Actu-Environnement
 
 
 
 

Amorce publie un guide sur la gestion des déchets du bâtiment

Dechets / Recyclage  |    |  Actu-Environnement.com

Amorce (association nationale des collectivités, des associations et des entreprises pour la gestion des déchets, de l'énergie et des réseaux de chaleur) publie un guide sur les déchets du bricolage et du bâtiment.

Avec 38,2 millions de tonnes de déchets produits en 2008, le secteur du bâtiment est un gros producteur de déchets en France. Or, le manque d'installations dédiées à la valorisation de ces déchets conduit à un faible taux de valorisation et à un fort taux d'enfouissement. Le Grenelle de l'environnement prévoit de réduire de 15 % d'ici à 2012 les déchets mis en décharge ou incinérés et de porter à 70 % le taux de réemploi, recyclage et valorisation matière pour les déchets de non dangereux du BTP d'ici à 2020.

Selon Amorce, l'objectif ne sera pas atteint si la filière ne dispose pas de structures adaptées avec un maillage suffisant sur l'ensemble du territoire. L'association constate que peu de collectivités acceptent sur leur territoire l'ouverture d'un centre de tri ou de stockage. Or, ''la réussite du challenge de la loi Grenelle 1 dépendra directement de la volonté politique des élus locaux à faire le nécessaire pour la mise en place de telles structures''. Le ministère de l'Environnement travaillerait, en collaboration avec l'ADEME, à la mise en place d'une aide versée aux communes qui accepteraient sur son territoire l'exploitation d'une installation de valorisation des déchets du BTP.

Dans son guide, Amorce recense les bonnes pratiques (déchetteries professionnelles, déchetteries des fournisseurs de matériaux, filières de recyclage…) et les difficultés rencontrées sur le terrain.

Réactions1 réaction à cet article

 

C'est pourtant simple.Il suffit ,comme chez nous devant une usine de
Production de caoutchouc acrylo-nitrile, de stocker des déchets de
bâtiments dits inertes,a condition d'utiliser un compacteur dont la
puissance est inférieure au seul prescrit ,sans même tenir compte de
l'impact bruit et esthétique sur l'Environnement. Tous nos recours sont
restés sous silence!

arthur | 04 juin 2011 à 12h57
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]