Actu-Environnement
 
 

Formaldéhyde dans l'alimentation animale : l'exposition des travailleurs pointée du doigt

Hygiene / Securite / Sante  |    |  Actu-Environnement.com

Saisie par la Commission européenne, l'Autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa) s'est penchée sur les risques liés à l'utilisation du formaldéhyde comme additif dans l'alimentation animale et comme conservateur dans le lait écrémé destiné aux porcs.

Selon l'agence, ces usages ne présentent pas de risques pour le consommateur. En tant qu'additif, le formaldéhyde constitue 35% de la solution aqueuse (formol), auxquels s'ajoutent 14% de méthanol, et représente des concentrations de 200 à 1.000 mg par kg d'aliments destinés à l'animal. Ingérée dans ces proportions, cette substance active rejoint le fond de formaldéhyde déjà présent dans le corps humain, conclut l'autorité.

En revanche, l'Efsa s'inquiète de l'exposition des travailleurs qui manipulent ces solutions. Inhalé, le formaldéhyde est cancérigène. Les liens entre expositions au formaldéhyde et leucémie ne peuvent être exclus, souligne également l'autorité. Des mesures doivent donc être prises pour assurer la protection des voies respiratoires, de la peau et des yeux des travailleurs et éviter toute exposition à la poussière ou à la vapeur de formaldéhyde.

Réactions2 réactions à cet article

 

Décidément on trouve donc du Formaldéhyde et du Méthanol ajoutés volontairement dans l'alimentation (animale)!!!!! Tout ça parce que ce sont des aliments industriels de substitution a une alimentation SAINE de nos animaux d'élevages. Navrant!!!

ami9327 | 19 février 2014 à 14h19
 
 

Je ne comprend pas comment on peut utiliser ce genre de produits (qui sont connus et reconnus comme toxique) en tant que conservateur alors même qu'on connait et utilise des conservateurs "sain" pour nos aliments.

Terra | 20 février 2014 à 08h24
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]