Actu-Environnement
 
 
 
 

L'Agence de financement des infrastructures de transports adopte son budget 2012

Transport  |    |  Actu-Environnement.com

Le conseil d'administration de l'Agence de financement des infrastructures de transports (AFITF) a voté son budget primitif 2012, un budget qui "traduit une volonté de continuité de l'effort en faveur des infrastructures de transport, malgré la crise financière et budgétaire traversée et malgré le décalage de l'entrée en vigueur de l'éco-taxe sur les poids lourds en 2013".

Les recettes prévisionnelles s'élèvent à 1.948 M€, mais la prise en compte du fonds de roulement dégagé en fin de gestion 2011 permet de mobiliser un niveau de dépenses de 2.118 M€ pour 2012, indique l'AFITF. Pour les nouvelles actions, le budget prévoit "à nouveau un niveau exceptionnel d'autorisations d'engagement : 5.205 M€ pour les interventions".

Au programme de l'année à venir : le projet de canal à grand gabarit Seine-nord-Europe (dialogue compétitif engagé pour le contrat de partenariat), le contournement ferroviaire de Nîmes-Montpellier, le contournement routier ouest (A 355) de Strasbourg, la liaison autoroutière L2 à Marseille (réalisée sous forme de contrat de partenariat), la route Centre Europe-Atlantique (RCEA) et la route du littoral à la Réunion. Les actions en faveur du fret ferroviaire devraient monter en régime ainsi que des opérations de transports collectifs prévues au contrat spécifique Ile-de-France.

Les contrats de projets (CPER) seront poursuivis, ainsi que la régénération des réseaux et la sécurité, notamment des tunnels et des passages à niveau, les grands projets de lignes à grande vitesse en cours de réalisation et les projets de transports collectifs prévus dans le cadre du Grenelle de l'environnement.

Deux premières conventions financières ont été adoptées pour 2012 : pour le développement et la maintenance du réseau routier national, et pour les programmes de l'État concernant les autres modes de transport (contrats de projet, plans rail, plan de relance portuaire, opérations portuaires et fluviales autres, sécurité des tunnels et des passages à niveau, transports collectifs en Ile-de-France...).

Quelques redéploiements de crédits ont également été adoptés pour la fin de l'exercice budgétaire 2011 "afin d'accélérer les paiements liés à la fin du chantier de la LGV Rhin-Rhône mise en service ce mois-ci" ainsi que des conventions financières pour la mise en œuvre de la deuxième ligne de transport collectif en site propre du Grand Nancy, la ligne du tramway Garonne à Toulouse, la ligne E du tramway de Grenoble, les prolongements du tramway de Tours et des lignes T1 et T2 des tramways de l'agglomération lyonnaise.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]