En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

À propos de la fondation Allègre

La création par Claude Allègre d'une fondation qui se dissimule derrière le mot ''écologie'' pose un double problème de confusion, et d'avantages fiscaux accordés aux donateurs.

Chronique  |  Gouvernance  |    |  Actu-Environnement.com
   
À propos de la fondation Allègre
Corinne Lepage
Ancien Ministre de l'Environnement, Présidente de Cap21
   
Certes, le débat scientifique nécessite la contradiction, comme le débat des idées. Par voie de conséquence, le fait qu'un climato sceptique, même peu regardant sur le sérieux et la solidité de ses arguments scientifiques monte une fondation pour entretenir la contradiction, ne devrait pas poser problème dans un système démocratique.
Toutefois, et chacun le sait, nous ne vivons pas dans un monde idéal et cette fondation dont la référence à l'écologie n'est pas la moindre des contradictions soulève deux questions essentielles.

Entretenir la confusion

D'une part, l'utilisation du mot écologie dans son titre qui va faire disparaître progressivement la référence à Claude Allègre est bien entendu de nature à entraîner a minima la confusion, probablement la désinformation. C'est la raison pour laquelle il est absolument fondamental d'appeler systématiquement cette fondation la fondation Allègre afin que chacun sache bien ''au nom de qui elle parle'' et ''qui elle est''. Que cette fondation assume la production d'idées et de thèses destinées à démolir le travail du GIEC, les propositions de l'écologie y compris en s'appuyant sur des bases scientifiques trafiquées, c'est son droit. Mais elle ne doit pas ajouter à cela une oeuvre de désinformation destinée à faire croire qu'elle parle au nom de l'écologie. A cet égard , la présence annoncée de Luc Ferry, qui a fait perdre 20 ans à l'écologie en France et qui, à propos du changement climatique a indiqué qu'il n'avait rien à faire du sort des générations à la fin de ce siècle, n'est évidemment pas là pour nous rassurer. Ennemis acharnés les uns comme les autres du principe de précaution, d'un développement soutenable qui accepte de discuter du progrès technologique, les promoteurs de cette fondation se dotent d'un outil permettant de renforcer une présence médiatique qui est déjà considérable grâce à leurs liens avec les annonceurs et le pouvoir politique.

Avantages fiscaux et greenwashing

D'autre part, la création d'une fondation appelle la réunion de fondateurs et d'avantages fiscaux. Chacun sait qu'une grande partie du combat mené par Claude Allègre vient de la disparition des crédits dont disposait l'institut qu'il dirige au bénéfice des sciences dont le changement climatique nécessite la promotion. Or, c'est précisément là que se pose la deuxième difficulté. Lorsqu'on voit l'argent qui coule à flots venant des lobbys pour désinformer et éviter des législations qui protègent les consommateurs et les citoyens, on ne peut être qu'extrêmement inquiet vis-à-vis de cette future fondation. Ainsi, c'est par le biais de fondations que Exxon et plus généralement le lobby pétrolier, ont alimenté aux États-Unis la désinformation autour du changement climatique depuis 25 ans. C'est probablement par le même biais que l'espionnage des scientifiques du GIEC a été mis en place et que sont dépensés des millions pour promouvoir des Think Tank destinés à maintenir l'addiction au pétrole et à éviter le plus longtemps possible la sortie de la dépendance pétrolière. Or, les sciences de la Terre intéressent évidemment le monde du pétrole car c'est sous la terre et sous la mer que se trouvent les réserves. Dès lors, il est plus que probable que les généreux donateurs de la fondation Allègre se trouvent être précisément tous ceux qui ont intérêt à la défense du pétrole. Ils risquent de n'être pas les seuls.

Quand on voit comment le lobby des sucreries a su se mobiliser au Parlement européen (on parle de plus d'un milliard d'euros) pour empêcher le vote de dispositions permettant une information rapide et simple du consommateur sur le sucre, le sel, les graisses et des aliments (ceci ne concerne ni les fruits ni les légumes ni le lait ni la viande) et qu'il y est parvenu, l'inquiétude est grande. Elle l'est encore plus lorsque l'on voit fleurir sur Internet une campagne de désinformation prétendant que les étiquettes obligeront le Nutella à indiquer qu'il favorise l'obésité alors que c'est totalement faux, puisque la réalité est que ces mêmes industriels ne sont pas parvenus à supprimer une disposition qui permet le contrôle des allégations nutritionnelles c'est-à-dire d'éviter la publicité mensongère.

Dès lors, le fait qu'une fondation, qui se prétend dans le monde des idées et au-dessus de la mêlée soit créée dans le but de promouvoir une autre écologie permet tout simplement de bénéficier d'avantages fiscaux pour les entreprises qui pourront ainsi financer quasi gratuitement un greenwashing à grande échelle. Déjà, le monde contemporain fait que le rapport entre la défense des citoyens des consommateurs et les moyens des multinationales est disproportionné. Cette initiative va renforcer encore ce déséquilibre en le parant des plumes du paon intellectuel et désintéressé. Il n'est évidemment pas question de s'opposer de quelque manière que ce soit à cette initiative. En revanche, la réponse doit être double : refuser d'appeler cette fondation autrement que la fondation Allègre et s'opposer à ce qu'elle soit revêtue d'une quelconque appellation d'intérêt général.

Corinne LEPAGE

Avocate, ancien Ministre de l'Environnement, Présidente de Cap21.

Réactions49 réactions à cet article

 
L'escalade d'Allègre!

Au début allègre me faisait rire, puis sourir, ensuite agacé, maintenant je pencherais plus, pour "inquiété".
Il faut toujours se méfier d'un ancien ministre!!!

cris | 30 juin 2010 à 12h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le "corbeau " et le renard

Madame,à bien vouloir vous suivre,vous préconiseriez donc d'échanger l'appellation d'intérêt général par l'appellation d'origine controlée...Le "corbeau" risque d'en être pour ses frais,le bel avantage réside certainement à viser lui clouer le bec,ainsi revisiter la fable,le parachutage du fromage devrait cesser.

ECCE HOMO | 30 juin 2010 à 13h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Allegre

Madame Lepage considère que Claude Allègre n'a pas le droit de parler de l'écologie.Personnellemnt je souhaite que tout le monde s'exprime sur ce sujet qui n'est la chasse gardée de personne .Les idées sur ce sujet mérite discussion même quand elles ne sont pas du gout de madama Lepage.9

bucy | 30 juin 2010 à 17h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bravo Corinne

Allègre se dit très inquiété par l'acidification des océans dûe au CO2, mais il se bat néanmoins contre ceux qui voudraient réduire la production de CO2 pour des raisons différentes. En fait c'est le même combat. Il se trompe donc de combat. Est il vendu ? Est-il finalement assez peu intelligent mais "malin" (le roi est nu). Finalement, ce type n'est pas très intéressant, mais néanmoins dangereux. Corinne a raison de se méfier.

Etienne | 30 juin 2010 à 22h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:L'escalade d'Allègre!

OU D'UNE ANCIENNE MINISTRE!!!D'où les 3 points d'exclamations,je suppose ? Et vous avez raison,à un point que vous ne pouvez même pas imaginer!!! JD

kyrnos 43 | 01 juillet 2010 à 06h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
le bucher !!!

nous sommes revenu au temps des hérétiques qu'il fallait bruler car non conformes au politiquement correct.
Il est aujourd'hui interdit de remettre en cause le fonds de commerce des obscurs organismes écologiques.
Triste retour en arrière

desperandos | 01 juillet 2010 à 08h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
problème de compétence

L' ex-ministre Allègre a été à une certaine époque un chercheur consciencieux et compétent dans son étroit domaine de spécialisation. Sa seule erreur, c'est de s' être un jour cru être omniscient, et de continuer à le croire encore. Les âneries, et je reste poli, qu'il a proférées quand il était ministre, et ses prises de position, sur un sujet comme les mathématiques par exemple, lui ont valu quelques réponses cinglantes de spécialistes reconnus mondialement, - et dans ce domaine-là il n' y a pas d'ambiguité-, et ont prouvé qu'il glosait sur un sujet où son incompétence était patente, De ce fait, il n' est pour moi plus crédible dès qu' il s'aventure hors de son -je le répète- étroit domaine de spécialisation.

In dubio | 01 juillet 2010 à 09h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Pour tuer un chien on dit qu'il a la rage

Bonjour,

Si je comprend bien cet article, Madame LEPAGE reproche à Monsieur ALLEGRE d'utiliser les pratiques des climato non septique et des "écolos", à savoir être sous influence lobbyiste.
Les citoyens de sont pas dupent, ils savent que pour exister les associations, fondations "écologiques" ont besoin de gros sous, d'ou vienne ces sous?

La démarche de Madame LEPAGE n'a rien de démocratique, en se servent de sa qualité d'avocate, elle place le débat sur le plan juridique, car elle sait que sur le plan de la liberté de penser elle est en contradiction avec le concept même de la démocartie. Chacun doit avoir le droit de défendre ces idées, il est indispensable de créer des contre pouvoir, vu se que nous vivons
Elle parle du lobby du pétrole, de l'industrie "polluante", pourrait-elle nous parler du lobby vert, très puissant qui finance quasiment toutes les associations de défense de l'environnement sous prétexte d'écologie.
En tant que citoyen, je me permet de faire une proposition à l'avocate des "écolos", qu'elle milite pour que l'argent qui finance toute cette faune (écolos et pas écolos) soit mis sur la place publique sans concession, ce combat permettra de lui donner un grand crédit.

Cordialement

pascal03 | 01 juillet 2010 à 09h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Laissons Allègre dans son monde

Je ne comprends pas tout l'intérêt que l'on peut donner à Monsieur Allègre. Il n'existe que grâce à ses nombreuses provocations relayées par la presse.
Le monde scientifique et les gens de bon sens connaissent bien la valeur de ses raisonnements, et le meilleur moyen pour ne pas diffuser sa doctrine erronée serait simplement de ne pas parler de lui.
Pourquoi accorder tant d'importance à ses propos ? Laissons le seul dans son monde fabriqué par lui-même, il s'écroulera surement plus vite qu'il ne le pense...

Endlersman | 01 juillet 2010 à 09h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:L'escalade d'Allègre!

Bonjour,

Je partage totalement votre avis:

méfions nous d'une ancienne ministre.

Cordialement

pascal03 | 01 juillet 2010 à 09h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
sortir du débat idéologique

Chère Madame,
j'ai beaucoup de respect pour votre engagement dans les domaines de l'écologie(CRII-GEN p.ex), vous en félicite et vous en remercie.
Sur le fonctionnement du GIEC, il y a clairement problème. Je vous recommande la lecture de l'enquête méticuleuse et impartiale effectuée par le journaliste suisse Etienne Dubuis intitulée "Sale temps pour le GIEC" (ed. favre).
Quand aux conclusions scientifiques du GIEC, il apparaît clairement aujourd'hui qu'il a largement sous-estimé l'influence du soleil. Lire à ce sujet le compte-rendu d'une étude toute récente en cours de publication. Elle traite de l'origine probablement solaire des oscillations climatiques responsable de ~60% du réchauffement observé depuis 1970. Cela rejoint des travaux précédents sur l'influence des oscillations océaniques(*). Bien à vous.
(*) travaux de Mojib Latif, professeur de Physique du Climat à l'Institut Leibniz de Sciences Marines de l'Université de Kiel et membre du GIEC

Pollux | 01 juillet 2010 à 10h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
sortir du débat idéologique (référence)

Les liens n'étant visiblement pas permis sur ce site (?), ci-après les infos concernant l'étude auquel je me réfère dont le lecteur pourra découvrir une présentation sur le site "pensée unique".
"Empirical evidence for a celestial origin of the climate oscillations and its implications"
JASTP (2010), doi:10.1016/j.jastp.2010.04.015
Nicola Scafetta

Pollux | 01 juillet 2010 à 10h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Laissons Allègre dans son monde

Bonjour,
Il semble d'après les médias(c'est peut-être pour cela qu'une certaine presse en parle)que de plus en plus de "citoyens lambdas" s'intéressent à une autre théorie que celle diffusée par le GIEC et les "écologistes" patentés.
Si le fameux "monde scientifique" dont vous parlez était mon opaque, il est probable qu'il aurait plus de crédit.

Cordialement

pascal03 | 01 juillet 2010 à 10h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
réponse à Corinne LEPAGE

N'oubliez pas que les "verts" ont fait perdre 20 ans d'avance technologique à la France en faisant arrêter "super-phénix", dont les études viennent d'être reprises (dit aussi réacteur Jules Horowitz, ou RJH, en hommage à ce grand spécialiste de l’atome)
... et que les japonais n'ont jamais abandonné cette voie "de rupture" qui permet d'utiliser directement de l'uranium non purifié (réserves énormes) etde brûler les déchets existants.

REYNE | 01 juillet 2010 à 11h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Ecologie ???

De quelle "écologie" parle-ton ? Rien n'est spécifié : Tout ça n'est pas très sérieux.

Jean Antoine Rioux | 01 juillet 2010 à 12h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
et alors ??

Et quand bien même monsieur Allègre et ses amis auraient raison ? (ce dont je doute) Même si l'origine du réchauffement de notre planète est due à l'activité solaire à 60%, le scénario reste le même et les catastrophes vont se produire! Ne serait-il pas de notre responsabilité de prendre en charge et de diminuer les 40% dont nous sommes responsables afin d'éviter famine, maladies et guerre qui se produiront, de toute manière ???

robyn | 01 juillet 2010 à 12h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:et alors ??

D'autres origines dans le 40% restant sont possibles (p.ex. les suies). Non, clairement le GIEC a exagéré l'ampleur du phénomènes et ses conséquences (pour info, la température globale s'est stabilisée depuis 1997). Développer les nrj renouvelables à large échelle se justifie sans l'argumentaire "effet de serre" : diminution pollution (=> amélioration santé), autonomie énergétique (moins de guerres), préservation des ressources, etc.

Pollux | 01 juillet 2010 à 12h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Totalement d'accord

J'approuve totalement le message lancée par Corinne Lepage !!!Que sa fondation s'appelle : " fondation Allègre " totalement d'accord car on aura vite compris ce qu'elle vaut quand on connait un tant soit peu le personnage : il voulait en tant que ministre " dégraisser le mammouth " cad l'Université !!! qu'a -t-il fait? RIEN !!! Heureusement pour nous et tant mieux que d'autres se soient aperçus à temps que ce personnage n'avait pas la capacité d'être à la hauteur de ce qu'il lui était demandé ! Alors pour montrer qu'il est encore là il prend à contre pied tout ce que les Scientifiques ont pu accumuler comme preuves pour dénoncer le réchauffement climatique de la Planète ! et entre autres la montée des Océans !! J'ai eu l'occasion de me rendre l'an passé aux Maldives et la fuite des habitants de centaines d'îles faisant partie des Maldives à cause de la montée des eaux n'est pas du tout de la comédie ! Alors qu'en dit Mr Allègre ? L'inverse , j'en suis certain , puisqu'il va jusqu'à nier le réchauffement au niveau de l'Antarctique qui perd chaque année des centaines de tonnes de glace provenant des glaciers ! Par ailleurs je puis dire aussi pour l'avoir lu que son livre est " truffée " de fautes même fondamentales !!! Allez , Mr Allègre , tout le monde vous connait à présent donc n'en rajoutez pas !

jardaqua | 01 juillet 2010 à 14h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bravo pour cette analyse

Claude ALLEGRE est aussi pertinent en matière de climat qu'il ne l'était sans doute à l'époque en défendant avec grande célérité l'amiante. Depuis, on a oublié ses positions et des milliers de gens sont déjà morts ... Quand arrêtera t'il de fausser et contredire les vérités simples ?

Jérôme BERNARD | 01 juillet 2010 à 15h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:et alors ??

"diminuer les 40% dont nous sommes responsables afin d'éviter famine, maladies et guerre qui se produiront, de toute manière ?"
------------------
Ah bon, parce qu'empêcher le réchauffement nous évitera famine, maladies et guerre ??? Ca alors, c'est un sacré scoop !
Et l'urticaire de mon chien sera guéri aussi ?

IloveCO2 | 01 juillet 2010 à 15h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Rectificatifs et compléments

Dans le texte, j’indique que Claude Allègre dirige l’IPGP. En fait, il l’a dirigé, et est remplacé aujourd’hui par son collègue contestataire Vincent Couritllot, qui fut en son temps conseiller spécial au cabinet de Claude Allègre en 1997-98, puis directeur de la recherche au ministère de l’éducation nationale, de la recherche et de la technologie de 1998 à 2001.

La reconnaissance d’utilité publique se fait selon la loi du 23 juillet 1987 relative aux fondations. Elle concerne les fondations dont la mission est d'intérêt général. Or est-ce que Claude Allègre défend un quelconque intérêt général quand il collecte l’argent d’industriels pour tenir un discours dénigrant le GIEC, et favorisant une controverse scientifique au profit d’un immobilisme environnemental ? NON. Il existe une différence entre des associations qui font appel aux dons pour soutenir des programmes publiques, et un club de grandes entreprises qui se paye les outils d’une controverse scientifique sur le dos des contribuables, en utilisant une loi qui n’a pas été conçue pour cela.



Corinne Lepage

Corinne Lepage | 01 juillet 2010 à 16h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:et alors ??

oui en effet si tu avais lu un minimum les effets attendus du réchauffement climatique, tu saurai qu'ils vont entraîner la diminution de la production alimentaire (plus de sécheresse et d'innondation = moins de terre cultivables) ce qui va entraîner des famines dans les PVD en premier, mais aussi la diminution des ressources en eau (due à la sécheresse, mais aussi à la montée des océans qui va envahir certains deltas et donc saliniser certains cours d'eau) qui va créer un stress hydrique pour plusieurs catégories de populations, et enfin pour finir la disparition de certains territoires après la montée des eaux qui va entraîner des miuvements de population. Si tu me suis toujours, tu sais pourquoi il y a de nombreux conflits en afrique ? n'est ce pas du à la migration de population vers des terres plus hospitalières. Enfin les innondations et sécheresses ont déjà fait beaucoup de morts même en Europe et les maladies liées à l'eau contaminée par les innondations cela ne te dit rien ? DOnc famine oui guerre oui et maladies oui !! Biensûr cela se produira en premier pour nos chers amis des PVD mais c'est sur ça doit te paraître loin !!
C'est sur que si tu te préoccupes de l'urticaire de ton chien on ira pas bien loin !

robyn | 01 juillet 2010 à 17h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Que fait le GIEC?

Mais quand donc le GIEC saura-t-il organiser une véritable communication de nature scientifique; ce qui signifie: faire la part de ce qu'on sait, de ce qui est du domaine du probable, ce qui est encore à l'état d'hypothèse qu'il faudra vérifier...
Nous ne manquons pas de référence avec des gens comme Jean Jouzel, Pascal Picq, Yves Copens, ce dernier capable d'humilité quand il doit recconaître son erreur.
Cela éviterait quelques réactions passionnées.
Lire Planète blanche chez Odile Jacob

B2D2 | 01 juillet 2010 à 18h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Pourquoi une Fondation ?

Tout le monde peut lancer une Fondation, Hulot l'a bien fait alors qu'il ne pratiquait pas l'"écologie" depuis bien longtemps, c'est le moins qu'on puisse dire car s'il y a bien deux personnes qui ont envoyé des tonnes de carbone -aujourd'hui considéré comme le diable- dans l'atmosphère, c'est bien Hulot et YAB ! Ils se rachètent une conduite en faisant sponsoriser films et émissions télé par des grosses entreprises peu écolos, pourquoi pas Allègre qui,lui au moins n'en a guère émis dans sa vie ? Et qui travaille avec ces dites grosses entreprises à en stocker ? Vous devriez rejoindre sa Fondation si vous étiez si persuadée de la nécessité de limiter le CO2 dans l'atmosphère ! Moi non, car je ne pense pas, après avoir un peu étudié la question, le refroidissement du climat qui se profile pour une trentaine d'années ne lui devant rien...

Patrick Bousquet de Rouvex | 01 juillet 2010 à 18h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Conflit d'intérêt

Madame Lepage nous expliquera un jour comment participer à un cabinet d'avocat spécialisé en affaires environnementales et présider une organisation politique écologiste n'est pas porteur de conflit d'intérêt.

MON810 | 01 juillet 2010 à 18h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
ouvrez les yeux les bénis oui oui du réchauffement

bonjour, tous les excités anti allègre, vous me faites doucement rire, je suis dans le métier depuis 1995 traitement des eaux de surfaces éolien et solaire ! Allègre à 100 fois raison, personne ne conteste que la terre bouge c'est un être vivant et c'est absolument normal ! ce que l'on conteste, c'est d'imputer tous les malheurs du monde à l'homme ! on va bien trouver ces prochains mois un illuminé chercheur qui va nous mettre sur le dos les éruptions volcaniques et les séismes ! en ce qui concerne l'amiante, Allègre n'a jamais contesté sa nocivité il a simplement dit qu'en murant l'amiante, on économiserait des milliards ! et il a raison ! car quelques soient les précautions prise en désamiantage, on a pas empêché les particules de voler partout lors des démontages ! Vous êtes manipulés par les hommes, car ils ont trouvé le fer de lance de la taxation facile ! les frigo, l'air l'eau, la terre et qui on taxe ? les cons comme nous !je vais pas me battre sur le sujet car, je suis sur le terrain tous les jours et vous êtes dans votre fauteuil ! donc parlons avec ceux qui savent !

jesaistout | 01 juillet 2010 à 20h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:L'escalade d'Allègre!

Tant qu'à être (climato-)sceptique, autant l'être jusqu'au bout !!

yadlajoie | 01 juillet 2010 à 20h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Laissons Allègre dans son monde

Si l'anglais n'est pas un obstacle, il faudrait lire l'ouvrage de James Hoggan, "The Climate Cover up" et visiter son site: "DesmogBlog": l'auteur décrit parfaitement les rouages des campagnes dites des "climato-sceptiques". La méthode orwéllienne transforme en petits messagers ceux qui plus ou moins inconsciemment se font avaler par la machine. Une dose de contre-vérités, une dose de doute,de bons relais médiatiques, des colporteurs de préférence avec une aura scientifique ...et la machine est en marche...L'effet voulu est de semer le doute...surtout chez ceux qui n'ont pas envie de changer de style de vie...On est dans l'expoitation du déni face au processus de deuil...A quand l'atterrissage?

Dominique...de | 02 juillet 2010 à 09h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ouvrez les yeux les bénis oui oui du réchauffem

"je suis dans le métier depuis 1995"
ce qui montre que les processues d'apprentissage ont une limite naturelle. Allègre ne s'en est pas rendu compte, et apparemment, vous êtes dans le même cas. Et je le répète, ceci en tant qu' expert dans une partie des mathématiques avec 45 ans de pratique:
"Les âneries, et je reste poli, qu'il a proférées quand il était ministre, et ses prises de position, sur un sujet comme les mathématiques par exemple, lui ont valu quelques réponses cinglantes de spécialistes reconnus mondialement, - et dans ce domaine-là il n' y a pas d'ambiguité-, et ont prouvé qu'il glosait sur un sujet où son incompétence était patente, De ce fait, il n' est pour moi plus crédible dès qu' il s'aventure hors de son -je le répète- étroit domaine de spécialisation."

In dubio | 02 juillet 2010 à 13h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ouvrez les yeux les bénis oui oui du réchauffem

Jesaistout (tout un programme), je pense que ton propos n'est déjà pas conforme à la charte de bonne conduite de ce forum, car il est réducteur.
En te lisant, je ne peux m'empêcher de penser à Chuck Norris qui est sur le terrain depuis très longtemps, lui aussi ?
Être sur le terrain ne dois pas empêcher de penser ...
Reçois donc tout mes sincères encouragements pour élargir ton cercle de ceux qui savent.

Mes enfants m'en parleront | 03 juillet 2010 à 09h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi une Fondation ?

Merci de nous préciser les indubitables arguments qui permettent d'affirmer si clairement qu'un refroidissement du climat se profile.
Si vous avez "un peu" étudié la question, vous avez certainement fourni à la collectivité quelques éléments solides à cette thèse ?

Mes enfants m'en parleront | 03 juillet 2010 à 09h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:réponse à Corinne LEPAGE

et ceux qui se sont opposés à Hitler ont fait perdre du temps à quelle science ? Pourtant, de l'avance, ils en avaient les Bayer, Von Braun etc ...
est-ce que dire non à un enfant lui fait prendre du retard dans son développement personnel, ou cela lui permet-il de se structurer ?
enfin, merci Rabelais de nous rappeller que "science sans conscience n'est que ruine de l'âme".
Les mêmes promoteurs de l'énergie nucléaires sont aussi les lobbyistes qui "font prendre du retard" à la recherche en santé publique. Il faut donc faire des choix, et quand RJH a été abandonné, ce n'était pas les Verts qui avaient le pouvoir de décider tout seuls.

Mes enfants m'en parleront | 03 juillet 2010 à 09h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pour tuer un chien on dit qu'il a la rage

C'est exactement ce que vous faites.
Ce que les écolos demandent, c'est justement la clarté sur tout les pratiques politiques. Si vous avez de l'info, allez-y, pas de censure.
Maintenant, faudra consolider un peu votre approche, parce qu'affirmer que "la démarche de Madame LEPAGE n'a rien de démocratique" est tout simplement inepte.

Mes enfants m'en parleront | 03 juillet 2010 à 09h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:le bucher !!!

Qui interdit quoi à qui ?
J'entends des gens qui ne sont pas d'accord avec d'autres et qui le disent ; c'est grave ?
Par ailleurs (dans le genre obscur justement), merci de préciser de quels "obscurs organismes écologiques" vous parlez...

Mes enfants m'en parleront | 03 juillet 2010 à 09h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:L'escalade d'Allègre!

mais point que vous allez nous éclairer derechef.
Merci d'avance de vos lumières.

Mes enfants m'en parleront | 03 juillet 2010 à 09h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:L'escalade d'Allègre!

et surtout, pour construire une société meilleure,
- méfions-nous de tout le monde,
- n'exprimons que des généralités creuses et pleines de sous-entendus incompréhensibles, pour laisser croire qu'on en sait plus qu'on ne peut malheureusement en dire (mon bon Monsieur, si vous saviez ... ah lala)
- et soyons convaincu que moi tout seul j'ai la solution, si on voulait bien m'écouter !

Mes enfants m'en parleront | 03 juillet 2010 à 09h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Laissons Allègre dans son monde

Pourquoi dire que le monde scientifique est opaque ?
Le propre du scientifique, ce qui lui permet d'être reconnu pour sa science, c'est justement de publier ses travaux et leurs résultats.
Si aujourd'hui, cela nous paraît difficile à comprendre, c'est une responsabilité collective :
- celle de ceux qui préfèrent qu'on s'occupe de la politique à leur place
- celle de ceux qui pense qu'apprendre, c'est comme mettre une cuvette sous un robinet ouvert ;
- celle des politiques (donc la nôtre, à la base) qui préfèrent garder pour eux des données (par exemple, les rapports d'incidents de production d'énergie nucléaire, le coût du démantèlement et du retraitement des sites de production d'énergie nucléaire) pour mener leur "politique" au mieux de leurs intérêts,
- ...

Mes enfants m'en parleront | 03 juillet 2010 à 10h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Conflit d'intérêt

Merci de préciser en quoi vous voyez un conflit d'intérêt, justement, ce serait intéressant, et courageux...

Mes enfants m'en parleront | 03 juillet 2010 à 10h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Je pompe donc je suis

Un fait est incontestable : l'homme injecte toujours plus de carbone d'origine fossile dans l'atmosphère.
Mon opinion est que cela ne peut être sans conséquences, notamment sur le vivant. M. Allègre n'agit donc pas pour le plus grand bien de toute vie ou tout au moins pour la stabilité de notre biosphère.
Madame Lepage, j'admire beaucoup votre courage et la pertinence de votre action.

informagriculteur | 03 juillet 2010 à 10h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le corbeau et le renard

on est sur une chaîne cryptée ?

Mes enfants m'en parleront | 03 juillet 2010 à 10h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ouvrez les yeux les bénis oui oui du réchauffem

je ne suis pas du tout dan smon fauteuil.
je voyage
j'observe les degats du rechauffement cliamatique.
au gabon, en cote d'ivoire, en roussillon.
Aux amis des avocats de soleil vert, ou des ideologues égarés ou intégristes qui en prennet la route... Je vous dirai que de toutes façons, quand vous n'aurez plus que du surimi ou de la viande reconstitué (à la trombine) à bouffer, vous n'aurez plus que vos yeux pour pleurer et vous vous lamenterez..., Mais bon, vous aurez surement un portrait de claude allègre dans votre placard pour vous consoler...comme ces humains dans la planète des singes...admirant contre vent et marées leur bombinette au cobalt.

ecolo31 | 04 juillet 2010 à 19h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Conflit d'intérêt

On fait monter la mayonnaise avec de grandes déclarations politiques, on récupère le dossier en tant qu'avocat et on fait payer bonbon les clients.

MON810 | 05 juillet 2010 à 09h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Pour tuer un chien on dit qu'il a la rage

Bonjour,

Je ne vois pas d'ineptie à prétendre que l'intervention de Madame LEPAGE n'a rien de démocratique au sens constitutionnel du terme, c'est une anti ALLEGRE parce que pro GIEC, donc sous influence idéologique, et le public ne sait vraiment pas ce que cela cache.
Madame LEPAGE me fait plus penser à une oligarque qu'a une démocrate. C'est une personne qui à avant tout une ambition politique personnelle, ce servant de l'environnement (très à la mode) pour arriver à ces fins, malheureusement comme un grand nombre de femmes et d'hommes politiques. Les événements actuels donne raison à tous ceux qui pense que la politique est un business comme un autre, qui en plus donne le pouvoir.
Les vrais besogneux, ceux que l'on ne voit pas,que l'on entend pas, mérite surement l'appellation de démocrate, par contre ceux qui sont dans la lumière, j'ai de très gros doute. Tous nos politiques en vue utilisent des leviers, qui sont pour beaucoup issus de lobbys, il faut remonter à très loin pour ne pas voir le cirque d'aujourd'hui.
Je pratique les écolos depuis de nombreuses années, j'en connais peu de "visible" qui ont le cul propre, pour des raisons simple: il faut manger, et plus on s'approche des sommets, plus l'appétit grandit. Les rapaces de la finance le savent, ils guettent, à l'affût, et personne n'y échappe.

Cordialement

pascal03 | 05 juillet 2010 à 10h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ouvrez les yeux les bénis oui oui du réchauffem

Théodore Monod disait:"je suis ceux qui cherchent, je fuis ceux qui savent".
Comme vous, professionnel de l'Ecologie et de l'Environnement, depuis 30 ans, au fil des travaux qui me sont confiés par des transnationales du déchet, de l'eau, de l'industrie, j'ai pu mesurer à mon humblr niveau les impacts directs et indirects des activités anthropiques.
Sans verser dans l'outrance de la pratique systématique du principe de précaution, il est bon de se questionner.

Un exemple, j'ai eu à étudier avec des universitaires la dynamique de l'écrevisse à pied blanc en univers confiné, dans un ruisseau impacté par les MES, avce une DCO calamiteuse vous qui êtes spécialiste, cela vous parle).

A notre surprise, Pallipes se portait comme un charme avec une dynamique supérieure à l'étude-étalon.

Peut on en déduire:
- que la turbidité des eaux n'a pas d'incidence sur la dynamique de l'espèce (M.Allègre aurait dit que la pollution n'avait aucun effet sur l'écrevisse et la gent aquatique en général, voilà toute la rigueur scientifique dont fait preuve ce "climato-sceptique" dont la formation première est me semble t'il la géo-chimie, rien que la géo-chimie,j'ai beau chercher, je ne trouva aucun travail universitaire ou de recherche sur d'autres sujets qui auraient donné du poids à ses affirmations: je reste très réservé sur les digressions pseudo scientifiques de ses écrits, de ses billets dans l'Express, de ses conférences et interventions télévisuelles et de sa co-rédaction avec de Montvallon de l'imposture climatique.

Comme disait Monod... ceux qui savent, je pense humblement, pour avoir lu les travaux du GIEC que nous pouvons nous alerter sur la double conséquence du cycle des réchauffements- refroidissements de la Terre conjugués à ceux des activités anthropiques depuis 60 ans, c'est juste ce qu'on voulu dire les chercheurs; Allègre leur opposant les cycles de réchauffement et refroidissement endémiques.

Oreeat | 05 juillet 2010 à 10h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Je pollue si je veux, c'est ma planète à moi

C'est vrai y en a marre de se faire fliquer par les bien-pensants: faut pas boire, faut pas fumer, faut pas conduire vite, faut pas polluer... c'est mon droit de rendre cette planète invivable si je veux.

M. Allègre aura toujours des fidèles car il nous titille où ça fait mal: notre mode de vie. Le déni du réchauffement climatique, c'est un peu comme les réactions agacées des fumeurs aux campagnes anti-tabac: un réflexe d'homéostasie, très classique en somme. Surtout ne pas changer, rejeter l'obstacle à notre plaisir.
Car le plaisir même est à la base de notre survie: il guide l'assouvissement de nos besoins.
Pourquoi devrait-on lutter contre son plaisir? Ce serait fondamentalement... "inhumain".
Voilà pourquoi M.Allègre a un bon créneau: il s'adresse à ce qu'il y a de primitif en nous, l'animal qui a peur de changer ses habitudes, le bébé qui ne veut pas qu'on lui ôte le sein de la bouche...

GangrN | 06 juillet 2010 à 12h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:réponse à Corinne LEPAGE

Bravo, vous avez gagné votre point Godwin.

En outre cette citation jusqu'à plus soif de Rabelais par les écolos montre leur inculture fondamentale. La conscsience dont Rabelais parle ce n'est pas la conscience morale, mais la conscience qui consiste à être conscient de ce que l'on dit, c'est-à-dire à le comprendre. Rabelais faisait la guerre à la scolastique dégénérée de son temps qui faisait apprendre par coeur des formules toutes faites aux étudiants sans même chercher à ce qu'ils les comprennent.

Un peu de culture, scientifique, historique et littéraire, permet de mieux comprendre le monde et de mettre radicalement en cause l'idéologie écologiste et ses multiples mensonges.

MON810 | 07 juillet 2010 à 17h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Allegre

Bucy vous ne savez pas lire... Sottise ou malhonnêteté de votre part??? de toutes façons c'est lamentable! Je cite C Lepage:
"Certes, le débat scientifique nécessite la contradiction, comme le débat des idées. Par voie de conséquence, le fait qu'un climato sceptique, même peu regardant sur le sérieux et la solidité de ses arguments scientifiques monte une fondation pour entretenir la contradiction, ne devrait pas poser problème dans un système démocratique. (...) il est (...) fondamental d'appeler systématiquement cette fondation la fondation Allègre afin que chacun sache bien ''au nom de qui elle parle'' et ''qui elle est''

Onagre | 19 juillet 2010 à 09h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Je pollue si je veux, c'est ma planète à moi

Réaction ironique... Le 3 ème ou 4 è degré ne fait pas forcément de mal... Vous avez bien raison d'employer le mot "bébé", on est là au coeur du problème. L'Humanité est globalement, sur le plan psychologique, restée à un stade infantile.
En premier lieu, tous ces "prédateurs" qui sont dans la volonté de puissance, qui veulent "faire du fric" (comme notre président le projette après son mandat...)
En cela, il se comportent de façon pire que les bêtes de proie, qui au moins ne tuent que pour se nourrir, alors que les êtres humains dominatants thésaurisent à une hauteur qui dépasse largement les besoins de plusieurs générations de leurs descendants...
Et après cela, ils viennent encore nous donner des leçons de morale. Le puéril gamin "bling-bling" prend des airs de papa sérieux pour nous tancer: c'est le monde à l'envers!!!
Si éclatent des révoltes violentes, ils n'auront qu'à s'en prendre à eux-mêmes...
En attendant, ce sont les générations futures qui sont assassinées...

Onagre | 19 juillet 2010 à 15h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Je pollue si je veux, c'est ma planète à mo.

Oui, l'ironie, c'est parfois la seule dignité qui nous reste pour ne pas hurler. En complément, j'ai eu confirmation récemment (un entretien de M.Pelt sur Inter, si j'ai bonne mémoire) que M.Allègre avait lancé la campagne du "climatoscepticisme" lorsque ses propres fonds de recherche ont été réduits pour accorder plus de crédits aux recherches sur le climat. Dire que même au sein des "hommes de science", de "l'élite", des comportements aussi puérils guident le débat... nous n'en sortirons *jamais*.

GangrN | 27 juillet 2010 à 22h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…