En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Grenelle de l’environnement : l’enjeu de la formation des professionnels

Actu-Environnement.com - Publié le 02/12/2008
Grenelle de l’environnement : l’enjeu...  |    |  Sommaire du dossier
Grenelle de l’environnement : l’enjeu de la formation des professionnels

La mise en œuvre du Grenelle de l’environnement devrait permettre de créer ou maintenir plusieurs dizaines de milliers d’emplois dans les secteurs du bâtiment et des énergies renouvelables. Mais les compétences sont-elles disponibles aujourd’hui ? Les jeunes diplômés sont rarement formés à la maîtrise de l’énergie, les entreprises peinent à recruter du personnel qualifié, les professionnels ne sont pas forcément formés aux nouvelles techniques… C’est tout un secteur qui doit évoluer pour s’adapter aux nouvelles demandes… et vite !

Dans un contexte de crise financière mondiale et de ralentissement de l'économie, les activités associées à la protection de l'Environnement et à la lutte contre le réchauffement climatique offrent l'opportunité d'une croissance, désormais plus vertueuse. Le Grenelle de l'Environnement qui fait la part belle à la performance énergétique des bâtiments devrait par exemple apporter un vrai ballon d'oxygène à toutes les entreprises du BTP.

Selon les secteurs, des milliers, des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers d'emplois seraient créés pour se conformer aux objectifs du Grenelle de l'Environnement. En avril 2008, le Ministre du Développement Durable, Jean-Louis Borloo estimait que les investissements engagés dans le bâtiment, dans les énergies renouvelables et la rénovation thermique permettront de gagner 0,8 point de croissance supplémentaire et de créer environ 500.000 emplois sur la période 2009-2020. Un chiffre maintenu depuis, malgré la crise financière et les inquiétudes qu'elle entraîne quant aux financements des mesures du Grenelle.

Pourtant sur le terrain, les entreprises peinent d'ores et déjà à recruter du personnel technique et qualifié. Les jeunes diplômés sont rarement formés à la maîtrise de l’énergie, les professionnels ne sont pas forcément familiarisés aux nouvelles techniques… Le défi ne se situe donc peut-être pas uniquement au niveau du financement des mesures.
Si les objectifs du Grenelle sont ambitieux, les compétences nécessaires pour les atteindre sont loin d'être disponibles à ce jour. Le seront-elles rapidement ? On peut en douter : alors que les estimations de création d'emploi sont toutes plus optimistes les unes que les autres, les chiffres qui attestent de la capacité de formation sont inexistants. Pire, l'heure est encore à la réflexion quant à la manière de former… Si des initiatives se distinguent et de nouvelles formations se développent dans l'urgence, la démarche globale reste confuse. Or, sans une action rapide et cohérente en la matière, c'est bel et bien la réussite du pan réduction des émissions de gaz à effet de serre du Grenelle qui serait remise en cause.

En l'état, la formation constitue donc de toute évidence LE talon d'Achille du Grenelle de l'Environnement.

Enquête réalisée par Sophie Fabrégat, Introduction de Carine Seghier
Sommaire de l'enquête :

Chapitres

A lire pour aller plus loin…


Retour à la liste des dossiers

© Tous droits réservés Actu-Environnement
Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Partagez sur…

Recevez gratuitement nos Newsletters

Modifier son abonnement