En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Centrale nucléaire de Fessenheim : un rapport allemand épingle la sécurité du site

Risques  |    |  Marine CalmetActu-Environnement.com

Un rapport de 2015 commandé par le land du Bade-Wurtemberg à l'Öko-Institut, un institut de recherche allemand, met en avant les lacunes de la centrale nucléaire de Fessenheim en matière de sécurité. Il pointe des carences persistantes malgré les aménagements réalisés. Comparant les mesures mises en place à celles des installations allemandes, l'institut conclut à un niveau plus élevé de sécurité dans les centrales germaniques notamment face aux dangers de tremblements de terre, d'inondations, ou encore d'incendies.

Après la catastrophe de Fukushima en 2011, la Commission européenne avait audité les centrales européennes et son rapport publié en 2012 pointait déjà des lacunes en matière d'évaluation des risques, notamment sismiques.

En réaction à cette nouvelle expertise, le ministre de l'Environnement du Land de Bade-Wurtemberg, Franz Untersteller réclame la fermeture du site de Fessenheim : "Je considère le risque pour l'Homme et l'environnement trop élevé", a-t-il déclaré.

La centrale de Fessenheim est détenue à 17,5% par la société allemande EnBW, elle-même propriété du land du Bade-Wurtemberg pour la moitié de son capital. Le prélèvement sur la production d'électricité du site nucléaire est réparti proportionnellement à la participation financière des actionnaires, ce qui fait du Land allemand un gestionnaire à part entière de Fessenheim.

En réaction à ces affirmations, le vice-président de l'Assemblée nationale et député EELV Denis Baupin a saisi lundi 11 janvier, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) afin que celle-ci se prononce sur les critiques formulées.

Réactions4 réactions à cet article

 

épingler : arrêter, faire prisonnier ; ce verbe est mal choisi dans ce titre, peut-être intentionnellement ?

Levieux | 14 janvier 2016 à 10h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour @Levieux
Nous avons fait le choix de ce terme pour sa signification usuelle et familière: attirer l’attention sur (un défaut, un abus).
A ce titre, le rapport de l’institut Öko-Institut met en avant à la fois l’existence d’améliorations techniques, mais relève également l’existence de dangers et de carences persistantes sur le site.
Cordialement.

La rédaction | 14 janvier 2016 à 11h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Puisque ce "rapport de l’institut Öko-Institut met en avant à la fois l’existence d’améliorations techniques...", pourquoi ne faites-vous allusion dans votre article qu'aux lacunes et aux carences persistantes ?

Levieux | 14 janvier 2016 à 12h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Levieux nous mentionnons les aménagements réalisés dès le premier paragraphe. Nous renvoyons également à un précédent article faisant référence aux travaux de renforcement du radier sur le site de Fessenheim.
Le constat de l’Öko-Institut reste cependant que les aménagements réalisés ont certes contribué à renforcer la sécurité de la centrale mais que certains manquements persistent, notamment l’absence d’étude probabiliste de sûreté concernant le risque sismique.

La rédaction | 14 janvier 2016 à 15h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…