Actu-Environnement
 
 
 
 

Compteur intelligent : la Commission européenne invitée à mieux encadrer la protection des données

Energies  |    |  Actu-Environnement.com

Dans le cadre du déploiement des compteurs intelligents en Europe, le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) a adopté un avis sur les recommandations de la Commission relative à l'introduction de ces systèmes intelligents de mesure. L'Europe affiche en effet des projets ambitieux en la matière : équipement de 80% des consommateurs d'ici 2020.

A l'instar des associations de protection des consommateurs en France, le CEPD constate que ces compteurs permettront de suivre bien plus que les consommations d'énergie si des limites claires ne sont pas établies. Le CEPD préconise notamment de réfléchir à des mesures législatives complémentaires et recommande l'application obligatoire des technologies de protection de la vie privée ('PETs') et des meilleures techniques disponibles pour la minimisation des données ; davantage d'orientations sur les périodes de conservation des données ; et un accès direct des consommateurs à leurs données de consommation d'énergie.

"Certaines de ces recommandations peuvent déjà être mises en œuvre par le biais d'un amendement à la Directive sur l'efficacité énergétique, qui est actuellement sur la table du Conseil et du Parlement. Celles-ci devraient au moins inclure une obligation pour les contrôleurs de procéder à une analyse d'impact sur la protection des données et de notifier les violations de données à caractère personnel", ajoute Giovanni Buttarelli, Contrôleur adjoint du CEPD.

En France, le compteur Linky doit être généralisé à partir de 2013 mais ses fonctionnalités sont loin de faire l'unanimité.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]