En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Mieux évaluer l'état des écosystèmes aquatiques grâce à un suivi de la décomposition

Eau  |    |  Dorothée Laperche

De nouveaux indicateurs pourraient venir compléter la palette des outils de surveillance de la santé des écosystèmes : un projet européen Rivfunction a montré que la décomposition de la matière organique végétale serait un marqueur de l'intégrité fonctionnelle des rivières. Des résultats viennent de paraître dans le magazine Science. Les scientifiques ont observé l'impact d'une variation de la concentration en nutriments sur l'activité de décomposition sur 100 cours d'eau d'Europe. Les rejets des agglomérations, de l'industrie, de l'agriculture ou de l'élevage dans les rivières entraînent en effet un enrichissement de celles-ci en nutriments.

Les différentes équipes de recherche ont déposé dans les cours d'eau 2.400 sacs contenant des débris végétaux. Elles ont constaté que si un apport modéré de nutriment stimule les organismes décomposeurs, une forte quantité en revanche ralentit le processus (manque d'oxygène, présence de molécules toxiques, effets délétères pour les organismes mes plus sensibles, etc.).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Cette fonctionnalité est réservée à nos abonnés. Cliquez ici pour découvrir nos offres ou vous identifier