En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La diversité des insectes pollinisateurs impacte directement les rendements agricoles

Agriculture  |    |  Marine CalmetActu-Environnement.com

Publiée dans le magazine Science le 22 janvier 2016, une étude internationale à laquelle a participé l'Institut national de recherche agronomique (Inra) démontre la corrélation entre diversité de la faune des pollinisateurs et rendements agricoles.

Conduite dans 12 pays sur une durée de cinq ans, l'expérimentation met en évidence que le nombre et la diversité des insectes pollinisateurs affectent directement le rendement des cultures de plus de 20% en moyenne, indépendamment d'autres critères environnementaux et agronomiques (qualité du sol, eau, date de semis, etc..).

Les 35 scientifiques ont mené cette étude sur un échantillon de 344 parcelles représentant 33 types de cultures réparties dans 12 pays (principalement en Afrique, Asie et Amérique du sud). Les résultats révèlent que sur les petites parcelles (moins de deux hectares), où l'environnement naturel favorise la présence d'insectes sauvages, la densité de pollinisateurs pouvait influencer à hauteur de 31% le rendement (quantifié en kilo par hectare) de la production agricole.

De même, sur les grandes parcelles, où on recense généralement une présence accrue de pollinisateurs domestiques tels que l'abeille mellifère, le rendement peut varier de 30% en moyenne, selon le degré de diversité des espèces pollinisatrices.

Par conséquent, la biodiversité ne présente pas qu'un enjeu de protection de l'environnement, mais bien une question de sécurité alimentaire mondiale.

Alors que les discussions autour du projet de loi pour la reconquête de la biodiversité touchent à leur fin, les sénateurs ont d'ores et déjà refusé d'y inscrire l'interdiction des néonicotinoïdes. Ces insecticides sont pourtant dans le viseurs des scientifiques. L'Anses publiait récemment un avis concernant l'effet négatif des néonicotinoïdes sur les populations d'insectes pollinisateurs et soutenait la nécessité d'envisager des mesures de gestion adaptées.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Marine Calmet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]