Actu-Environnement
 
 
 
 

Le WWF-France lance une campagne contre les importations de bois tropical illégal

S'intéressant aux salons de jardin en bois tropical, cette campagne intitulée ''je dis non au bois illégal'' souhaite mettre en évidence le lien de cause à effet entre l'achat de mobilier de jardin et la disparition des forêts tropicales.

Sensibilisation  |    |  Actu-Environnement.com
Selon une étude du WWF « Failing the forest, Europe's illegal timber trade » (WWF UK, 2005), 39 % des importations françaises de bois tropical seraient issues de l'exploitation illégale. Alors que les forêts tropicales abritent plus de 50 % de la diversité biologique terrestre et constituent une précieuse source d'approvisionnement en matières premières pour l'homme. Elles jouent également un rôle important dans la régulation du climat en influant sur le cycle de l'eau et le régime des pluies. Pourtant, environ 14 millions d'hectares de forêt tropicale disparaissent chaque année, soit l'équivalent de la superficie de la forêt française.

De manière à sensibiliser le grand public à la problématique des forêts tropicales, le WWF a donc lancé à l'occasion de la journée mondiale des Forêts, le 21 mars dernier, une campagne de lutte contre les importations de bois tropical illégal sous le slogan ''je dis non au bois illégal''.

Il ne s'agit pas de détourner les consommateurs des produits en bois tropical, souligne le WWF mais d'inciter les consommateurs à acheter des bois tropicaux de provenance légale en identifiant les enseignes proposant les produits bénéficiant des meilleurs garanties environnementales. L'association souhaite ainsi promouvoir l'achat de produits en bois labellisés FSC (Forest Stewardship Council ou Conseil de bonne gestion forestière), qui, aux côtés des labels PEFC (Pan European Forest Certification), SFI (Sustainable Forestry Initiative), ATSF (American Tree Farm System) et CSA (Canadian Standart Association) garantissent la bonne gestion forestière.
Le label FSC, créé en 1993 par des ONG environnementales et sociales, dont WWF, permet notamment aux consommateurs d'identifier les produits provenant de forêts tropicales gérées selon des pratiques respectueuses de l'environnement et socialement bénéfique pour les populations locales.

Dans le but de fournir aux consommateurs les clefs d'un achat responsable, le WWF a analysé 12 enseignes (Auchan, Carrefour, Casa, Castorama, Bricomarché, Bricorama, Casino/Géant, Le Cèdre Rouge, Leclerc, Leroy Merlin, Métro et Pier Import) distribuant du mobilier de jardin en bois tropical. Résultats : 2/3 des enseignes offrent des salons de jardin FSC*. Cependant, la moitié ont encore plus de 30 % de produits sans garantie indépendante et 4 enseignes ont refusé de répondre à l'enquête pour l'instant. Casa serait le distributeur qui propose le plus de produits certifiés avec 75% de produits FSC. Leclerc, Auchan et Castorama suivent (66%, 60% et 57% respectivement).

Cette étude permettra également de faire évoluer les politiques d'approvisionnement en produits issus des forêts tropicales des enseignes de distribution généralistes et spécialisées. Ainsi, le WWF souhaite à travers cette campagne sensibiliser également les professionnels du bois afin qu'ils s'engagent à s'approvisionner auprès de fournisseurs dont les exploitations sont gérées durablement et donc à vendre davantage de produits labellisés FSC.


*Résultat de l'étude.

Réactions12 réactions à cet article

 
désinformation

C'est scandaleux, et également de la désinformation d'affirmer que FSC est le seul label qui garantit la bonne gestion forestière. Ou est-ce par intérêt financier, WWF étant parti prenant de FSC !

FSC est loin d'être le seul label, d'autres existent, notamment un aussi important que FSC, mais effectivement non soutenu par WWF.

Il est triste de voir que même en matière de préservation d'environnement, les enjeux financiers l'emportent !!!

Moi | 28 mars 2006 à 16h47
 
 
Re:désinformation

Pourriez vous nous indiquer les autres labels qui qui nous garantissent la bonne gestion forestière pour l'importation du bois exotique.
Une autre question m'interpelle, la gestion des forêts tropicales est primordiale, d'accord, mais qu'en est il des intervenants et des fabriquants de nos beaux portails.
Sont'ils aussi labélisés et les ouvriers qui fabriquent ces meubles, sont'ils protégés par les droits de l'homme .........
D'autres informations devraient nous être fournis : la provenance et la fabrication (qui n'est jamais expliquée)

gab | 29 mars 2006 à 19h16
 
 
Re:désinformation

Honte à vous qui achetez du bois tropical quel qu'il soit : legal ou illégal!

s | 30 mars 2006 à 09h58
 
 
Re:désinformation

Nous utilisons en France et en Europe le label PEFC, qui doit pouvoir se traduire , si j'me gourre pas trop, par Pan European Forest Certification.

Le problème des labels est à mon sens lié au fait que le consommateur ne sait pas qu'ils existent et ce qu'ils recouvrent. En "bon vendeur", ceci peut se traduire par : j'expose à la vente des meubles de salon , table à opium, fauteuils cuir et teck avec un bout d'étiquette pendu à une ficelle de coton explicant brièvement le label .
Comme j'aime bien mettre en situation mes produits, je reconstitue une "ambiance", avec des objets de déco en teck ou en tropical façon teck qui eux ne sont pas écocertifiés, et , le tour est joué. Mes clients achèteront avant tout la déco à 10 ou 20 euros plutôt que la table à 200 ou 300 euros... en croyant avoir protégé la forêt tropicale ...
et c'est valable pour des bois plus classiques pin traités autoclave, Red Cedar (c'est du tuhya en français!) dont certains proviennent de l'exploitation de grards parcs naturels du nord de l'Amérique ...
Et pour les septiques, allez voir à la Maison "machin" ou chez un célèbre vendeur de meuble du nord de notre continent pour vous convaincre de la nécessité de mieux communiquer sur l'écocertfication.

Bonne journée,

Eric

Eric | 30 mars 2006 à 11h44
 
 
Merci pour toute info

Bonjour,
Dans un système totalement débridé, il est nécessaire que l'information passe. Aussi même si elle n'est pas complète, il me semble que c'est primordial. J'ai créé un site pour informer dans ce but bien précis car il faut parvenir, informer et conduire chacun de nous à consommer sans nuire, créer sans détruire.
Je sais, face à notre situation catastrophique c'est insuffisant aussi, j'aimerai que le premier intervenant cite les autres labels (et les magasins chez qui nous pouvons les trouver). Moi aussi j'ai envi d'hurler quand je vois le désastre mais cela ne suffit pas ! Il faut donner l'info. Merci à vous tous. Hervé.
PS : envisageons une action d'envergure. Voilà ce qu'il nous faut trouver d'urgence.

Hervé le Grand | 30 mars 2006 à 11h48
 
 
soyons réaliste

Bonjour

Je suis actuellement en pleine rénovation de ma maison et je peux vous dire l'achat de fenêtre, porte ou tous autre menuiserie extérieur est vrai parcours du combattant pour qui ne veux pas acheter de bois tropical.
Nos principales enseignes vendent très peu de bois français (à part du sapin).
Si on veut trouver du bois de qualité à un prix abordable et venant de nos contrées il faut faire le tour de nos menuiseries provinciales (ce qui prend du temps et materielement pas trés facile)
En tout cas je peux vous dire aujourd'hui que je suis tres fier d'avoir des fenetre en pin, des tables en accacia, porte en mélèze.
Mais pour cela je me suis bougé "les fesses" donc il faudrait éviter la facilité de la proximité de M. Brico... ou autres, enfin c'est ce que je pense et pour c'est le premier acte de sauvegarde de ces forets lointaines et magnifiques et cela evite d'avoir de grandes paroles sans actes !!!

Merci de faire comme moi et salutations

gab | 30 mars 2006 à 12h54
 
 
Re:désinformation

Acheter du bois tropical certifié forêt protégée incite à couper des arbres de manière intensive... donc le commerce illégal... les plants des ONG écolo qui donne bonne conscience au citoyen sont laissés à l'abandon ou jetés dans les rivières (fait observé)... les forêts sont détruites pour le plaisir de personnes qui ne savent pas quoi faire de leur argent... Pourquoi ne pas utiliser le bois des forêt européennes?

s | 30 mars 2006 à 12h55
 
 
Re:soyons réaliste

Bravo Monsieur vous ne cédez pas à la facilité, je m'appelle William, j'ai 29 ans et m'intéresse de très près à ce problème, j'anime une émission radio sur l'environnement en général et je passe ce message, arrêtons d'opter pouir la facilité! Encore félicitations...

aDENI | 30 mars 2006 à 16h19
 
 
Re:soyons réaliste

Bravo, effectivement.
Mais vous avez probablement la chance d'avoir du temps et suffisamment d'argent pour investir dans des bois provenant de menuiseries locales (j'écris « probablement » ; ce n'est pas une critique et de toute façon, c'est tant mieux pour vous sans rien enlever à votre mérite, ne vous méprenez surtout pas sur le sens de la remarque…).
Malheureusement, la plupart des budgets ne peuvent qu'aller chez les Truc, Machin et autres Chose : dans mon petit village de Touraine (1 100 habitants au NO de Tours), il y a une menuiserie qui fabrique portes, fenêtres et meubles à la demande, dans du bon bois de chez nous (chêne, châtaignier, merisier, noyer, mélèze, etc.). C'est très beau et ça protège les forêts tropicales et leurs habitants singes petits et grands, entre autre. Mais, à moins d'avoir un salaire de p.d.G, ou d'avoir gagné une fortune à un quelconque jeu de hasard, ou encore de bénéficier d'un substantiel héritage, c'est hors de portée des bourses moyennes… Dommage.
On en revient toujours au problème de la société de consommation, des profits immédiats et de la Grande Distribution.
Qui est prêt à boycotter nos chers Grands Distributeurs, au profit des petits commerçants et artisans ? 0,5 % des consommateurs (ce chiffre n'engage que moi, et n'est fondé sur aucune étude sérieuse : il ne s'agit là que d'une vague impression pessimiste). On ouvre les paris ?

Bien cordialement.

Pierre Darmangeat | 31 mars 2006 à 17h17
 
 
Re:désinformation

Pour répondre à "gab" : relisez l'article, d'autres labels sont mentionnés…

Pierre Darmangeat | 31 mars 2006 à 20h29
 
 
Quelle esbrouffe

"Il ne s'agit pas de détourner les consommateurs des produits en bois tropical mais d'inciter les consommateurs à acheter des bois tropicaux de provenance légale"

Bien sûr que si, il s'agit de boycotter les bois tropicaux.. Il y a tellement peu de bois tropicaux certifiés FSC, alors qu'il y a tellement de bois tempérés certifiés FSC, que choisir FSC, revient statistiquement à choisir du tempéré.

TEST : allez tous dans les magasins cités par WWF, et regardez effectivement COMBIEN de meubles sont proposés avec le label. et revenez après. Vous verrez que tout ça est de l'esbrouffe, qui sert surtout à faire de la publicité à WWF.

Par ailleurs; les bois FSC viennent de pays riches, en premier lieu. Il n'y a pas de vraies forêts communautaires pauvres certifiées FSC. Savez vous pourquoi ? Parce qu'i faut payer - certes pas très cher - mais plus que ce que peut s'offrir un pygmée de RDC. Choisir FSC, c'est acheter aux riches, et rejeter les pauvres.

TEST : allez sur le site du FSC (très bien fait d'ailleurs) et faites vous mêmes vos comptes : surfaces cetifiées dans les pays tropicaux : moins de X%, surfaces certifiées dans les pays tempérés, plus de XX% faites le calucl vous même, c'est instructif

A moins que vous ne pensiez que les pauvres ne sont pas certifiés parce qu'ils sont tous des tricheurs, ou parce qu'ils sont tous explités par des grandes firmes... si c'en est à ce stade de naiveté, je suis navré pour vous.

Acatine | 10 avril 2006 à 11h43
 
 

L'importation de bois tropicaux même certifiés est injustifiable mais répond à une contrainte majeure à laquelle sont confrontées toutes les entreprises : Elles doivent vendre ! Vendre à tous prix !
Creersansdetruire

Creersansdetruire | 20 janvier 2012 à 22h18
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 
 
 
<