Actu-Environnement
 
 
 
 

Une consommation énergétique européenne en baisse en 2011

Energies  |    |  Actu-Environnement.com

Une réduction de la consommation d'énergie en baisse de 6% entre 2008 et 2011 : le ralentissement économique, observé dans l'UE depuis le début de crise financière freine la demande, selon les chiffres publiés mercredi 13 février par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.

Le taux de dépendance énergétique s'établissait à 54% dans l'Europe des 27 en 2011. Ce taux  serait quasiment stable depuis 2008, selon Eurostat. En 2011, les États membres les moins dépendants des importations d'énergie étaient l'Estonie (12%), la Roumanie (21%), la République tchèque (29%), les Pays-Bas (30%), la Pologne (34%) et le Royaume-Uni (36%).

Les pays dont les baisses sont les plus marquées : la Lituanie (-24,5%), l'Irlande et  la Grèce (-12,3% chacun), la Roumanie (-10,2%) ainsi que l'Espagne et le Royaume-Uni (-9,4% chacun). Les plus fortes hausses se retrouvent à Malte (+16,9%) et en Estonie (+4,8%).

Les cinq principaux consommateurs d'énergie en 2011 restent l'Allemagne (316 millions de tep (tonnes équivalent pétrole), -7,7% par rapport à 2008), la France (260 millions de tep, -4,6%), le Royaume-Uni (199 millions de tep, -9,4%), l'Italie (173 millions de tep, -4,8%) et l'Espagne (129 millions de tep, -9,4%). Ils représentaient près des deux tiers de la consommation totale de l'UE27.

Réactions4 réactions à cet article

 

Je suis toujours surpris lorsque j’entends ces chiffres de dépendance (ou d'indépendance) énergétique de tel ou tel pays et notamment de la France. En regardant rapidement les chiffres de l'INSEE (pour 2010 par exemple) ou constate que le taux d'indépendance énergétique d'électricité primaire est de 102.3%. Cela signifie donc que l'on produit plus d'électricité primaire que ce que l'on en consomme. La où le problème se pose c'est que cette "énergie" électrique primaire provient de centrales nucléaires qui elles importent du combustible nucléaire pour produire cette électricité. Comment se fait-il alors que l'on ne considère par ces importations dans ce fameux taux de dépendance énergétique ???

dam_73 | 14 février 2013 à 09h37
 
 

Dam_73, je n'ai pas de réponse pour toi, sinon je vais encore parler de lobby ...
Et sinon je me demandais juste si ces données étaient "corrigées du climat" ?
Parce que pour la France, entre 2008 et 2011, les DJU ont chuté de 15% donc si c'est à peu près généralisé sur l'UE, avoir une baisse de 6%, ça n'est peut être ni dû à "La Crise", ni à l'amorce d'une transition énergétique mais simplement au fait qu'il a fait moins froid ... ?

Tombour | 14 février 2013 à 11h31
 
 

C'est la baisse de la disponibilité de l'énergie en Europe qui explique la crise économique et la baisse de la consommation.

maxime.c | 14 février 2013 à 12h50
 
 

Tout à fait d'accord avec Tombour, les DJU de 2011 sont très faibles, les consommations sont donc également plus faible.
Ce facteur est-il pris en compte ?

Un peu comme quand EDF annonce des réductions record en 2011 (tapez "edf baisse record 2011")...alors qu'en fait, cela ne dépend que de la température extérieure (tapez "le monde baisse des émissions de co2")

@maximeclaval | 14 février 2013 à 16h23
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]