimination de 70 % des MES par décantation.Autres process : filtration sur charbons actifs, filtration sur membranes.
- Traitements secondaires : Elimination des matières polluantes solubles (carbone, azote, phosphore). Procédés utilisables : biologique, membranaire, physico-chimique. Bassin d'aération : traitement biologique par micro-organismes des matières organiques. Clarification : L'eau est une nouvelle fois décantée pour se débarrasser des boues organiques avant de pouvoir être rejetée. Remarque : toutes les stations d'épuration françaises devront, d'ici 2005, assurer un traitement secondaire.
- Traitements tertiaires (dans certains cas spécifiques) : Elimination poussée des matières polluantes azotées et phosphorées (eaux de baignade). Désinfection : neutralisation des virus et bactéries pathogènes par l’utilisation d'agents chlorés, d'ozone, d'ultraviolets, ou par filtration sur membranes. Désodorisation.
- Traitement des résidus : Gaz : les gaz malodorants sont captés et traités dans des tours de lavage. Boues : 1m3 d'eau usée produit environ 400 grammes de boues. La France produit chaque année près de 1 million de tonnes de matières sèches qui résultent du traitement des boues.
60 % de ces boues sont répandues en agriculture, 15 % sont incinérées et 25 % sont envoyées en enfouissement.

La composition des coûts d'un réseau d'assainissement (CCV) s'établie comme la somme des coûts suivants :
- Cic : Coûts initiaux, prix d'achat.
- Cin : Coûts d'installation et de mise en service.
- Ce : Coûts énergétiques.
- Co : Coûts de fonctionnement.
- Cm : Coûts de maintenance et de réparation.
- Cs : Coûts des temps d'arrêt.
- Cenv : Coûts environnementaux.
- Cd : Coûts de mise hors service et d'évaluation.
Lorsqu'elles sont d'origine domestique, les eaux usées sont caractérisées par trois grands indicateurs de pollution : MES, DBO, DCO.Dernière mise à jour : 04/02/2014

Proposer une correction
Rechercher dans le dictionnaire
Rechercher :