En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Etat débloque 300 millions d'euros pour rénover les routes nationales

Transport  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Le secrétaire d'Etat chargé des transports, Alain Vidalies, a annoncé le 8 février une enveloppe supplémentaire de 150 millions d'euros pour l'entretien des routes et des voies navigables en 2016. Cette enveloppe correspond à une augmentation du plafond de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (Afitf) "dont les moyens dépassent le seuil de 2 Md€", a indiqué le ministère.

Près de 300 millions d'euros sont ainsi mobilisés pour réaliser plus de 400 chantiers de rénovation sur le réseau routier national, a précisé M. Vidalies. Soit une hausse de 55% des investissements pour leur entretien en un an. "Il s'agit de réaliser des travaux de gros entretien mais également de mise à niveau en matière de protection de l'environnement". Ces chantiers sont "prêts à être immédiatement lancés" par les Directions interdépartementales des routes (DIR), a-t-il précisé.

"Cet effort pour la viabilité des routes est indispensable à la mobilité de millions d'usagers, de voitures, de poids-lourds, et de transports publics", a souligné le ministère. Et de rappeler : plus de 8 déplacements sur 10 se font par la route.

L'association "40 millions d'automobilistes" s'est félicitée de cette annonce. "Nous avons pris l'initiative de rappeler à l'Etat qu'il a le devoir d'entretenir son patrimoine routier, pour la sécurité des usagers", a indiqué Daniel Quéro, président de l'association dans un communiqué. "Le Gouvernement a entendu leurs attentes" et "est prêt à y répondre. C'est évidemment encore insuffisant, mais c'est un signal positif", a poursuivi Pierre Chasseray, délégué général de "40 millions d'automobilistes".

Entretien du réseau fluvial

Une centaine de travaux de modernisation des voies navigables vont également être "immédiatement engagés partout en France", a ajouté M. Vidalies. En 2016, 70 M€ seront ainsi dédiés à ces opérations. "Soit une hausse des moyens de 40% en un an, et un doublement depuis 2012". Il s'agit pour Voies navigables de France (VNF) de conduire des travaux de remise à niveaux des berges, des ouvrages et des équipements ainsi de "requalification environnementale" et de sécurisation, a précisé le ministère.

En 2015, une enveloppe de 100 M€ avait déjà été débloquée par l'Etat pour réaliser 150 chantiers supplémentaires d'entretien routier et fluvial. "Début 2016, 100% de ces chantiers sont d'ores et déjà réalisés", a souligné le ministère.

Le gouvernement s'est également engagé à apporter un financement de 30 millions d'euros sur trois ans (2015-2017), en faveur notamment de la rénovation des lignes locales de fret ferroviaire.

Réactions1 réaction à cet article

 

300 millions pour les routes nationales, 70 millions pour les voies navigables et 30 millions pour le fret ferroviaire : le financement du transport par la route, donc les camions, est toujours privilégié au détriment des autres moyens de transports. Sous couvert de sécurité des usagers (monsieur tout le monde), l'Etat fait le choix, après ses engagements au cours de la COP21, de favoriser le transport le plus polluant et le plus dangereux.

mangouste | 10 février 2016 à 16h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…