Actu-Environnement
 
 

Découpe des ailerons de requin en mer : maintien des dérogations

Reglementation  |    |  Actu-Environnement.com

Le vote des députés de la commission de la Pêche du Parlement européen (PE) continue à laisser cours aux dérogations à l'interdiction d'une pratique contestée de la pêche aux requins : la découpe d'ailerons à bord des navires de pêche européens et le rejet des animaux encore vivants à la mer.

Les députés, en commission parlementaire ont, en effet, dans le même temps avalisé le principe de l'interdiction et voté un autre amendement qui maintient les dérogations, selon l'AFP.

La session plénière du Parlement européen devrait permettre de trancher. "Nous allons continuer à demander instamment à tous les Membres du Parlement européen de supprimer dès que possible toute cette confusion et d'adopter en plénière une politique stricte de l'UE interdisant toute découpe des ailerons en mer, sans plus aucune exception", assure dans un communiqué Nicole Aussedat, coordinatrice de Shark Alliance pour la France.

"Les Verts travailleront pour s'assurer que ces lacunes soient retirés lors du vote du Parlement européen en plénière, a déclaré dans un communiqué l'eurodéputé vert Raül Romeva, l'interdiction de prélèvement des ailerons est une étape importante, mais l'UE devrait également plaider pour que la pratique soit proscrit au niveau international."

Réactions8 réactions à cet article

 

L'Union Européenne doit prendre des mesures fermes et exemplaires face à ces pratiques barbares !
Pas de dérogations possibles accordées pour des questions de rapports diplomatiques !!

Roland | 21 septembre 2012 à 10h31
 
 

Au XXIème siècle, je suis quand même étonné que survivent encore des pratiques barbares de cette sorte.
Nonobstant l’aspect sadique de cette pratique, il convient aussi d’en souligner l’aspect de gaspillage
Se sont tout au plus quelques kg qui sont prélevés sur un animal qui en fait plusieurs centaine, la bête étant ensuite rejetée à la mer, bien souvent vivante, pour ne pas encombrer les cales.
70 % des espèces de requins sont menacées de disparition (surpêche, prise accessoire, élimination gratuite, etc.)
A quand un moratoire pour les droits de l’animal ?
Ce ne serait pas un luxe…

Tireman | 21 septembre 2012 à 10h37
 
 

Et dire que l'on fait du bruit avec la tauromachie,que dire de cette exploitation des requins, on revient en arrière sur le respect des animaux.

sam3413 | 21 septembre 2012 à 11h04
 
 

Quelle horreur !
je ne savais pas que cette barbarie existait.
mimipinson

mmipinson | 21 septembre 2012 à 12h03
 
 

Mon cher sam3413, de mon point de vue, j’estime que la tauromachie tient du même principe barbare que le massacre gratuit des animaux, quel qu’ils soient.
Si les humains ont un tel besoin de "sensations fortes", que l’on remette au gout du jour les combats de gladiateurs dans l’arène, c’est du même tonneau, mais au moins, on ne tuera plus les animaux !
Je peux aussi mettre dans le même panier, le massacre des éléphants ou des rhinocéros pour leur corne…
Là aussi, un animal menacé d’extinction, un animal de plusieurs centaines de kilos, assassiné pour quelques kilos qui se vendent très cher…

Tireman | 21 septembre 2012 à 12h08
 
 

Mon cher MR Tireman.
La Tauromachie est pour ma part et à ma connaissance un sport ou le taureau perd, mais gagne plus souvent que l’on croit. Pour ma part je ne m’intéresse pas a ces spectacles car je n’apprécie pas la mise a mort. Je préférerais un spectacle de la danse du taureau avec le toréador, sans la mis a mort. Sur ce cas pas trop de commentaire sur l’abattage Allah qui se pratique de plus en plus dans nos abattoirs. Il faut aussi savoir que cette Tauromachie fait vivre des centaines de personnes et des villes entières.(Nîmes , ales, Bayonne ect) Il est vrai qu’en ce moment nous pouvons augmenter encore le nombre de chômeurs. Pour ma part, je respecte le choix de chacun, pourquoi ne pas interdire les matchs de tennis qui ne m’intéressent pas, ou autres sports,(la chasse grand dada des verts) il ne faut pas par principe interdire tout ce qui ne vous plait pas, obliger les autres a penser comme vous. Il faut par principe respecter les valeurs de chacun, même si ce n’est pas les vôtres, c’est je crois la base de la démocratie.

sam3413 | 21 septembre 2012 à 14h25
 
 

Bonjour Sam3413.
La tauromachie sans mise à mort, pourquoi pas ?
Mais je crains que ces aficionados n’y trouvent pas leur compte.
Faire un parallèle entre une corrida et un matche de tennis me semble osé, je n’ai encore jamais vu que l’on mette à mort le perdant !

Vous évoquez l’abatage rituel, qui en effet est aussi une forme de barbarie.
Je vous fais remarquer en passant que vous n’évoquez que le seul abattage hallal, vous pouvez, sans timidité y associer l’abattage kascher, son cousin germain.
Les deux procèdent de la même méthodologie.

Quand à la chasse, je vais peut-être vous surprendre en vous disant qu’elle est utile.
Sans les prélèvements fait par les chasseurs, notre agriculture de montagne serait mise à mal par les sangliers, et nombres de nos domaine forestier auraient disparu devant la prolifération des cervidés.
La chasse est aussi la seule réponse aux espèces invasives telles que le ragondin ou le rat musqué.

Donc, voyez-vous, je sais rester pragmatique, et si je n’oblige personne à penser comme moi, je reste cependant un défenseur de la cause animale.
Cordialement.

Tireman | 22 septembre 2012 à 10h14
 
 

La barbarie humaine envers les animaux ne se limite pas aux cas énoncés. Vous pouvez y ajouter le foie gras et son gavage ignoble, et les delphinariums et leurs conditions de "vie" anti-éthologiques et perverses. Sans parler des massacres collatéraux: pour un animal mis en captivité des dizaines sont massacrés (et souvent mangés malgré leur toxicité due aux métaux lourds!). Plus toutes les "poudres magiques" faites de tigres ou d'hippocampes... il est temps que nous évoluions vers un peu de respect!

Lotus | 30 septembre 2012 à 18h44
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]