Actu-Environnement
 
 

PCB en Mayenne : Aprochim annonce que la pollution est maintenant contenue

Pollution  |    |  Actu-Environnement.com

La pollution aux polychlorobiphényles (PCB) révélée en janvier 2011 à proximité de l'entreprise Aprochim à Grez-en-Bouère (Mayenne) serait contenue, selon les dernières analyses.

"Les mesures prises ont permis à la fois de respecter les normes existantes mais aussi les nouvelles normes en vigueur depuis janvier 2012", indique Aprochim le 5 juillet, à l'issue d'une réunion de la Commission locale d'information et de surveillance (Clis) relatif à l'usine spécialisée dans le traitement de déchets contaminés aux PCB.

L'entreprise indique que les derniers résultats du plan de surveillance de la pollution seraient "satisfaisants", évoquant par ailleurs "un impact très limité sur l'environnement". Ces résultats concernent la période au cours de laquelle l'usine Aprochim s'est vue imposer une réduction de moitié de son activité.

Environnement normal sauf à proximité du site

Les résultats des cinq campagnes de mesures effectuées dans l'air depuis novembre 2011 font apparaître des taux de contamination aux PCB indicateurs, de dioxines et de PCB-Dioxines like "en moyenne tous jusqu'à cinq fois inférieurs aux normes" en vigueur.

Quant à l'analyse de l'herbe, "les derniers résultats montrent que dans un rayon de 3 km, ils sont tous inférieurs à la norme de 1,25 [picogramme en équivalent toxique par gramme (TEQ pg/g) de matière analysée] à 12% d'humidité". L'AFP rapporte que le sous-préfet de Château-Gontier a précisé que l'environnement est normal "dans la plupart des endroits soumis à analyse, (…) excepté dans le périmètre de 400 mètres autour de l'usine". En l'occurrence deux parcelles situées à moins de 400 m de l'usine dépassent les normes sur l'ensemble des 9 parcelles suivies dans un rayon de 1.800 m autour du site.

Pour le lait, les résultats des analyses sont tous conformes. Les résultats dans les viandes montrent des baisses importantes des niveaux mesurés.

Aprochim indique avoir investi 228.000 euros et dépensé 525.800 euros en analyse pour se conformer au suivi renforcé réalisé à la demande de la préfecture de Mayenne. Quant aux premières indemnisations des agriculteurs affectés par la pollution, elles s'élèvent à un montant total de 820.000 euros pour 12 exploitants.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]