Actu-Environnement
 
 
 
 

Evolution des écosystèmes : l'INRA lance un projet européen

Nature / Ecologie  |    |  Actu-Environnement.com

L'INRA a lancé, le 14 novembre 2012, le projet européen ANAEE (Analys and Experimentation on Ecosystems) qui réunit 12 pays européens. Ce projet vise la mise en place "à l'échelle de l'Europe des plateformes d'observation et d'analyse des écosystèmes continentaux, terrestres et aquatiques". Le but est de "détecter, analyser et prévoir l'évolution de ces écosystèmes face aux changements environnementaux globaux et d'élaborer des techniques de gestion appropriées".

Pourquoi la création d'un tel projet ? Jusque là, aucun dispositif de recherches sur les écosystèmes n'existait au niveau européen. Quant aux dispositifs nationaux, ils sont fragmentés. Il devenait nécessaire d'améliorer ces dispositifs et de construire de nouvelles structures de recherches. C'est pourquoi, le projet de l'INRA, co-construit avec le CNRS, vise la création de plateformes d'expérimentation et d'observation associées à des plateformes d'analyse et de modélisation. En France, ces plateformes vont s'intégrer aux Systèmes d'Observation et d'Expérimentation au long terme pour la Recherche en Environnement (SOERE) et à l'infrastructure nationale en Biologie et santé "ANAEE Services".

A l'échelle européenne, ces plateformes de haute technologie vont permettre de prendre en compte une variété de conditions de sols et de climats, d'expérimenter des modes de gestion contrastés suivant les Etats, d'enregistrer l'évolution des variables de la végétation, du sol et de la biodiversité, de mesurer les flux de matière et d'énergie. Mais aussi de modéliser, en fonction des scénarios de changements globaux, le fonctionnement et la dynamique des écosystèmes.

Ce réseau de plateformes "performantes et durables" a été financé par la Commission européenne à hauteur de 3,5 millions d'euros et le coût final de ce projet est estimé à 281 millions d'euros. Ce sont les Etats membres qui le financeront. Le projet devrait être opérationnel en 2015 et concernera 200 chercheurs en France et plus de 2000 en Europe. Ces chercheurs pourront ainsi "profiter de la mutualisation des ressources des plateformes européennes".

"D'envergure internationale, ANAEE sera le noyau qui permettra le développement des programmes de recherche européens et mondiaux", précise l'INRA. Il permettra une meilleure prise en compte de l'évolution des écosystèmes face aux changements environnementaux mondiaux.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]