Actu-Environnement
 
 

Areva investit dans le charbon vert

Energies  |    |  Actu-Environnement.com

Areva a annoncé lundi 23 juillet l'acquisition d'une technologie permettant de produire du charbon vert qui serait capable de se substituer au charbon d'origine fossile pour la production d'énergie thermique et électrique. Le groupe français, dont les activités sont essentiellement liées à l'énergie nucléaire, entend par cet investissement s'imposer sur le marché des énergies renouvelables - ici par l'offre d'une technologie "à fort potentiel" selon Luc Oursel, président du directoire d'Areva.

Le charbon vert, ou charbon biomasse, ou encore biochar, est une forme de charbon végétal produite non pas à partir de bois mais de déchets agricoles et de biomasse végétale. Sa découverte date des années soixante lors de l'analyse des terras pretas de l'Amazonie centrale. Ces terres beaucoup plus fertiles que la moyenne des sols amazoniens résultent de l'accumulation de matière organique mélangée à des résidus de combustion produits par des communautés amérindiennes. On le produisait jusqu'à présent par pyrolyse, combustion à 400-500 °C en quasi-absence d'oxygène, qui permet d'obtenir un carbone stable comparable à celui des terras pretas.

Les avantages du charbon vert sont que sa fabrication et sa combustion laissent échapper beaucoup moins de dioxyde de carbone (CO2) et autres gaz à effet de serre que le charbon de bois et son enfouissement enrichit significativement plus les sols que le processus naturel de décomposition des mêmes substances organiques. Lors du congrès mondial 2010 de science des sols à Brisbane (Australie), d'autres avis moins enthousiastes ont été émis comme la production de composés aromatiques polycycliques au cours de la pyrolyse dont certains sont toxiques et piégés dans le charbon vert.

D'où l'intérêt de la nouvelle technologie rachetée par Areva. La technologie de Thermya fonctionne à des températures de 220 à 260°C suivant le type de biomasse et produit un charbon vert sans aromatiques ni goudrons.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]