En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Transport : Anne Hidalgo entend métamorphoser le centre de Paris

Transport  |    |  Agnès SinaïActu-Environnement.com

La maire de Paris, Anne Hidalgo, entend accélérer la politique municipale en matière de limitation de l'automobile en ville. Après la polémique déclenchée par la fermeture des voies sur berges, elle a réaffirmé sa volonté de réduire la place de la voiture dans le centre de la capitale.

Lors de ses vœux aux élus parisiens le 6 janvier 2017, la maire de Paris a déclaré : "2017 sera l'année du vélo, avec une accélération de la mise en œuvre de notre Plan vélo 2015-2020, qui vise au doublement de la surface des pistes cyclables à Paris".

Une piste cyclable à double sens rue de Rivoli en 2017

Dans un entretien au Journal du dimanche le 8 janvier, Mme Hidalgo a annoncé deux mesures emblématiques. La rue de Rivoli sera équipée, dès cette année, d'une piste cyclable bidirectionnelle, sur toute sa longueur, de Concorde à la rue Saint-Antoine, jusqu'à la Bastille.

Mécaniquement, la place de la voiture sera divisée par deux dans la rue de Rivoli et sur les quais hauts. "Il en sera factuellement de même pour les niveaux de bruit et de pollution, ce qui représentera un vrai progrès pour la qualité de vie des riverains et des salariés des boutiques en pied d'immeuble", ajoute Christophe Najdovski, adjoint à la maire en charge de la voirie, des transports, des déplacements et de l'espace public.

En complément, la traversée de la place du Carrousel du Louvre sera uniquement autorisée aux vélos, aux transports en commun et aux taxis afin de libérer ce monument historique du trafic automobile.

Un tram bus électrique sur les quais en 2018

Sur les quais, Anne Hidalgo entend faire rouler, "dès septembre 2018", un tram-bus électrique, c'est-à-dire un bus à haut niveau de service (BHNS), en site propre, dans les deux sens, depuis le pont de Saint-Cloud jusqu'à l'Hôtel de Ville.

Ce tram-bus électrique, sans rail ni caténaire, a vocation à circuler en double sens, sur des voies réservées. Il transportera plusieurs milliers de personnes par jour grâce à des véhicules de grand gabarit, de 18 à 24 mètres de long. Dans un second temps, la ligne sera étendue jusqu'à Bercy. A terme, elle atteindra le Val-de-Marne, avec pour terminus les futures gares du Grand Paris Express.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…