Actu-Environnement
 
 

Les éoliennes sont-elles des équipements d'intérêt public ?

Oui, répond le Conseil d'Etat du fait de leur contribution à la satisfaction d'un besoin collectif. L'enjeu ? La légalité des permis de construire de ces équipements au regard des documents d'urbanisme.

Energies  |    |  Actu-Environnement.com

Par trois décisions en date du 13 juillet, le Conseil d'Etat s'est prononcé sur l'intérêt public de projets de construction d'éoliennes. A la clef, la légalité du permis de construire de ces ouvrages au regard des dispositions réglementaires des plans d'occupation des sols (POS) des communes concernées.

Intérêt public tiré de la contribution à la satisfaction d'un besoin collectif

Les dispositions réglementaires des documents d'urbanisme interdisent généralement les constructions dans les zones agricoles (NC) ou protégées (ND) à l'exception des "équipements d'intérêt public", avec des nuances sémantiques selon les documents considérés. D'où la question stratégique de savoir si les éoliennes appartiennent ou non à cette catégorie d'équipements et peuvent en conséquence bénéficier d'une dérogation à l'interdiction de construire.

Le Conseil d'Etat juge, à travers ces décisions, que les éoliennes présentent un intérêt public tiré de leur "contribution à la satisfaction d'un besoin collectif par la production d'électricité vendue au public".

Une meilleure sécurité juridique pour les parcs éoliens

"La Haute juridiction administrative vient ici clore définitivement une polémique récurrente devant les tribunaux administratifs : les éoliennes peuvent-elles être qualifiées d'ouvrage ou d'équipements d'intérêt public au sens des dispositions réglementaires des zones NC ou ND des POS ? La réponse est clairement oui, analyse Arnaud Gossement, avocat spécialisé en droit de l'environnement. Une réponse d'autant plus importante que ce sont bien entendu dans ces zones que peuvent être implantées les éoliennes".

Pour l'avocat, il s'agit là d'une "clarification attendue" qui "contribue (en partie) à la sécurité juridique des projets de parcs".

"Il conviendra par souci de prudence de valider avec soin la constructibilité du parc éolien au regard du document d'urbanisme : leur rédaction est propre à  chaque cas d'espèce, et il arrive que les auteurs du POS ou du PLU aient précisé les termes entendus au sein même du document", nuance toutefois Stéphanie Gandet, avocate spécialisée en droit de l'environnement.

Réactions54 réactions à cet article

 

Face à l'opposition sysématique des petites associations de village,cette décision facilitera l'implantation des éoliennes.

Noël | 24 août 2012 à 02h02
 
 

Cette question n'avait-elle pas déjà été tranchée par la décision Leloustre du 16 juin 2010 (req. n° 311840), qui parlait, elle, d' "équipements publics" (la nuance venant de la modification de la lettre de l'article L. 145-3 par la loi urbanisme et habitat) ?

R02 | 24 août 2012 à 11h17
 
 

Si ces machines sauvaient la planète, les promoteurs devraient pouvoir les installer où ils veulent.
Mais ce n'est pas le cas, alors, que ces machines restent loin de nos villages !
Honte aux petits élus locaux qui vendent notre environnement.

RER B | 24 août 2012 à 14h08
 
 

NON les éoliennes ne peuvent pas être des équipements d'intérêts publics:
L'Allemagne, premier détenteur d'éoliennes est aussi le PREMIER POLLUEUR d'Europe.
Lorsque qu'elles sont implantées à proximité des villages, la sécurité et la qualité de vie des riverains est menacée et les bien immobiliers perdent de la valeur.
Le coût de rachat de l'électricité éolienne est de 9 centimes le kwh
alors que le coût de production moyen est de 4 centimes le kwh.

SEULS les promoteurs et autres financiers souhaitent que les éoliennes soient classées "intérêt public" car ils comptent bien faire un business juteux sur le compte des français.

Lola | 25 août 2012 à 16h26
 
 

Il reste que la loi est totalement indifférente aux ravages paysagers des éoliennes, et que cet aspect des choses échappe aux juristes.

sirius | 27 août 2012 à 16h42
 
 

Ceux et celles qui sont contre les éoliennes devraient relire A.Daudet et les moulins si appréciés de l'époque, les éoliennes, c'est beau,les éoliennes ça ne pollue pas et c'est des millions de fois mieux que le nucléaire de la fin du monde, ,les centrales vont pèter les unes après les autres provoquant des maladies irréversibles et le problème et le danger des déchets ne sera que pollution supplémentaire pendant des centaines et des milliers d'années; alors que les anti éoliens et les pro-nucléaires se tiennent bien car, de leurs descendants, naîtront des gens déformés par ce fléau mais ces égoistes ne seront plus là pour constater les ravages réels et collatéraux.

F1 | 28 août 2012 à 01h37
 
 

je m'adresse à ces personnes contre les éoliennes, apparemment elles ne doivent oublier que le monde évolue d'une part, mais surtout elles préfèrent les bonnes centrales nucléaires bien plus dangeureux et bien poluant en cas de fuites radioactives et ceux sur plusieurs centaines d'années à croire que l'effet thiernobyle et au japon où le désastre écologique et humaine ne sont plus à démontrer...allons soyez sérieux et réflechissez un peu au lieu de parler de cout et des chiffres et de promoteurs....il est étrange que ces personnes anti éolien oublient aussi ces cables et pilonnes de haute tension qui parcourent et défigurent le paysage ,.... dont l'électricité est produit par l'énergie nucléaire

henri | 28 août 2012 à 07h40
 
 

1500 tonnes de béton par mât, qui restent en place même après la fin de vie de la machine
C’est un fonctionnement moyen de seulement 80 à 90 jours / an
Cette une hérésie économique !

aplaser | 28 août 2012 à 07h50
 
 

Certes on ne peut que redouter le nucléaire , et déplorer toutes les atteintes au paysage causées par divers objets techniques: les pylônes par exemple.
Mais il ne faut pas se leurrer, pour remplacer un réacteur de 1300 Mw il faut plus de 2000 éoliennes de 2 MW ( et de 150 m. de haut ) *.
En outre ces machines ne font disparaître aucun pylône, au contraire elles demandent le renforcement des lignes.

* 1300 MW X 80 % (taux de disponibilité) =1040 MW disponibles
2 MW X 23 % = = 0,46 " "
1040 / 0,46 = 2260 machines

Impossible de compter sur les éoliennes pour éviter les réacteurs ,on peut le regretter mais il faut être lucide.

sirius | 28 août 2012 à 09h55
 
 

"intérêts public".... j'y croirais quand les groupements qui installent ces champs d'éoliennes,acceptent le public dans le financement,ce qui ferait obligatoirement baisser le prix du kilowatt et certainement une meilleur acceptation,toujours du même public.

nel | 28 août 2012 à 09h58
 
 

Réponse à APLASER :
Lisez la réaction d'Henri qui vous a précédé de dix minutes ce matin.
Je rajouterai :
Et si vous comptabilisiez la quantité de béton nécessaire à tous les pylônes divers et variés ; ce doit être également une hérésie économique !
Alors que proposez-vous ?

Je pense qu'il faut autant que faire se peut, garder de l'objectivité. Pour cela, ne montrez plus du doigt l'éventuelle paille qui il y a dans les EnR sans regarder l'incontestable poutre qu'il y a dans les énergies fossiles y compris le nucléaire.
Arrêtons d'être accrochés à nos petits conforts irresponsables et égoïstes et pensons à nos enfants et petits-enfants avant qu'il ne soit trop tard.

Rendez vous compte, l'espèce humaine va être la seule espèce vivante sur cette planète qui sera capable de s'autodétruire. Si ce n'est pas une hérésie quand on voit toute ce que cette espèce a pu inventer : le meilleur et malheureusement le pire.

Patrick | 28 août 2012 à 10h07
 
 

Et bien que ceux qui trouvent que les éoliennes ont un impact esthétique et environnementale voir foncier sur leur qualité de vie ou sur leurs habitations ayent s'installer près d'une centrale nucléaire !! Tellement plus poétique et écologique.
Comme toute chose il faut rester prudent et ne pas rentrer dans des excès : un champs d'éoliennes ne remplacera pas un champs de blé...

sensetong | 28 août 2012 à 10h31
 
 

F1, « une éolienne, c’est beau ». Peut-être, mais un arbre, c’est encore PLUS beau. Et le gros problême, c’est que quand il y a une éolienne, on ne voit plus l’arbre, ni la forêt d’ailleurs. Elle pourrait tout autant ne jamais avoir poussé. J'en pense tout autant des pylônes à haute tension, pour répondre à henri qui a l’air de penser que ne pas aimer les eoliennes implique d’être un défenseur du nucléaire. La production et le transport d'électricité industrialisent nos campagnes, et c’est cela qui est dramatique. Dramatique pour ceux qui ont choisi d'y vivre, et très ennuyeux pour les urbains qui tout de même apprécient leurs week-ends et vacances au grand air, et devront peut-être aller encore plus loin, consommer encore plus d’énergie donc, pour trouver les rares contrées où on n’est pas oppressé par ces géants métalliques. Je terminerais en plaidant pour le droit à l’obscurité la nuit. Les pylones et éoliennes nous refusent ce droit et nous impose de puissants projecteurs clignotants.

L’industrie éolienne est un grand pas de plus dans la défaite de la nature face à l’homme.

Alors quelle est la solution, va-t-on me demander? Je n'en sais rien, j'essaye simplement de dire pourquoi on peut haïr les éoliennes. Aussi.

Georges | 28 août 2012 à 10h34
 
 

Merci à SENSETONG et GEORGES pour leur esprit nuancé.
Pour répondre à SIRIUS, je dirais que :
-si l'on réduisait les gaspillages (pour infos toutes les veilles représentent plus de 4% de notre cons d'élec = 2 réacteurs nucléaires)
-si l'on intervenait sur l'éclairage public (énorme gaspillage sur la qualité de la lumière, sur la durée, sur l'intensité etc…
Une fois fait le tour de tous les gaspillages, on s'apercevrait bon en mal en que l'on pourrait supprimer un bon paquet de réacteurs.
Ensuit sur l'efficacité des EnR et sur la discutée (par les sceptiques) autonomie, il suffit de regarder à l'étranger les solutions qui les ont amenés à être autonomes voire à distribuer chez les voisins.
Une seule EnR ne nous sauvera pas, c'est la combinaison de toutes (solaire thermique et photovoltaïque, éolien, bois, biomasse, cogénération, etc…) C'est ce que l'on pourrait appeler le mix énergétique mais uniquement sur le renouvelable.
Avant de vouloir installer des EnR partout, il faut d'abord chasser les gaspis, faire des bâtiments économes en énergie, des véhicules électriques et/ou économes en énergie fossile etc… ensuite les EnR ont une place énorme à jouer.
Bonne journée à toutes et à topus.

Patrick | 28 août 2012 à 10h56
 
 

Toujours les debats steriles sans issue...

La vraie question est la suivante, quelle est la production d'énergie la plus sécurisé au monde, sans risque, entièrement démontable, sans déchet, sans fumée? D'abord l'Eolien et ensuite l'hydraulique et ensuite le solaire.
Lorsque vous appuyez sur l'interrupteur vous souhaitez que la lampe s'allume? ce n'est pas de la magie ! Personnellement je prefere de loin habiter a cote d'une Eolienne qu'a cote d'une centrale nucleaire. Est ce que tous les pros nucleaires souhaitent vraiment habiter a cote d'une centrale nucleaire et respirer (pour commencer) tous les rejets gazeux radioactifs?

arthur duchemin | 28 août 2012 à 11h27
 
 

Ce matin j'ai omis de signaler à ces personnes ant éolien et qui parlent de pollutions...n'oubliez pas les stocks de déchets nucléiares enfouis sous terre avec des milliers de mètres cube de bétons...sans compter que ces déchets transitent à l'air libre via le train et émmettent leur rayonnement au passage..sans compter le manque de vigilance et de sécurité où des terrorriste peuvent passer par les airs dans les centrales EDF .si vous avez encore des doutes contactez green peace et qui n'ont jamais manifester contre les éoliennes....

heni | 28 août 2012 à 12h49
 
 

Pour répondre à georges, avec tout le respect que je vous dois...à vous lire vous avez des problèmes de sommeils à cause des lumières flahs la nuit..mais il en a aussi le jour...surprenant...j'ai l'impression que vous passez vos nuits à les regarder...cepandant les éoliennes sont très loin des habitations et ne rayonnent pas sur les habitations...ne prennez pas mal....mais sur ce sujet...vous mentez..car personnellement je travaille avec un groupe qui implantent ces machines...croyez moi c'est très stric et réglementaires.. ils ne font du tout et de n'importe quoi...vous n'aimez pas les éoliennes certes mais votre argument ne tient pas la route...ne prennez pas nos lecteurs pour des idiots s'il vous plait....je vis à la campagne et non loin des éoliennes...qui à plus de charmes que les centrales nucléaires...vous étes stressées par ces pilonnes éoliennes...mais alors que dire des pilonnes de hautes tensions et des zones de transformations et de redistribution ...enfin pour terminez avant ces implantations d'éoliennes une étude est faite au préalable durant plus d'un an....

henri | 28 août 2012 à 13h11
 
 

Je suis pour le progrès technique, moteurs Stirling, etc... mais le paysage devant ma fenêtre, avec une vue intacte depuis des millénaires, prairies, arbres, sera A MES YEUX détruit par l'implantation des éoliennes.
Si j'y suis obligé pour raison d'argent, je resterai mais si je peux je pars.
Il y a 20 hab au km/2 dans ma zone, donc pas de pouvoir.
Ces mats géants torturent le paysage dont je fais partie.
Je demande aux personnes qui se gaussent de ce rejet des éoliennes un peu de modestie, les éoliennes me font autant de peine que voir tuer un animal, elles tuent notre monde mais c'est une émotion.
Je ne suis pas du genre dégonflé à me lamenter, mais il me semble fort que ces éoliennes géantes ne soit pas la preuve de notre intelligence.

Alrib28 | 28 août 2012 à 20h13
 
 

Comme le souligne fort justement "sirius" il faut environ plus de 2200 éoliennes pour remplacer une centrale. Mais pas seulement, les jours ou le dieu éole n'est pas là, qui fourni l'électricité ?? Une mini centrale au fuel au charbon ou au gaz ! L'Allemagne vient de le comprendre, il est le plus grand pollueur d'Europe ! Bien sur que je préfère dormir à côté d'une éolienne que d'une centrale nucléaire mais il faut être réaliste. Comment font les Suisses ou les hivers sont pourtant rigoureux et qui ont un taux de pollution de 2,5 moins que nous ?

aplaser | 28 août 2012 à 21h09
 
 

Ma réaction concerne le fait d'être traité d'"égoïste" à refuser les éoliennes. Je n'ai rien contre, des voisins en ont chez eux, mais hier soir je regardai le paysage de nuit autour de chez moi.
A perte de vue la nature, une plaine, des arbres éclairés par la lune, un paysage identique depuis des millénaires. Humain.
Je suis allé voir un champ d'éoliennes, qui clignote la nuit, ça fait penser au film des martiens qui débarquent...
A côté de ça, j'ai trouvé chez Eyrolles des ouvrages sur la production d'énergie, biomasse, solaire, moteurs stirling, plein d'autres solutions pour produire du courant, économiser l'énergie (car je veux refaire ma maison) et je me dis : il y a une arnaque quelque part avec cette histoire d'éoliennes. Et je n'aime pas me faire rouler.
J'ai déjà visité une centrale nucléaire, sur le principe je trouve cela dangereux techniquement, même si c'est bien contrôlé.
Je vois seulement qu'il y a d'autres solutions. Et les insultes ne mèneront à rien.

Alrib28 | 29 août 2012 à 09h30
 
 

Désolé de revenir sur le sujet, en général je ne participe pas mais là je suis dans une zone prévue pour des éoliennes, je me rensiegne, je vois d'autres sources d'énergie et d'économie d'énergie, et je vois que les anti-éoliennes sont un peu "traités".
Donc je rappelle qu'il y a eu une époque où ceux qui raisonnaient en "termes faux", on venait les chercher au petit matin pour les envoyer en "rééducation".
Aucun acteur ne peut représenter l'expression du visage d'une personne qui vient de comprendre qu'elle a parlé en "termes faux".
Je l'ai vu 2 fois, le visage qui devient d'un coup cireux, les yeux hagards, et cela parce qu'on a parlé à un étranger devant le témoin qu'il ne fallait pas.
Donc je suis très sceptique sur les éoliennes, tout comme je suis sceptique sur les dirigeants de la centrale de Fukushima, et sur les conséquences de notre civilisation sur l'environnement et l'avenir de notre espèce.
Je compte sur nos dirigeants pour redresser la barre, mais aussi sur des contre-pouvoirs car c'est rare qu'on contredise le maître.
Je découvre le moteur Stirling, et je souris sur l'utilisation du vélo comme solution miracle, nous sommes plein de personnes âgées et je ne me vois pas à vélo!

Alrib28 | 29 août 2012 à 10h27
 
 

Que les choses soient claires : aucune énergie quelle qu'elle soit ne suffira. même renouvelable.
Comme je l'ai déjà évoqué dans un message précédent : il faut d'abord réduire nos besoins, réduire les gaspillages et on peut le faire sans réduire le confort. Il s'agit seulement de changer des comportements irresponsables, parfois déplacés et parfois très égoïstes.
Ensuite, on parlera énergie.
Arrêtons de montrer du doigt ou de vanter tel ou telle source d'énergie, éolienne ou pas.
Ce n'est que le mix qui sera la solution. Et un mix uniquement renouvelable est possible, ça prendra du temps.
Ça ne sert à rien de dire que les éoliennes c'est stupide parce qu'il y a des jours sans vent !
L'éolienne peut produire quand il y a du vent, le capteur solaire quand il y a du soleil etc…
et le nucléaire tant qu'il y a de l'uranium, le thermique tant qu'il y a du charbon !
Il y a quand même une différence notoire : d'un côté il y a du renouvelable, d'un autre du fossile. Mais on va être sauvé, il y a les gaz et huiles de schistes !!!!
Un peu de responsabilité ne ferait pas de mal. Pour nous, pour nos enfants et plus généralement pour les générations futures.
Avons-nous le droit de continuer comme l'on fait ?
Personne ne veut d'éolienne à côté de chez lui, personne ne veut non plus une centrale nucléaire mais par contre tout le monde veut de l'énergie, de l'eau au robinet etc…
On ferait de discuter de notre capacité (de notre courage) à changer nos comportements

Patrick | 30 août 2012 à 10h52
 
 

A tous les "pro-éolien" qui nous ont fait de beaux couplets très poétiques sur l'aspect "sécuritaire" et "non-polluant" de leurs belles "demoiselles blanches"...
Au juste, c'est fabriqué" comment, vos moulinettes ?
Non, parce ce que, lorsque l'on parle de l'aspect pollution d'un moyen production d'énergie, il faut partir du début à la fin de la chaine...
Juste une remarque en passant, mes bons seigneurs...

Tireman | 30 août 2012 à 11h47
 
 

A Alrib28, bonjour.
Très juste ce que vous écrivez :
« Je demande aux personnes qui se gaussent de ce rejet des éoliennes un peu de modestie, les éoliennes me font autant de peine que voir tuer un animal, elles tuent notre monde mais c'est une émotion. »
Avez-vous noté que ceux qui nous vantent les mérites de cette nouvelle idole de la finance, ceux qui dénoncent notre « impérialisme paysager », bien peu sont issus ou vivent dans le milieu rural ?
A croire qu’ils exècrent les étendues vierges, sauvages, majestueusement belles dans leur solitude.
A croire qu’ils assouvissent là une sorte de vengeance, un complexe, une peur refoulé.
Les interventions de certains pro-éolien en limite sont caricaturales.
Patrick est le seul pro-éolien qui ait une attitude nuancée.
C’est rare chez eux.

Tireman | 30 août 2012 à 12h45
 
 

Je souscris aux commentaires de Patrick, et notamment ceux sur la nécessité de changer radicalement nos comportements en matière de consommation d’energie. C’est le « Lorsque vous appuyez sur l'interrupteur vous souhaitez que la lampe s'allume» d’Arthur D. qu’il faut remettre en cause. Puis-je me passer de cette lumière, de tel ou tel confort ? Peut-on repenser l’organisation de la ville, du territoire, des transports, du logement, du travail, etc pour consommer beaucoup moins?

A ceux qui ont réagi à ma critique des éoliennes, je précise qu’il s’agissait d’une réaction épidermique à un commentaire sur leur « beauté ». Certes, on peut les trouver belles, comme on peut trouver beaux un pont, une voiture ou une locomotive (même si la beauté de l'éolienne est à mes yeux très répétitive et standardisée), mais quand on met en service un champ d'éoliennes, on modifie profondément, dans la plupart des cas, un paysage. J’en éprouve de la profonde nostalgie (au minimum), et je pense être loin d’être le seul. N’avez-vous jamais regardé un paysage qui a première vue vous paraît banal, en essayant de ne pas voir les lignes électriques à haute tension ? A chaque fois, et cela arrive tous les jours, je me dis «c'était magnifique ici avant ! ». C’est la même chose avec les éoliennes.

Après, si on me démontre objectivement qu’on n’a pas le choix et, surtout, que c’est un moindre mal, je peux faire un effort, mais j’irai toujours rechercher les paysages restés vierges.

Georges | 30 août 2012 à 12h54
 
 

Tireman et autres, qu'on arrête de parler de "pro-" et "anti-éoliens". Il n'y a (j'espère) que des sentiments et opinions complexes. Ce n'est pas en mettant les gens dans deux catégories dressées l’une contre l’autre qu’on arrivera à des consensus et à des choix faits réellement collectivement (je parle de la sociéte en général, pas simplement de ce forum !).

Georges | 30 août 2012 à 13h02
 
 

Merci Tireman de votre petit mot à mon intention.
Il faut de la nuance évidemment.
Mais il faut bien que l'on se rende à l'évidence qu'il faut faire quelque chose pour ne pas continuer contre le mur.
On s'en rend compte peut-être un peu tard, mais il n'est jamais trop tard.
On est tous coupables d'une manière ou d'une autre. Autant se l'avouer et essayer de trouver des solutions pour le bien de tous.
Car en fait "sauver la planète" est un faux argument : elle s'en sortira toujours (mais peut-être sans nous).
Il s'agit bien de sauver notre peau et surtout celles des générations futures.
Je ne pense pas être ni pessimiste ni candide, il faut regarder la vérité en face.
Bonne journée.

Patrick | 30 août 2012 à 13h51
 
 

Petit rappel ,mais tout de même significatif

Il faut plus de 2000 E. pour compenser ,non pas UNE centrale ,mais UN réacteur de 1300 MW.
Le coût social des milliers de machines annoncées sur notre territoire dépasse leur rendement énergétique dérisoire .

sirius | 30 août 2012 à 16h26
 
 

Il est vrai qu'il faut d'abord une prise de conscience collective pour diminuer sensiblement notre consommation d'énergie.
Il est vrai que les éoliennes à elles seules ne sont pas une substitution aux centrales nucléaires et autres modes de productions polluants.
Que LA solution est bien de diminuer notre consommation et de mettre en place un mix énergétique (dont les éoliennes).

Par contre je trouve un peu pathétique c'est acharnement anti-éoliennes avec des arguments sortis de nul part : "les pro éoliennes habite en ville" ??? et d'autres arguments pas plus fondés. Certains parlent également du bilan énergétique médiocre d'une éolienne de sa construction à son démentellement... parlons en justement pour le nucléaire, puisque ça n'a jamais vraiment été chiffré et que cela se compte en centaine d'années !

J'ai habité à moins de 15km d'une centrale nucléaire pendant 20 ans, j'habite toujours à la campagne mais a 50km d'une autre centrale nucléaire, et si ont doit implanter une centrale de production électrique à côté de chez moi, je choisis 100 fois l'éolien contre le nucléaire.

Ceux qui se plaignent vraiment de la dénaturisation de leur paysage (pilone etc) devraient commencer par vivre sans électricité ni télécome. Sinon c'est très hypocrite de leur part !

Cordialement.

sensetong | 30 août 2012 à 16h53
 
 

Bonsoir Patrick et Georges.
Je fais aussi parti de ceux qui pensent nécessaire d'avoir une approche plus réaliste de nos besoins réels en énergie.

L'éolien n'est pour moi qu'un cache misère mensonger, rien d'autre.
S'il n'avait pas un impact aussi négatif sur nos patrimoines, je dirais "bof", et passerais mon chemin. Mais là, trop c'est trop.
Voir mes reportages photo au sujet du Cézallier. (Panoramio - Photos de Tireman. > Le Cézallier défiguré).

Certes, une centrale nucléaire n'est pas ce qui ce fait de mieux au point de vue esthétique, mais au moins elle est efficace.
L'un d'entre vous a évoqué les locomotives.
Je suis assez vieux pour me souvenir du temps où les lignes de chemin de fer d'intérêt local sillonnaient nos campagnes, une loco tractait des tonnes de marchandises, des dizaines de passagers.
Aujourd'hui, les lignes ont été fermées, détronées par la route, avec toutes les conséquences que cela induit.

J'ai connu l'époque où un puits fournissait l'eau de la maison.
Cela obligeait à l'économie.
Aujourd'hui, un robinet que l'on tourne...

Les éoliennes?
Polluantes à la fabrication.
Polluantes à la mise en oeuvre.
Polluantes quand à notre patrimoine paysager.
Polluantes pour les retirer en fin de vie.
Pour quel résultat ? Un facteur de charge de 19%.
Pourquoi ne dépensent-on pas la même énergie pour l'électricité d'origine géothermique, par exemple ?
Ces centrales ont un facteur de charge suppérieur à celui du nucléaire.
Cordialement à tous

Tireman | 30 août 2012 à 19h27
 
 

Après avoir lu TOUS les commentaires je vais essayer d'être synthétique :
- Réduction volontaire de la conso souhaité par tout le monde => pourtant refus systématique de l’augmentation du prix des carburants ou de la taxe carbone, or plus c'est cher, moins on consomme
- Comparaison de puissance et de couts => L'éolien sans stockage ou sans palliatif est très loin derrière l'hydraulique et le nucléaire. Question de durée de vie et de concentration de puissance.
- Risque nucléaire => le nucléaire elle tue moins que toutes les autres par TWh produit, y compris les ENR Électriques Intermittentes et Fatales
- Dégradation du paysage : Les centrales concentre la dégradation alors que les éoliennes l'étale
- Déchets : radionucléides toxiques, solides et sous contrôle contre gaz a effet de serre, pluie acide, particules de métaux lourds (cf exemple allemand cité par sirius)
- Financier : nos réacteurs sont amortis, et sans cet amortissement EDF refuserait d'avancer les 4 Mds/an de subventions a l’Éolien privé
- Indépendance énergétique : plus il y a d'ENR EIF dans le mix électrique, plus il y a de fossiles pour pallier.
- Effet de foisonnement continental : Refus systématique de Linky, des lignes THT en Allemagne et toujours pas de stockage autre que l'hydraulique saturé en Europe. Gazoduc directement e Russie.
- Matières premières : Pb d'approvisionnement du Néodyme (métal rare) qui a des propriétés magnétiques pour les aimants permanent des éoliennes.
Les lobbys ENR sont puissants

AtomicBoy44 | 30 août 2012 à 23h18
 
 

Tout çà conduira a une chute brutale des illusions qu'apportent ces technologies qui nous coutent un bras pour produire 100 TWh ÉLECTRIQUES sur les 500 TWh électriques consommés en France.
Mais le pire ce n'est même pas çà, ce sont les 1300 -1500 TWh de fossile que nous consommons.

Tous le monde appelle a un changement de comportement qui soit acceptable mais a chaque fois qu'une contrainte est exposée, les égoïsmes corporatistes et/ou personnels sont plus forts et font échouer le projet. La "bonne conscience" volontaire n'est que marginale, et souvent extrême, le net en est plein...

Ces techniques soit disant nouvelles que sont le Solaire PV et l'éolien (moins nouveau comme le disait un des commentaires sur Dom Quichotte en dessous), ne sont pas inoffensives.
Les chinois fabriquent une grande partie de ces systèmes et ils le font avec du charbon et LEUR terres rares. Ils prennent le contrôle global de ces systèmes...

Cela nous empêche de penser que tout le système peut s’effondrer brutalement lorsque le manque d'énergie va se faire sentir a cause du pic pétrolier. C'est comme une sorte de miroir aux alouettes gigantesque. Le plus emblématique de ce miroir dans les commentaires ci dessous, est bien Henri qui ne compte pas correctement et/ou ne sait pas compter car il ne regarde que la machine une fois construite sans même regarder sa place dans le réseau ÉLECTRIQUE alors que notre consommation est majoritairement fossile ...Endoctriné et répéteur aveugle :-(
Pauvre France!

AtomicBoy44 | 30 août 2012 à 23h35
 
 

AtomicBoy44 (vous revoilà, vous !) votre "Pauvre France" final m’inspire cette remarque toute simple: "Pauvre Japon !"

Georges | 31 août 2012 à 09h59
 
 

Si "pauvre Japon" c'est donc bien que le nucléaire est dangereux.
Donc :
-Economisons l'énergie avant de chercher à en produire toujours plus.
-Gérons en pensant au futur (au futur des descendants surtout),
-Ne consommons pas plus que la terre ne peut nous donner.
-Ne cherchons pas à jouer aux apprentis sorciers. La nature sera toujours plus forte que nous, ça ne sert à rien de la braver ni de chercher à la dominer.
Bref :
-Soyons responsables, humbles et empreints de bon sens
Et si ça coûte cher de changer tout cela : tant pis ! On n'a pas le choix car il faut savoir que ne pas réagir aujourd'hui nous coûtera bien plus cher demain.
Excusez le ton un peu moralisateur.

Patrick | 31 août 2012 à 10h55
 
 

Bonjour Tireman...
vous annoncez que les éoliennes sont polluantes....auriez vous la possibilité , de justifier ,de démontrer et d'apporter des preuves concrètes sur ce sujet de pollution de vos arguments par des documents officiels et officieux pour nos lecteurs...j'en doute....

henri | 31 août 2012 à 11h01
 
 

bonjour Atomicboy44,
vous vous cachez derrière un pseudo..moi pas..j'utilise véritablement mon prénom.alors pauvre France..c'est quand même un manque de respect de nos lecteurs qui sont pour et contre sur un sujet...les chiffres..ne m'interressent vraiment pas..car on les manipule et interprète comme bon nous semble ...je pense plutôt à l'avenir..aux générations futures...un peu d'éoliennes, de panneaux solaires et autres nouvelles sources énergies contribuent à produire moins d'énergie nucléaires..mais tous complémentaires..c'est déjà cela...dans ce forum on parle de pollution...nous sommes tous des pollueurs malgrès nous (voiture, avion, train, bateau..notre consommation perso alimentaire ou non)que nous essayons de réduire tant bien que mal..je respecte le choix de ceux qui sont contre et ceux qui sont pour..et cela permettra d'avancer et de reffléchir dans les énergies nouvelles ...cependant nier completement les éoliennes...c'est le refus d' évoluer.....pour le bien de futurs générations..il ne faut pas être égoiste quand même...alors pauvre france ..commencez à ne pas vous cachez derrière un pseudo..vous gagnerez peut être en respect ..ne croyez vous pas!!!!

henri | 31 août 2012 à 11h30
 
 

Pour ma part je suis effectivement, comme j'ai dit au maire de ma commune, opposé aux éoliennes pour l'aspect visuel qui me gêne et me fera déménager si j'en ai la possibilité.
Je reconnais qu'il n'est pas question d'énergie dans mon propos.
2 voisins ont de petites éoliennes qui ne me gênent pas, au contraire.
Mais on ne peut pas empêcher des électeurs qui ne veulent pas des éoliennes de se défendre, et cette réaction d'hostilité va sans doute permettre de travailler sur d'autres sources d'énergie mieux acceptées.
Une centrale nucléaire n'est qu'une grosse bouilloire avec une bombe atomique lente en dessous, mais une éolienne géante n'est pas plus performante, sauf qu'elle ne risque pas de se transformer en Fukushima.
Nous avons encore quelques années à utiliser le nucléaire tel qu'il est, pas le choix, mais il faut surtout se mettre à travailler sur la production d'énergie de demain.
Hydrogène, biomasse, moteur stirling, goéthermie, éoliennes de faible hauteur, solaire, marée, que sais-je encore qui va sortir du chapeau?

Rien qu'à isoler mes maisons et supprimer le chauffage électrique au max, on aurait bien avancé.

Tout cela est politique...et ces décisions ne se prennent pas à la légère, avec des commissaires politiques qui détermineront qui est bon et qui est mauvais.

Alrib28 | 31 août 2012 à 12h05
 
 

Très cher Henri, bonjour.

Vous m'écrivez :

"... vous annoncez que les éoliennes sont polluantes....auriez vous la possibilité , de justifier ,de démontrer et d'apporter des preuves concrètes sur ce sujet de pollution de vos arguments par des documents officiels et officieux pour nos lecteurs...j'en doute...."

La réponse se trouvant dans la question même, je ne vais tout de même pas vous faire l’injure de développer

Tireman | 31 août 2012 à 12h34
 
 

Bonjour Tirement,
Vous ne me faite pas l'injure de dévelloper..bien au contraire..l'objectif c'est d'apporter des élements par des organismes officiels et officieux et réputés pour leur sérieux....dans ce forum..pour une meilleur informations fiables pour nos lecteurs..je comrend effectivement que vous vous basez sur vos photos de reportage que vous annoncez ce qui me parait à mon sens un peu limitées, et, un manquement d'informations plus étendues sur ce sujet de pollutions....si vous avez vraiment d'autres informations plus officielles, cela sera un grand plaisir de parfaire à votre connaissance et de m'instruire ou d'instruire nos lecteurs..mais en attendant dommage que vous ne puissiez dévelloper comme vous l'annoncez...bien cordialement Tirement

henri | 31 août 2012 à 14h10
 
 

Très cher Henri,
Je ne vais "tout de même pas vous faire l’injure de développer", sauf, bien entendu, si vous insistez...
La suffisance dont vous faites preuve vis à vis de ceux qui émettent une opinion contraire à la votre mérite réponse.
A votre disposition donc.

Tireman | 31 août 2012 à 15h05
 
 

@Patrick
"-Économisons l'énergie avant de chercher à en produire toujours plus."
Bonnes intentions, mais je vous répète que SEUL l'augmentation globale du prix de TOUTES les énergies poussera les consommateurs ET les industriels a l'économiser. Et j'écris "TOUTES" et "GLOBALE" dans la même phrase, c'est parce que beaucoup négligent L'EFFET REBOND ou de SUBSTITUTION par une AUTRE FORME d'énergie.

"Gérons en pensant au futur (au futur des descendants surtout),"
Ceux qui pensent que le pb est pour la génération suivante et donc pour plus tard ne font que remettre a plus tard le pb. Or le pic pétrolier, nous y sommes, tous (pétro-gaziers inclus) reconnaissent que nous sommes sur un plateau ondulant de la production de pétrole, mère de toutes les énergies...Le pb est pour MAINTENANT, pas pour le futur !

Pour le reste , je suis d'accord avec vous, mais au delà des mots, si vous lisez les commentaires suivants le vôtre, vous allez voir que le volontarisme pour payer n'existe pas. Parce que certains croient encore que le Solaire PV et l'éolien, c'est gratuit, simplement parce que le soleil brille et le vent souffle ...Or ces personnes n'ont toujours pas compris que c'est le système d'extraction de ces énergies ÉLECTRIQUES diffuses intermittentes et fatales (EIF) qui coute très cher. La réponse EELV immédiate suivant cette remarque est : le nucléaire c'est cher ! Mais son avantage est sa concentration par UNITÉ DE MASSE DE VOLUME ET DE SURFACE, et dure bien plus longtemps...

AtomicBoy44 | 31 août 2012 à 18h28
 
 

@Henri
Votre remarque par réponse a Tireman sur les éoliennes qui seraient non polluantes et votre demande démontre parfaitement que vous n'avez pas intégré toutes les clefs pour comprendre le système électrique National, Européen et même Mondial.
Alors pour vous :
Comme il n'existe pas d'électricité naturellement exploitable directement dans la nature, l'électricité est aussi propre que la manière de la produire (JMJ). Donc lorsqu'un parc éolien étalé sur une surface non négligeable, ne reçoit pas de vent il ne produit pas. Cette évidence que vous refusez de regarder est une réalité que les électriciens Allemands au Scandinaves ont tout a fait intégré. Certains ont la chance d'avoir beaucoup de montagnes et y ont placés des barrages, CF suède, Norvège et Finlande), mais ce n'est pas le cas de l'Allemagne ou de l'Espagne ! Qu'ont donc fait l'Allemagne ou l’Espagne en conséquence ? Ils ont construit des centrales a gaz (et le mix de l'espagnol Iberdrola est flagrant a cet égard), les Allemands rouvrent leurs centrales a charbon, mais aussi leur mines de lignites (pire encore). Ou encore construit un gazoduc directement depuis la Russie sans passer les pays de l'est ! Or la combustion du charbon et/ou du gaz émet des NOx, des particules des métaux lourds et de soufre, mais aussi des cendres, ou encore une occupation de sol plus ou moins grande lorsque l'on inclue les mines a ciels ouvert. L'exemple de la mine de Garzweiler est l'exemple type de ce qu'il ne faudrait pas faire.

AtomicBoy44 | 31 août 2012 à 18h45
 
 

@henri
".les chiffres..ne m'interressent vraiment pas..car on les manipule et interprète comme bon nous semble ...je pense plutôt à l'avenir..aux générations futures...un peu d'éoliennes, de panneaux solaires et autres nouvelles sources énergies contribuent à produire moins d'énergie nucléaires"

Reprendre les tirades de politiciens, c'est bien, mais en énergie, parce que c'est de la physique, les choses sont différentes. Elles sont différentes parce que les lois de la physiques, contrairement aux lois humaines ne se laisse ABSOLUMENT VIOLER.
L'exemple type est la vitesse de la lumière. Et c'est a mon avis la principale raison qui font que vous n'avez pas toutes les clefs pour comprendre le pb des ENR EIF. Il est impossible de parler d'énergie, sans regarder les chiffres ! Sans les chiffres, les industriels n'existeraient pas, donc pas les technologies que vous appelez a développer. Et puis, on ne produit pas de l'énergie, on L'EXTRAIT, et dans le cadre de l'électronucléaire on l'extrait de la matière par fission des atomes de l'isotope 235 d'uranium. cette notion d'extraction est primordiale pour la compréhension de ce qu'est l'énergie.

AtomicBoy44 | 31 août 2012 à 18h55
 
 

A votre service mon cher Henri :

Polluantes à la fabrication.
Autant que je sache, ces bidules sont l’œuvre d’une fabrication industrielle, à base de matière première dont l’alu, l’acier, le carbone, le béton, et moult terres rares.
Ensuite, leur process de fabrication induit l’utilisation d’énergies fossile dont le nucléaire… (Rires !)
Et enfin, même pas fabriquées en France.

Polluantes à la mise en oeuvre.
Leur transport sur site, la fouille de (quelques) mètre cube de béton, le chantier en général gourmand en énergies…

Polluantes quand à notre patrimoine paysager.
Hors l’aspect esthétique, et au grand dam d’un des arguments de la secte de Planète Eolienne, on est obligé de doubler tous les réseaux de transport de l’électricité pour absorber leur production, même si celle-ci est intermittente.
De plus, quand elles ne peuvent produire, c’est le thermique qui prend le relais…

Polluantes pour les retirer en fin de vie.
Transport à nouveau, recyclage (quand c’est possible), et un magnifique socle en béton laissé là en héritage.
J’ajoute que le démantèlement de ces horreurs doit être effectué par ceux qui les ont mis en place…, s’ils sont encore là !

Alors, zéro pollution vos moulinettes, mon cher Henri ?

Bien sûr, les autres moyens de production d’énergie souffrent des mêmes problèmes, mais au moins, ils ont l’intelligence de se taire !

Tireman | 31 août 2012 à 19h04
 
 

@Henri
"je respecte le choix de ceux qui sont contre et ceux qui sont pour..et cela permettra d'avancer et de reffléchir dans les énergies nouvelles ...cependant nier completement les éoliennes...c'est le refus d' évoluer"

Je ne nie absolument pas leur utilité, mais, je dis que faire croire au miroir aux alouettes est une terrible erreur qui finira en désillusion et cette désillusion pourrait bien avoir la peau de la démocratie (même imparfaite) de notre pays, en plus çà coute cher, et donc nous empêche de mener les travaux qu'il faudrait. Et le pire de tout, cela empêche les gens de remettre en cause le modèle. Pourquoi ? Parce qu'ils se disent en voyant ces "joujou technologiques" que puisque la solution est trouvée, on peut continuer comme avant. Or, nous savons tous que c'est faux ! L'utilisation de l'expression "génération futures" est pour moi tout fait emblématique de ce constat. Et il faut regarder les chiffres pour le comprendre. C'est l('affaire de la décennie, et sans doute même avant la fin de celle-ci. Face l'immobilisme de FH, je n'ose imaginer dans quelle bourbier va se trouver notre pays.
Et mon idée est que le nucléaire nous permettra de ne pas trop nous enfoncer dans ce bourbier. En tout cas moins que si ne l'avions pas.

Pour ce qui est de mon Pseudo, il ne s'agit pas de se cacher derrière, mais au contraire d'affirmer une identités particulière, comme vous pourriez le faire en écrivant pro-enr ou anti-atomic dans votre cas.

AtomicBoy44 | 31 août 2012 à 19h22
 
 

Au fait, très cher Henri, votre orthographe, est-ce un genre que vous vous donnez ?
Déjà, vous esquintez mon pseudo, et a première vue, j’y voyais là une provocation si vous voyez ce que je veux dire.
Mais en relisant votre prose, je me demande si…

Tireman | 31 août 2012 à 22h09
 
 

Ce débat est intéressant. Je suis très concerné car:
- on doit implanter des éoliennes devant chez moi!
- je dois refaire ma maison pour économiser au maximum (retraite)
Je comprends que Henri est pour les éoliennes car il faut des sources d'énergie de remplacement du pétrole et du nucléaire.
Pour le pétrole, je comprends, il s'épuise.
Pour le nucléaire, je comprends (Fukushima) mais on ne peut pas rejeter la science, il y aura bien un moyen d'utiliser ce procédé sans qu'il présente des risques.
Il est certain que l'électricité va augmenter mais c'est moins cher à ce jour que tout autre moyen.
Je pense investir dans des panneaux solaires et un ou 2 petites éoliennes (9m) pour avoir du chauffage (eh oui, quand il fait -10 longtemps, on ne peut pas vivre), mais c'est très cher et EDF l'est moins. Je prendrai sans doute une voiture électrique (à recharger).
Là aussi le prix! Et l'entretien!

Je coupe du bois, récupère les petites branches, etc...Mais il me semble qu'il manque une bonne invention pour nous sauver : hydrogène, volcanique, que sais-je?

Logiquement, si l'énergie augmente encore, les inventions vont surgir et s'industrialiser.

mais je ne vois pas les éoliennes géantes comme une solution d'avenir, et je les vois souvent arrêtées faute de vent, d'où mon grand scepticisme.

Là, je ne parle pas de mon rejet personnel suite à impact sur MON paysage. Je mets l'égoïsme de côté, et j'attends la solution des scientifiques.

Alrib28 | 03 septembre 2012 à 09h44
 
 

AtomicBoy44, vous écrivez beaucoup de choses très intéressantes (ceci n’est absolument pas ironique !), mais vous faites l’impasse sur le problèmes des risques posés par le nucléaire. D’ailleurs vous n’avez pas réagi à mon « Pauvre Japon ». Car s’il y a un point sur lequel on ne peut pas être d’accord avec vous, c’est quand vous écrivez que le nucléaire ne tue quasiment pas. Le nucléaire Japonais a, sinon fait beaucoup de morts pour l'instant, au moins détruit beaucoup de vies, et les chiffres finaux ne seront connus que dans longtemps, car cette catastrophe est toujours en cours.

Alors, pensez-vous que: 1) le nucléaire européen est infiniement plus sûr que ne l’est le Japonais, ou que 2) il y a bien un risque mais qu’il faut bien le prendre, et que de toute façon la France peut bien se passer de la presqu’île du Cotentin, ou que les Nantais, 44, pourraient très bien s’accommoder d’une pollution catastrophique de la Loire causée par une des 5 centrales en amont ?

Vous avez tout à fait raison quand vous dites qu’on ne peut pas se passer de regarder les chiffres, mais certains paramètres essentiels ne sont pas chiffrables : le risque d’accident lui-même, ou la façon dont la population interprète le risque et s’en accommode (ou non). Est-ce parce qu’elles ne sont pas associées à des chiffres que vous semblez ne pas être intéressé par ces questions ?

Georges | 03 septembre 2012 à 10h28
 
 

je remercie à tous ceux qui se sont interressés à mon sujet..je n'en demandais pas autant..Bon c'est vrai j'ai pu faire quelques fautes d'orthographes...et je m'en excuse (j'ai des gros doigts pour taper sur le clavier..je plaisante bien sur) mais en bref..je ne veux pas polimiquer et de débattre éternellement sur ce sujet vous pensez que j'ai tort..soit.Vous parlez de chiffres repris sur des documents..donc je suis un ignorant..bon!!!si cela vous fait plaisir et que votre intelligence est supérieure à la mienne..pourquoi pas...si votre égo l'emporte sur vous..je vous en félicite..vous parlez de pollutions...(à l'horreur..c'est polluant)..je reprendrai les termes de patrick qui a raison sur.".Personne ne veut d'éolienne à côté de chez lui, personne ne veut non plus une centrale nucléaire mais par contre tout le monde veut de l'énergie, de l'eau au robinet etc"
" On ferait de discuter de notre capacité (de notre courage) à changer nos comportements"..." "Rendez vous compte, l'espèce humaine va être la seule espèce vivante sur cette planète qui sera capable de s'autodétruire. Si ce n'est pas une hérésie quand on voit toute ce que cette espèce a pu inventer : le meilleur et malheureusement le pire."
Aussi, je pense à l'avenir et toutes les formes d'énergies renouvelables qui s'inbriqueront avec ou sans complément du nucléaire...dommage à ceux qui sont anti éoliens..votre vision actuelle du futur est limitée et je vous en veux pas bien entendu..continuez à débattre, c'est du vent

henri | 03 septembre 2012 à 13h27
 
 

Calmez vous Henri, vous pouvez tapisser le sol de France d'éoliennes mais pas une seule centrale nucléaire ne fermera ses portes.
Et puis " le gaz de schiste " arrive et en matière de pollution " c'est du lourd"

aplaser | 03 septembre 2012 à 18h08
 
 

A tous.
Je rejoins globalement l’ensemble des déclarations sur la nécessité d’un mix énergétique, sauf…, sur l’éolien.
Désolé, cela tient pour moi de l’escroquerie pure et simple, et je demeure donc un farouche opposant à ce type d’installation.
Depuis quelques années, j’ai développé moult fois mes argument à ce sujet, sur ce site comme sur d’autres, et rien jusqu’à présent n’a pu me convaincre de changer de point de vue.
Je tolère à la limite le petit éolien, par exemple dans les fermes isolées de nos montagnes d’Auvergne, pour la simple raison que son impact sur le paysage est moindre.
(Cela a même un petit coté « Far West » plutôt sympathique.)
Question efficacité, il n’est qu’une énergie d’appoint, il ne faut en attendre rien de plus.
Quand au nucléaire, certes, c’est une énergie à risque.
Mais en France, c’est installé, aussi, je ne vois pas de raison de s’en passer, d’autant plus que, que l’on démolisse ces centrales ou qu’on les garde, il faudra bien faire quelque chose des résidus.
Alors, autant qu’elle nous servent.
Notez en passant que si le problème du retraitement des déchets a pris un sérieux retard, c’est bien grâce à l’œuvre des verts dans les années 80.
Je ne convaincrai pas les pro-éoliens, pas plus qu’ils ne me convaincront.
Aussi, je les laisse donc sur leurs certitudes, et qu’ils me fassent la grâce de me laisser sur les miennes.
Maintenant, veuillez me pardonner de rompre ce dialogue de sourds, j’ai mieux à faire.
Merci.

Tireman | 03 septembre 2012 à 20h40
 
 

Dommage de ne pas continuer ce débat qui entre dans le vif du sujet.
En ce qui me concerne notre maire veut des éoliennes pour enrichir la commune, et "mon" paysage va se modifier pas à mon goût.

J'avais pensé déménager vers un endroit au climat qui convient à ma santé, presqu’ile du Cotentin, et de fait la centrale nucléaire de Flamanville n'est pas loin (20km).

J'ai une bonne expérience de l'industrie, et cette histoire d'éolienne m'a fait réfléchir.

Effectivement, si on couvre le territoire de l'Europe d'éoliennes, il y aura bien toujours du vent quelque part pour en faire tourner la moitié.

Mais vu le coût je me demande si des unités de production basées sur la biomasse n'en produiraient autant sinon plus, et quand on en a besoin.

et si isoler des tas de maisons pour réduire la consommation de courant ne reviendrait pas moins cher, ce serait fait une fois pour toutes, et là ce grand chantier emploierait des dizaines de milliers de personnes voire bien plus.

Henri pourrait étudier ce point car cela me semble la piste à suivre.

Cela n'empêche pas la fabrication d'éoliennes, je pourrais en mettre 2 de 9m chez moi pour le chauffage électrique, j'ai 2 voisins qui en ont et on pourrait en installer là aussi des dizaines de milliers pour des productions locales... Ce qui ferait des jobs.

je crois qu'il y a des calculs à faire en terme de watts et en terme de jobs. A+

Alrib28 | 04 septembre 2012 à 11h36
 
 

bonjour,Alrib28,
je prends bonne note de votre idée concernant l'isolation que je soumettrais quand je rencontrerai le PDG qui implante des éoliennes dans notre région et dans un secteur définit...je peux vous confirmer qu'avec le groupe qui emploi ma petite entreprise(microbic) pour aménager l'espace vert autour des éoliennes avait participé financièrement et à la mise en place , à l'étude de basse consomation et d'isolation et la construction d'une crèche et cantine dans un même batiment pour les enfants..ce qui a généré des emplois dans la commune qui a implanté des éoliennes...de plus en général sauf exception le raccordement d'alimentation se fait près de routes où le reseau EDF est à proximité dont les cables sont soit enterrés ou aériens et qui s'orientent vers le ville ou le village qui se trouve dans les alentours,il finance parfois selon les cas à 100% (selon la situation géographique) a la mise en place de parabole TV sur toute la commune pour que les habitants percoivent la TV, les éoliennes émétant un peu d'ondes electromagnétiques et bien moins pire que les cables de hautes tensions, de plus cela est bon pour la commune qui percoit ou percevra des retours financiers via les taxes..et créant des emplois en cette période bien difficile...cela demandera du temps pour votre idée...je rajouterai même pourquoi ne financeraient ils pas totalement ou partiellement à l'isolation des maisons déjà ou en cours d'installation où sont implantés ces éoliennes..bien à vous..

henri | 04 septembre 2012 à 13h09
 
 

Merci Henri pour votre réponse. Si je comprends bien, vous avez une bonne relation avec les installateurs d'éoliennes, qui effectivement avantagent les communes réceptrices des pylônes.
Mon maire compte en effet sur ces rentrées pour réduire les frais et améliorer notre village.
Il a bien perçu le problème de la dévalorisation des habitations, pour le reste les éoliennes doivent durer 20 ans, après ce sera une autre source d'énergie parait-il.
Pour ma part je suis de plus en plus sceptique sur les éoliennes, je verrais plutôt de petites centrales à hydrogène et biomasse, solaire, petites éoliennes dans les communes ce qui donnerait sans doute plus de travail à tous, en y ajoutant l'économie d'énergie.

J'arrête ce débat ici car le travail reprend, ma vision de l'avenir de l'éolien a bien évolué grâce à ces réactions et je remercie les participants.

alri | 04 septembre 2012 à 16h32
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]