En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Charbon : WWF dénonce la schizophrénie française

Energie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

A quelques jours du sommet sur le climat organisé par les Nations unies à New York, WWF France publie une note d'analyse sur les liens entre la France et le charbon. Malgré les objectifs climatiques fixés au niveau national, l'ONG rappelle "le soutien que la France apporte encore aux projets d'infrastructures fortement émettrices de gaz à effet de serre, comme les projets de centrales à charbon".

Tout d'abord, l'Etat est actionnaire majoritaire d'EDF. Or, l'électricien investit encore dans des centrales au charbon à travers le monde. "Depuis 2009, l'entreprise est partenaire dans l'exploitation d'une centrale de la province du Henan, en Chine. En 2011, elle a décidé d'investir 1,8 milliard d'euros pour équiper son site de Rybnik, en Pologne, d'une chaudière de 900 MW supercritique", peut-on lire sur le site internet d'EDF. Dernier projet en date : la construction, en partenariat avec le chinois China Datang Corporation, d'une centrale ultra-supercritique de 2.000 MW en Chine. "L'Etat doit s'assurer, quand ses entreprises énergétiques sont impliquées en dehors de ses frontières sur de tels projets, qu'elles se soumettent à des obligations comparables à celle de la France", estime le WWF.

Par ailleurs, les pouvoirs publics ont validé le projet d'une centrale à charbon en Nouvelle Calédonie, pour remplacer la centrale au fioul de l'usine de production de nickel. WWF rappelle que le charbon "a été préféré à un celui d'un mix énergétique gaz-énergies renouvelables pour des raisons avant tout financières". La société Le nickel (SLN), qui porte le projet, pourrait même "demander à disposer d'aides fiscales de l'Etat pour réduire le coût de cet ouvrage", précise le WWF, ajoutant : "L'Etat doit modifier rapidement le régime de défiscalisation ultramarine en refusant tout soutien fiscal à des projets d'investissement productif en Outre-mer non vertueux".

Un tournant annoncé dans la politique de développement

Par ailleurs, l'association rappelle qu'en mars 2013, François Hollande avait annoncé l'abandon des soutiens de l'Agence française de développement (AFD) aux projets sur le charbon. La loi d'orientation et de programmation relative à la politique de développement, adoptée en février 2014, a en effet inscrit la préservation de l'environnement comme une priorité.

Mais, les années précédentes (2007-2013), "la France a soutenu de nombreux projets par ses votes au sein des banques multilatérales de développement et de la Banque européenne d'investissement (BEI)", rappelle l'ONG. De même, par l'intermédiaire de l'agence de crédit à l'exportation (Coface), la France a soutenu, sur la même période, le développement de centrales à charbon à hauteur de 1,67 milliards de dollars. "Ce montant place la France au top 10 mondial des soutiens aux projets de centrales à charbon".

Réactions4 réactions à cet article

 

Depuis la privatisation d'EDF la société investi un peu partout dans le monde. Pour moi EDF aurait du rester en France et ne pas consacrer des MOYENS ailleurs. La privatisation d'EDF et de GDF n'a rien apporté de bon, la libéralisation de la vente d'électricité par des COURTIERS s'est faite aux dépends d'EDF ET DES USAGERS!
Maintenant je ne dis pas que l'organisation précedente etait parfaite, au contraire j'estime qu'il y avait d'importants gains d'économies possible.
WWF a sans doute raison de signaler les investissements fait à l'étranger et augmentant la consommation de charbon. Mais propose-t-elle des alternatives crédibles ou seulement la critique que ce soit fait par la France? Charbon et Energies INTERMITTENTES renouvelables ne couvrent pas les m^mes besoins tous le monde le sait.

ami9327 | 18 septembre 2014 à 17h14
 
 

La Chine engage la construction d'environ une centrale à charbon par semaine mais la France qui propose ou participe à la construction de quelques centrales à charbon plus propres serait à clouer au pilori ? Vous n'êtes guères sérieuse et vous voulez accélérer le déclin industriel de la France ? Par quoi les Chinois compenseront-ils l'intermittence ruineuse des énergies renouvelables ? Vous avez votre réponse toute faite : le stockage, mais vous feignez d'ignorer qu'il n'existe pas de solutions techniques actuellement à la hauteur des capacités de production électrique requises. La seule schizophrénie qui agite la France c'est le développement massif d'ENR ruineuses pour le contribuable et injustes socialement. Allez voir ce qui se passe en Wallonie et la bulle spéculative va bientôt crever et faire crever l'économie belge. L'exemple de l'Allemagne est aussi démonstratif de l'incurie d'idéologues de l'environnement qui sont manipulés par naïveté dans le meilleur des ca,s mais hélas souvent complices avec des élus, des financiers, des industriels ou des Mafias, de prises illégales d'intérêts et pots de vins et plus globalement d'enrichissement sur le dos des contribuables par l'augmentation des prix de l'énergie principalement par la hausse des taxes. La justice commence à réclamer des comptes mais elle aura du travail... Scandale !

ecoloscèptique | 19 septembre 2014 à 10h10
 
 

subventions aux énergies fossiles des états (France notamment)=460 milliards d'euros(sans le nucléaire)
Subventions aux énergies renouvelables 77 milliards d'euros
Comprenne qui veut!

lio | 20 septembre 2014 à 15h46
 
 

Mais, c'est tout compris, mon cher Lio :
Vous voulez des éoliennes à foison ?
Vous aurez donc aussi le charbon, l'un ne va pas sans l'autre !
Voir les résultats d'une étude publiée par la Commission européenne le 13 octobre, et publiée sur ce site !

Tireman | 16 octobre 2014 à 10h35
 
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…