Actu-Environnement
 
   
 

L'Espagne inaugure la première centrale solaire à concentration à vocation commerciale en Europe

La ville de Séville a inauguré vendredi la première centrale solaire « à concentration » destinée à l'exploitation commerciale en Europe. D'une capacité de 11 MW, elle a été conçue pour produire 23 GWh d'électricité par an.

Energies  |    |  Actu-Environnement.com
   
L'Espagne inaugure la première centrale solaire à concentration à vocation commerciale en Europe
   
L'Espagne a inauguré vendredi la première centrale solaire « à concentration » destinée à l'exploitation commerciale en Europe. Située à 25 km à l'ouest de Séville, la centrale solaire baptisée PS10 a été construite par la société Abengoa. Le coût total de l'investissement est de 35 millions d'euros, dont 5 millions financés par le cinquième programme-cadre de l'Union européenne pour la recherche et le développement technologique. Grâce à ces nouvelles technologies, l'Europe dispose d'une arme supplémentaire pour lutter contre le changement climatique et améliorer la sécurité énergétique, tout en renforçant la compétitivité de son secteur industriel et en créant des emplois et de la croissance, a déclaré Andris Piebalgs, membre de la Commission chargé de l'énergie, à l'occasion de l'inauguration de la centrale.

D'une capacité de 11 MW, PS10 a été conçue pour produire 23 GWh d'électricité par an. Cette production d'électricité solaire évitera le rejet dans l'atmosphère de près de 16.000 tonnes de CO2 par an*, si l'on considère le bouquet énergétique de l'UE-25 en 2005 et la consommation électrique correspondante, indique la commission.

Dans les systèmes de centrales solaires à concentration (concentrated solar power - CSP), les rayons solaires sont reflétés sur des miroirs positionnés afin qu'ensemble, ils concentrent l'énergie solaire sur un seul point, connu sous le nom de capteur solaire. Dans le projet espagnol qui s'est déroulé sur 54 mois, du 1er juillet 2001 au 31 décembre 2005, un système de tour centrale est utilisé. 624 miroirs mobiles (héliostats) de 120 m2 chacun, concentrent le rayonnement solaire au sommet d'une tour de 115 m de hauteur dans laquelle se trouvent le capteur solaire et la turbine à vapeur. La chaleur du soleil est ensuite utilisée pour produire de la vapeur qui pousse les turbines à produire de l'électricité.

PS10** est la première d'une série de centrales de production d'électricité solaire qui seront construites dans la même zone et totaliseront une capacité de plus de 300 MW d'ici à 2013.

* Etude : « European Energy and Transports Trends to 2030 » de la Commission européenne DG « Energie et transports ».

** Descriptif de la centrale.

Réactions15 réactions à cet article

 
centrale solaire à concentration

Enfin une réelle utilisation du solaire intelligente de par sa rentabilité. A quand son développement dans les Pays pauvres au lieu de vendre du photovoltaique d'une efficacité très médiocre, mais qui enrichi les producteurs de matériel des Pays du Nord en accroissant la dette de ces Pays pauvres.
Depuis le temps que l'on connait cette technique elle sort quand même des tiroirs, il n'est que temps.

bilou | 05 avril 2007 à 09h25
 
 
À propos de la centrale solaire en Espagne

On fait un tapage sur toutes les "contraintes", le passéisme que suppose tout ce qui touche à l'écologie ou à la préservation de notre environnement, et l'inauguration du ferroutage Pays-Bas/Montpellier ou celle de cette superbe oeuvre sont des infos beaucoup plus difficiles à trouver sur la place publique... autant d'éléments qui justifieraient la vision écologique comme étant celle du 21ème siècle, celle du progrès !

Par contre, j'ai une question.
je n'ai pas réussi à trouver de comparatif centrale solaire-centrale nucléaire-centrale hydroélectrique :
1) en terme de puissance, comparée à dautres systèmes de production énergétiques (23MW, ça eprésente combien de réacteurs nucléaires ?)
2) en terme de compétitivité
3) d'efficacité énergétique

Merci

Anonyme | 05 avril 2007 à 09h50
 
 
Re:À propos de la centrale solaire en Espagne

Quelques chiffres pour que tu te rendes compte des échelles:
*les réacteurs nucléaires produisent entre 900 et 1200MW (une éolienne c'est 1MW, l'hydroélectrique je ne sais pas)
*le prix du kWh avec ce type de centrale solaire est encore trop élevé pour être compétitif sans aides nationales (heureusement il pourrait baisser avec les avancées technologiques et la production à plus grande échelle)
*à titre de comparaison le rendement entre le flux solaire recu et l'electricité produite par un panneau photovoltaique est de 10% environ, pour ce type de centrale c est 20%

Oliv' | 05 avril 2007 à 10h28
 
 
Re:À propos de la centrale solaire en Espagne

Après un petit tour sur Wikipedia, il s'avère qu'un réacteur nucléaire d'aujourd'hui produit dans les 1 500 MW...
Mais le premier réacteur installé en France ne produisait que 7 MW.
Une éolienne produit environ 1 MW, avec un record de 6 MW pour une certaine marque.
Cependant il faut tout rammener à la production annuelle, sinon, ça ne veut pas dire grand chose. Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_%C3%A9olienne#Comparatif_des_installations_productrices_d.27.C3.A9lectricit.C3.A9

Cela dit, il y a un début à tout, personnellement je trouve que c'est une très bonne expérience, et que cette info détronne celle du record de vitesse du TGV...

sidony | 05 avril 2007 à 10h38
 
 
Quelle consommation d'eau?

Très favorable à toutes les recherches-développement sur l'énergie solaire, et n'étant pas ingénieur, j'ai juste une question concernant le procédé de turbinage à partir de vapeur d'eau: quelle quantité d'eau faut-il pour fabriquer de l'électricité selon ce procédé? Est-ce cohérent dans les pays secs ? Le système de turbine directe par ascension d'air chaud utilisé en Australie (colonne solaire avec une sorte d'éolienne à l'intérieur qui fabrique de l'électricité) n'est-il pas moins impactant et plus efficace?
En tout cas, c'est sûr que tout ce qui peut être plus "rustique" que le photovoltaïque au silicium est le bienvenu.
Merci d'avance

Marie | 05 avril 2007 à 11h14
 
 
Re:Quelle consommation d'eau?

Normalement, il doit y avoir un condensateur d'eau, ce qui fait que tu peux récupérer une grande partie de l'eau.

C'est une très bonne initiative, mais il faut voir comment on peut réduire les coûts, il doit quand même y avoir un gros potentiel d'optimisation à exploiter, vu que j'ai pas l'impression que beaucoup de monde a travaillé sur cette application.

Guigui | 05 avril 2007 à 14h37
 
 
Re:Re:À propos de la centrale solaire en Espagne

Je suis tout à fait d'accord avec la "petite" remarque de la fin du message. Il y a eu un battage important autour du TGV par les médias, et "techonologiquement" parlant c'est justifié. Mais, qu'en a-t'il été de cette centrale alors que nous sommes actuellement dans la semaine du Développement Durable ?

Anonyme | 06 avril 2007 à 11h28
 
 
C'est innovant ...

et pourtant cela fait presque 30 ans qu'il existe un parc au principe assez comparable (hors turbine vapeur peut être)près de Font Romeu !

France ... qui pourra ...

lulu | 06 avril 2007 à 14h56
 
 
Acteur du secteur du solaire à concentration

Bonjour,

La technologie du solaire à concentration est pour moi à ce jour une des rares technologies qui permet d'assurer une production d'énergie avec un minimum d'impact sur l'environnement et utilisant une source quasi inépuisable: une solution d'avenir qui reste à promouvoir et à faire progresser. Malheureusement la visibilité sur ce secteur est quasi nulle. Qui sont les principaux acteurs du secteur (donneur d'ordre, équipementier, concepteur..)?

Merci

Dams | 28 avril 2007 à 19h16
 
 
Re:Quelle consommation d'eau?

Un système à turbine comme celui-là (et comme n'importe quel circuit eau-vapeur à turbine, dans les cogénérations, centrales à charbon ou nucléaire) tourne en boucle.
L'eau est chauffée (ici par le soleil) en vapeur à haute pression, qui fait tourner la turbine, puis elle est recondensée et repart au début.
A vue de nez, une cinquantaine de tonnes d'eau suffiront pour ce cas-là, avec des pertes de quelques centaines de litres par heure, théoriquement réutilisables.
Tout ca est donc plutot efficace.

Anonyme | 10 juillet 2007 à 23h34
 
 
REJETS EAU

Que fait on des rejets d'eau ?

wheelfly83 | 18 septembre 2007 à 12h59
 
 
Re:Re:À propos de la centrale solaire en Espagne

En ce qui concerne la puissance des éoliennes , il faut faire attention au fait que les valeurs de puissance données sont des valeurs nominales autrement dit , la puissance maximale disponible.
En réalité , une éolienne terrestre a un bilan énergétique de 25 à 30 % et une éolienne offshore a un bilan énergétique de 38 à 40 %.
Cela veut dire que l'énergie moyenne fournie par une éolienne terrestre de 2 megawatt par exemple 500 kWh en moyenne sur une année. Les nouvelles éoliennes arrivent actuellement à des puissance nominale de 6 megawatt ( voir le parc en mer du Nord le long de la côte belge au niveau de Zeebruges.

Jean | 07 novembre 2008 à 14h50
 
 

comment nettoyer ces panneaux solaire??

Anonyme | 15 janvier 2011 à 22h14
 
 

une utilisation solaire appliquée à l'échelle d'une ville, c'est une (r)évolution!!
par contre elle n'est peut être pas adaptable à tous les pays comme des pays secs, pour répondre à Marie, mais peu importe!! La mondialisation est une aberration! chaque écosystème a besoin d'un fonctionnement différent. il faut arrêter de parler en termes de production et de compétitivité. Arrêtez de consommer à outrance, d'acheter plusieurs voitures, plusieurs télés, etc... on n'a pas besoin de produire autant d'énergie, il suffit de réduire les éclairages publics et de couper les éclairages de magasins la nuit.
Ne plus penser par son portefeuille mais pour la nature et nos enfants!!

réveillezvous | 08 avril 2011 à 11h18
 
 

ça j'aime ...c'est trés intelligent ...des miroirs et un seul capteur solaire et stockage de la chaleur produite pour produire la nuit ....qui assure donc une production régulière . ça c'est du véritable du renouvelable qui évite réellement des émissions de CO 2 ....c'est tout le contraire de ces monstrueux ventilateurs en France ...irréguliers , aléatoires et qui tous comptes faits vont occasionner des émissions de co2 supplémentaires !

CF | 05 octobre 2011 à 09h04
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]