Actu-Environnement
 
 

Dictionnaire environnement Retour

Définition
F

Formaldéhyde

Le formaldéhyde, mieux connu sous le nom de formol lorsqu’il est dissout dans l’eau, est un composé organique très volatil (COV) appartenant à la famille des aldéhydes. De faible poids moléculaire, cette substance a la propriété de devenir gazeuse à température ambiante et est actuellement fréquemment retrouvé dans les environnements intérieurs.

Le formaldéhyde a de très nombreuses sources parmi lesquelles :
Les sources de combustion englobant la fumée de tabac, les bougies, les bâtonnets d’encens, les cheminées à foyer ouvert ainsi que les cuisinières à gaz, les poêles à pétrole,
Les produits de construction et de décoration contenant des composants à base de formaldéhyde (par exemple liants ou colles urée-formol),
Les produits d’usage courant comme les produits d’entretien (détergents pour la
vaisselle, désinfectants, lingettes) et de traitement (insecticides), les produits d’hygiène corporelle et les cosmétiques (vernis à ongles ou durcisseurs d'ongles),
La réactivité chimique entre l’ozone (provenant en général de l’extérieur) et certains composés organiques volatils présents dans l’air.

Niveaux de formaldéhyde habituellement rencontrés dans les logements en France
50 % des logements présentent des concentrations supérieures à 20 microgramme.m3, 5% d’entre eux enregistrant des concentrations supérieures à près de 50 microgramme.m3. En l’absence de fixation de valeur guide ou limite, ces seuils ne sont donnés que pour une information statistique.

 Le formaldéhyde est un irritant des yeux, du nez et de la gorge. Suite à une étude américaine, il a été classé en 2005 par l'OMS comme étant un cancérogène certain pour l'homme du nasopharynx et des fosses nasales. La France a alors demandé à ce qu'il soit classé comme tel au niveau européen, en s'appuyant sur les études et les recherches existantes et notamment l'étude américaine. L'avis sera rendu par la Commission européenne pour mars 2007. Les études font polémique et l'Allemagne, l'Angleterre et les Pays Bas s'opposent à ce classement (il est actuellement classé au niveau 3 : cancérigène pour les animaux.). En cas de non reclassement, de nouvelles études toxicologiques
pourront être menées dans le cadre du projet européen REACH (délais de 3 ans).
Certaines études épidémiologiques sur les effets de l’exposition prolongée au formaldéhyde ont également mis en avant des effets allergiques et un impact sur l’appareil respiratoire.

Quelques conseils pour limiter la présence de formaldéhyde et plus généralement
les composés organiques volatils chez soi
• N’achetez que les produits utiles à vos besoins et ne stocker pas de produits dans votre logement
• Choisir les produits (de construction, décoration, aménagement) en fonction de l’usage prévu (par exemple, pas de peinture pour l’extérieur à l’intérieur des habitations)
• Se renseigner auprès des fabricants ou des distributeurs de produits de construction, de décoration ou d’ameublement sur les émissions chimiques potentielles de ces produits et consultez les fiches de données de sécurité
• Lire les étiquettes des produits et respecter les consignes d’utilisation (ne pas utiliser dans un local fermé, ne pas inhaler les vapeurs, temps de séchage...)
• Etre particulièrement vigilant lors de l’utilisation de produits nocifs, inflammables, corrosifs, toxiques (voir symboles de danger sur les étiquettes des produits) et utilisez ces produits dans des endroits aérés
• Ne pas mélanger les produits : ils ne seront pas plus efficaces et peuvent entraîner des réactions dangereuses
• Eviter d’utiliser de façon intensive des pesticides, des parfums d’ambiance, des bougies ou de l’encens
• Aérer les pièces qui ont fait l’objet de travaux ou d’aménagement récents et après l'utilisation de produits chimiques

Comment mesure-t-on le formaldéhyde ?
La méthode la plus utilisée consiste à piéger le composé sur une cartouche d’adsorbant imprégné de dinitrophénylhydrazine (DNPH). Le prélèvement peut être effectué par des capteurs passifs qui peuvent être envoyés par la poste. L’analyse est ensuite effectuée en laboratoire par chromatographie liquide
haute performance et détection dans l’ultraviolet (HPLC/UV).
Les normes les plus récentes en terme de mesure du formaldéhyde dans les environnements intérieurs sont : NF ISO 16000-2 : Stratégie d’échantillonnage du formaldéhyde ; NF ISO 16000-3 : Dosage du formaldéhyde et d’autres composés carbonylés – Méthode par échantillonnage actif ; NF ISO 16000-4 :
Dosage du formaldéhyde – Méthode par échantillonnage diffusif.
Dernière mise à jour : 16/02/2012

Proposer une correction
Rechercher dans le dictionnaire
Rechercher :