En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Vents contraires autour de l'inauguration d'éoliennes urbaines sur la Tour Eiffel

Deux petites éoliennes de 3,5 Kw chacune viennent d'être installées sur le célèbre monument parisien. Un geste symbolique mais qui vient relancer le débat sur l'éolien en ville, souvent critiqué en raison de la mauvaise qualité du vent. Reportage.

Reportage vidéo  |  Energie  |    |  Marie Jo SaderActu-Environnement.com
Vents contraires autour de l'inauguration d'éoliennes urbaines sur la Tour Eiffel

Elles mesurent 7 mètres de hauteur et sont installées à 130 mètres du sol, deux petites éoliennes à axe vertical encore à l'essai trônent désormais sur le deuxième étage de la Tour Eiffel, monument parisien qui reçoit chaque année plus de 7 millions de visiteurs et dont la consommation électrique annuelle s'élève à 6,7 Gwh, soit l'équivalent de celle d'une ville de 3.000 habitants. Ces petites éoliennes devraient produire 10.000 kwh par an et couvrir la consommation électrique de la plus grande boutique de la tour située au 1er étage. Le choix de leur emplacement fait suite à une observation d'un an à l'aide d'anémomètres. L'étude a révélé des résultats positifs grâce à l'intensité du vent d'ouest. Quand la production sera insuffisante, la boutique sera alimentée par d'autres énergies renouvelables grâce à un contrat avec GEG, Gaz électricité de Grenoble, qui fournit désormais la Tour Eiffel en électricité verte.

Pourtant le petit éolien en milieu urbain n'a pas bonne réputation. Au regard du prix de son installation, de sa faible performance et de la mauvaise qualité du vent, très perturbé en ville, sa production s'avère insignifiante (une petite éolienne de 5 mètres de diamètre ne fait que 2 kw de puissance). Une fiche technique de l'Ademe publiée récemment, déconseille son installation en milieu urbain et le préconise en milieu rural où une étude de gisement préalable s'avère néanmoins nécessaire.

Produire une électricité locale et consommable directement en ville, la fonction du petit éolien urbain n'en est pas moins séduisante. D'ailleurs une installation qui présente des avantages par rapport à l'éolien urbain composé de mono turbines à axe horizontal et à pales traditionnelles sera bientôt testée dans la capitale. Il s'agit de l'Arbre à Vent, conçu par la société New Wind (crédit image fin de reportage). Une structure de 10 mètres de haut composée de 63 turbines en forme de feuilles et dont la position à 360° permet de capter les flux d'air qui traversent les centres urbains et péri urbains. D'une puissance de 3 Kw, cet Arbre peut produire 280 jours par an, mais son installation n'échappe pas non plus à une véritable étude du gisement de vents pour évaluer sa production réelle.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Marie Jo Sader

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…