Actu-Environnement
 
 
 
 

Le nouveau Parc du Chemin de l'Ile de Nanterre filtre les eaux de la seine grâce à des jardins spécifiques

Dans le cadre du réaménagement des berges de la Seine, la ville de Nanterre a inauguré son nouveau Parc du Chemin de l'Ile. Ludique et écologique, ce parc de 15 ha comporte plusieurs bassins conçus pour améliorer la qualité des eaux de la Seine.

Amenagement  |    |  Actu-Environnement.com
   
Le nouveau Parc du Chemin de l'Ile de Nanterre filtre les eaux de la seine grâce à des jardins spécifiques
Bassins filtrants
   
Le nouveau Parc du Chemin de l'Ile de la ville de Nanterre a été officiellement ouvert le 10 juin dernier. Imaginé comme un trait d'union entre la ville et le fleuve, ce parc est le projet phare du schéma d'aménagement et de gestion durable de la Seine et de ses berges, approuvé par le conseil général des Hauts-de-Seine le 24 février 2006. Il s'intègre donc dans un projet plus global qui doit aboutir à une promenade de 39 km le long de la Seine de Rueil-Malmaison à Issy-les-Moulineaux. À Nanterre, le Parc du Chemin de l'Ile a été aménagé le long des anciens chemins de halage et relie Rueil-Malmaison à Colombes. Contrairement aux parcs urbains classiques, le Parc du Chemin de l'Ile est relativement atypique puisqu'il conjugue accueil du public, décor urbain et utilité écologique.

En effet, la première partie du parc a été aménagée en zones humides artificielles basées sur le concept de Jardins Filtrants® développé par Phytorestore / Site et Concept. Ces aménagements paysagers épurateurs sont particulièrement rustiques et évoquent les marais naturels canalisés dans des bassins en béton. Outre l'aspect paysager, les Jardins Filtrants® ont un rôle de dépollution de l'eau. En amont, l'eau de la Seine est prélevée par une vis d'Archimède puis épurée en traversant sept types de bassins disposés en cascade. Les végétaux qui ornent les bassins ont été sélectionnés en fonction de l'évolution de la qualité de l'eau au fur et à mesure de son traitement. Les premiers bassins alignent quenouilles (Typhas angustifolia) et roseaux communs (Phragmites communis) pour abattre les charges organiques. Les seconds bassins mobilisent prêles (Equisetum fluviatil) et iris jaunes (Iris pseudacorus) et bleus (Iris sibirica) pour détruire les germes. Les derniers bassins laissent la place aux plantes oxygénantes : nymphéas (Nymphea alba), faux lotus (Nymphoïdes peltata), glycérie aquatique (Glyceria aquatica). Alors qu'en entrée, l'eau de la Seine est chargée en composants organiques, en azote, en phosphore et en germes et présente une qualité d'eau de classe 3, elle atteint une qualité « eau de baignade » de type qualité piscicole de classe 1B en sortie. L'installation traite 860 m3/j pour une superficie en eau de 18.000 m2.
Dans la seconde partie du parc, l'eau épurée rejoint le lit de l'ancienne rivière du site réaménagé en divers habitats écologiques : frayères, habitat pour grenouilles vertes, tritons, petits insectes… Une bonne qualité d'eau est essentielle à cette étape puisque les animaux ne peuvent s'installer et prospérer que si l'eau atteint au moins 5 à 7 mg d'oxygène par litre comme c'est le cas en sortie des bassins filtrants alors que dans la Seine ce taux est de 4 mg/l en moyenne.
Pour compléter la filtration des eaux des installations il est prévu d'installer des systèmes filtrants par phytodégradation pour le traitement de l'air provenant de l'autoroute qui passe sous le parc. L'air pollué sera canalisé et récupéré sous forme liquide par contact avec de l'eau puis dirigé vers un support organique sur lequel seront planté des végétaux spécifiques. En traversant l'épaisseur de sol et les racines des plantes les molécules polluantes seront fixées et /ou dégradées.

En ce qui concerne l'aménagement global du site, tous les matériaux utilisés sont des anciens déchets du site, recyclés sur place : bétons avec débris de bouteilles de verre, plaques d'acier rouillé, poutrelles d'anciennes voies ferrées…. Il en ressort une forte impression de bataille entre des paysages naturels luttant pour émerger et les grandes infrastructures aériennes à proximité que sont l'autoroute A14, la voie ferrée du RER et le vieux bâtiment industriel des Papeteries de la Seine.
Pour faciliter l'accueil du public, de nombreuses installations annexes ont été prévues : parc canin, point information, guinguette, jardins familiaux, aires de jeux… Tous les bâtiments ont été conçus et construits en respectant les préconisations du label HQE.
Sécurisé et surveillé, le parc sera ouvert en journée mais l'accès aux chemins de halage restera possible à tout moment. D'ailleurs, les berges du fleuve ont également bénéficié d'un réaménagement végétal et de l'installation de frayères qui serviront de refuge à de nombreux poissons.

Réactions16 réactions à cet article

 
Des preuves des efficacités avancées! SVP

Si un certain nombre de plantes utilisées ont fait leurs preuves en taraitement de DBO5 ,et même DCO, il reste encore à prouver un certain nombre de possibilités sur les hydrocarbures et les métaux lourds. Je regrette que l'on avance un peu vite un certain nombre de possibilités sans que l'on ait actuellement toutes les preuves ( bacterio, effet de la rhyzosphère etc...) et surtout quelle est l'évolution des marais filtrants dans le temps( plusieurs années...). SVP Restons scientifiques et prudents!
Gérard BLAKE, Professeur de Biotechnologie environnementale. Concepteur des lits horizontaux à Phragmites australis depuis 1990.

Anonyme | 19 juin 2006 à 22h47
 
 
Re:Des preuves des efficacités avancées! SVP

Pouvez-vous me laisser vos coordonnées dans une réponse, la biotechnologie appliquée m'intéresse et peut m'être utile dans mon travail (maîtrise d'oeuvre dépollution).
Merci d'avance, Monsieur Blake, et au passage, bravo pour votre recadrage scientifique de l'article !

botanion | 22 juin 2006 à 15h27
 
 
HEUREUX

Bonjour,
je suis heureux qu'il existe une telle nouveauté en région parisienne....il ne faut pas aller trés loin pour etre un peu écologiste....cela commence par notre habitat et ses environs
Cordialement

éric | 26 juin 2006 à 20h40
 
 
le chemin de halage

" À Nanterre, le Parc du Chemin de l'Ile a été aménagé le long des anciens chemins de halage et relie Rueil-Malmaison à Colombes"
Et bien on a essayé, en partant de Rueil-Malmaison, et à Nanterre cela ne passe plus. Il faut faire un très très long crochet à travers la zone industrielle sans trouver la moindre indication.

cat | 02 juillet 2006 à 16h59
 
 
chemin d'accès

peut on indiquer sur votre site le chemin d'acces à ce magnifique parc
MERCI

Anonyme | 11 juillet 2006 à 12h43
 
 
le parc en photos !

quelques photos du parc, du jardin des tourandons et des jardins familiaux, avec l'été la végétation prend tournure - un voisin

http://chemindelile.over-blog.com/

zilina | 16 juillet 2006 à 15h44
 
 
enfin !

une bonne nouvelle !
cela fait plaisir de voir la mise en place de ce genre d'initiative. Deviendrait-on un tant soit peu raisonnables.
Dommage par contre qu'il soit si mal flêché : avons pas mal tournés dans Nanterre avant de le trouver. A améliorer.
J'ai hâte qu'il prenne quelques années car pour le moment c'est encore un peu vide ...
Attention à la mise en place d'un lieu de restauration : il me semblerait intéressant et surtout cohérent d'aller vers une restauration biologique voir végétarienne, pourquoi pas ? dersou

Anonyme | 17 juillet 2006 à 19h59
 
 
Re:chemin d'accès

Merci de m'indiquer l'adresse exacte de l'entrée du Parc du chemin de l'ile à Nanterre .

Anonyme | 22 juillet 2006 à 19h10
 
 
Re:chemin d'accès

quel est le chemin d'accès MERCI

Anonyme | 30 juillet 2006 à 17h39
 
 
Chemin d'accès

Où se trouvent exactement les bassins filtrants?
Comment y accéder?

Anonyme | 27 septembre 2006 à 17h20
 
 
Re:le chemin de halage

Espérons que ça change dans le futur, si c'est possible...

MaVaTi | 16 septembre 2007 à 14h36
 
 
Evolution écologique

C'est merveilleux de voir une telle évolution écologique à Nanterre. Bravo à Mr le Maire et ses élus.
J'ai hâte de visiter.
Une auboise.
Dominique

Dom | 11 mars 2008 à 19h32
 
 
Re:Re:le chemin de halage

Oui il est prévu la construction d'une darse surplombant la zone d'activite et ainsi rejoindre les 2 berges de seine Nanterre et Rueil

biba | 04 août 2008 à 17h02
 
 
Re:Chemin d'accès

les papeteries de la seine sont elles concernées par les bassins filtrants? ainsi que par l'aménagement des bords de seine s'achant que les papeteries sont passées sous controlede smurfit qui est blanc bonnet et bonnet blanc avec véolia qui souhaiterait récupérer le site et cela au détriment de l'emploi des 120 salariés acctuellement employés aux papeteries.de plus véolia tenterait là une tres gosse affaire et qui ne lui couterait pas cher en fait une grosse opération financiére tout n'est pas joué les travailleurs ont leur mots à dire ainssi que la municipalité!!!!

duhamel jacques | 20 mars 2009 à 12h07
 
 
tortues

Bonjour. Très beau parc paysager et franchement on ne se croirait pas à Nanterre. Par contre j'ai photographié deux tortues que j'ai identifiées comme étant la tortue de Floride à joues rouges et je m'étonne de les trouver à cet endroit, c'est un prédateur ? Est-ce normal ?

Doris | 01 juin 2009 à 15h38
 
 
Merci

Merci le Conseil général des Hauts-de-Seine, véritable bouffée d'oxygène pour Nanterre.

Edouard Lecharne | 20 août 2009 à 12h08
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]