En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Parlement européen adopte sa résolution pour le Climat

Gouvernance  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
La résolution pour le climat adopté il y a quelques semaines par les députés des commissions Industrie, Environnement et Développement du Parlement européen a été adoptée en séance plénière par 516 voix contre 92 et 70 abstentions. Les députés européens demande ainsi aux Etats membres d'être ambitieux à la conférence de Copenhague.

À leurs yeux, l'accord international qui sera finalisé lors de la conférence de Copenhague sur le changement climatique devra garantir des réductions d'émissions de gaz à effet de serre dans les pays industrialisés de l'ordre de 25 à 40 % d'ici 2020 par rapport à 1990. Les pays en développement, devront quant à eux limiter la croissance de leurs émissions de 15 % à 30 % en-deçà du niveau qui serait atteint dans un scénario du statu quo.
Les parlementaires estiment que l'aviation et la navigation internationales doivent être intégrées dans un accord avec les mêmes objectifs contraignants que les autres secteurs industriels et qu'au moins 50 % des quotas dans ce domaine soient mis aux enchères.

Pour les députés, la contribution de l'Union aux efforts d'atténuation et aux besoins d'adaptation des pays en développement ne devra pas être inférieure à 30 milliards d'euros par an d'ici 2020.
Les députés demandent par ailleurs qu'un soutien financier important soit fourni aux pays en développement pour qu'il soit mis un terme, d'ici 2020 au plus tard, à la déforestation tropicale brute, et que soit créé un mécanisme mondial pour le carbone forestier (MMCF) dans le cadre de la convention cadre sur le climat.

Corinne Lepage, vice-présidente de la commission de l'Environnement au Parlement européen, a fait part de sa satisfaction sur les aspects de financement : ''le fait que la résolution ouvre la voie à une taxe sur les transactions financières internationales est un très bon signal. Nous ne pourrons pas nous limiter simplement aux fonds existants. Il faudra trouver d'autres modalités de financement''. La député évoque d'ailleurs la création d'une taxe, type ''taxe Tobin verte'', pour permettre le financement de la lutte contre changement climatique.

Pour Sandrine Bélier, députée européenne Europe Ecologie, membre de la Commission Environnement, cette résolution est un succès : ''si les négociateurs européens suivent la résolution du Parlement, qui rappelle en outre l'importance d'obtenir un accord juridiquement contraignant à Copenhague, éviter un réchauffement climatique de plus de 2°C est encore possible''.

Réactions1 réaction à cet article

 
Prudence

Tout enthousiasme prématuré serait contre-productif.
La mobilisation est plus que jamais nécessaire.
Il suffit de voir la scandaleuse timidité des objectifs annoncés par les Etats-Unis en matière de réduction des émissions GES, qui à eux seuls remettent en cause la possibilité d'éviter un réchauffement global de plus de 2°

Moudiblouz | 26 novembre 2009 à 09h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager