En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Crues : trois mesures pour renforcer la culture du risque

Risques  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

A l'occasion des Assises nationales des risques naturels à Marseille le 22 mars, la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, a annoncé trois mesures visant à renforcer la culture du risque inondation. Ces actions, mises en œuvre en lien avec les ministres de l'Intérieur et de l'Education nationale, visent les départements de l'arc méditerranéen, régulièrement touchés par des crues soudaines.

   
122 territoires à risque important d'inondation (TRI)
 
   
Les élèves de 700 collèges des quatre académies qui bordent la Méditerranée seront formés, avec l'appui de l'institut français des formateurs Risques majeurs et protection de l'environnement. "Cette action concernera 400.000 collégiens, dont 110.000 en classes de 5ème et près de 1 million d'adultes avec les familles, précise le communiqué du ministère. Elle permettra de former les élèves à la connaissance des risques, des missions de sécurité civile et des gestes de premiers secours, et de tester les plans particuliers de mise en sûreté des établissements les plus exposés avec des exercices mettant en situation les élèves, leurs professeurs et leurs parents".

Les 122 territoires à risque important d'inondation (TRI), représentant 2.500 communes et 11 millions d'habitants, percevront une aide de 20.000 € pour mobiliser les acteurs de terrain autour d'actions innovantes de sensibilisation et de formation de la population (achat de kits de survie, formations et équipements en systèmes d'alerte…).

Enfin, une campagne d'information, d'action et d'entraînement spécifique aux "épisodes cévenols" sera menée. Destinée aux populations touchées régulièrement à l'automne par des phénomènes météo très soudains, "cette campagne permettra de renforcer l'information lorsque les prévisions Météo-France ou Vigicrues annonceront l'arrivée d'un événement climatique de niveau orange ou rouge. Elle s'appuiera sur une forte mobilisation des médias : radio, TV, presse quotidienne, sites internet Vigicrues et Météo, réseaux sociaux avec applications sur smart-phone... afin que chacun garde un haut niveau de vigilance".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…