En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Chasse au gaspi : ça s'emballe pour le vrac !

Epiceries, coopératives, grandes surfaces, plusieurs enseignes proposent aujourd'hui des produits au poids ou à l'unité. Un mode de consommation qui séduit pour des raisons économiques mais qui est aussi pour certains un vrai choix écologique et social.

Reportage vidéo  |  Dechets / Recyclage  |    |  Marie Jo SaderActu-Environnement.com
Chasse au gaspi : ça s'emballe pour le vrac !

Cinq millions d'emballages ménagers arrivent chaque année sur le marché en France. Flaconnages, cartons, films plastiques, composites… autant de matériaux qui finissent en grande partie dans nos poubelles. Un coût non négligeable pour un pays qui dépense en tout 15 milliards d'euros par an pour le traitement de ses déchets.

Les alternatives à l'emballage jetable existent. Parmi elles : la vente en vrac grâce à des contenants réutilisables. Elle permet de consommer selon ses besoins et de lutter contre le gaspillage. En France, elle est encore peu répandue, mais elle fait des émules. Récemment, les acteurs de la profession ont lancé le réseau vrac pour mutualiser leurs moyens et leur expérience.

Mais le dispositif de vente et d'achat au poids n'est pas si évident à mettre en place. Les commerçants qui se lancent font face à de nombreux défis : absence de réglementation, difficulté à trouver des produits qui ne sont pas déjà conditionnés, consommateurs attachés à des marques etc. Les grandes surfaces ont elles aussi tenté l'expérience de la vente en vrac moins pour des raisons écologiques qu'économiques. Peuvent-elles constituer une concurrence pour les petites enseignes plus militantes ?

Toutes les réponses dans ce reportage.

Réactions2 réactions à cet article

 

Merci Marie Jo pour ce super reportage. Merci aussi d'avoir cité pas mal d'initiatives dans le domaine du vrac. Un reportage à diffuser largement !

La fée des ronds | 30 juin 2015 à 10h12
 
 

Merci pour ce reportage. Je connaissais déjà BioCoop, et c'est bon de savoir qu'il y a aussi d'autres initiatives de magasins de vrac.

LizTrad | 24 août 2015 à 20h38
 
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Marie Jo Sader

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]