Actu-Environnement
 
   
 

La cigarette électronique, nouveau DEEE

Dechets / Recyclage  |    |  Actu-Environnement.com
Environnement & Technique N°329 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°329
[ Consulter le numéro | Acheter le numéro | S’abonner à la revue ]

A l'heure où les impacts sanitaires des cigarettes électroniques font débat, l'éco-organisme spécialisé dans les déchets électriques et électroniques (DEEE), Ecologic, fait un petit rappel sur les impacts environnementaux que pourraient avoir ce produit, s'il n'est pas bien orienté en fin de vie : "Il est primordial que les cigarettes électroniques soient collectées et recyclées de manière responsable par la filière agréée de traitement des déchets d'équipements électriques et électroniques. Ainsi et seulement ainsi, est évité le gaspillage des matières premières".

Ce produit tombe sous la catégorie des petits appareils ménagers : "Considérée comme un DEEE de catégorie 2, [la cigarette électronique] est soumise à l'éco-contribution et prise en charge en fin de vie selon la réglementation environnementale en vigueur", souligne l'éco-organisme.

Réactions6 réactions à cet article

 

Le point positif pour l'environnement c'est qu'il n'y a pas combustion donc pas les substances comme le monoxyde de carbone et pas de tabagisme passif

mais il faut faire une ecotaxe si ça y est pas déjà c'est la moindre des choses

Jeanice | 09 septembre 2013 à 22h31
 
 

Les batteries usagées ou mortes sont déjà collectées en magasin et les vapoteurs sont assez responsables pour savoir que ces produits sont recyclabes.
Pour l'eco taxe un topic du site des vapoteurs indiquant la vaste perte de temps et d'argent (bilan négatif) de cette eco taxe dans le cas des petits magasins

kathar | 10 septembre 2013 à 10h30
 
 

La taxe existe déjà. Elle est payé par le producteur de cigarette électronique. C'est éco-contribution au filière DEEE. une REP quoi.
Autre atout phénoménal (oui oui) c'est l'absence de ces foutus mégots de cigarettes. Il faut voir les quantités que cela représente pour le croire.
Organisez un ramassage des mégot sur les trottoirs d'une ville ... vous serez surpris.
C'est donc une bonne chose cette cigarette électronique. Et les fumeur peuvent continuer à prendre leur action cancer sans en refiler à tous le monde.
La taxe qui risque de voir le jour sera celle qui compensera le manque à gagner des taxes sur le tabac (certainement au nom de la santé publique). Pas folle la guêpe, elle ne va pas renoncer à un "megot" pareil.

Terra | 10 septembre 2013 à 12h16
 
 

Il est des efforts sont fait ça et là à travers le monde pour encourager ou décourager le tabac mais dans le cas de notre pays où on emploi que des cigarettes primitives et consorts, les taxes sont encore chères mais la question cet argent apys par les industrielles tabascoles s'évade dans la nature pour finir sa course dans les poches des autorités du pays.Q uelle mauvaise gouvernance mais c'est ça la réalité ici en RDC.

JEAN BERNARD | 10 septembre 2013 à 13h19
 
 

En complément d'information, PIPELINE France vient d'adhérer à l'éco-organisme Ecologic pour le recyclage de ses e-cigarettes.

Ecologic | 17 septembre 2013 à 16h55
 
 

Je viens de lire toutes les réactions d'autres amis et c'est bien pour tous ce que certains pays comme la France ont déjà réalisé quant à ce.

Jean Bernard Musamu | 17 septembre 2013 à 17h31
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]