Actu-Environnement
 
 
 
 

Gaz de schiste : la fédération des parcs naturels régionaux réitère son opposition

Energies  |    |  Actu-Environnement.com

Suite à la publication des règles d'or de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) en matière d'exploration et d'exploitation des gaz de schiste, la Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France (FPNRF) réagit et réaffirme "sa totale opposition" à ce secteur.

La fédération estime que les risques de pollution encourus mettent en contradiction les stratégies territoriales "climat" portées par les parcs. La Fédération des Parcs naturels régionaux demande par conséquent à l'Etat l'interdiction de l'exploration et de l'exploitation d'hydrocarbures de roches mère dans ses périmètres, l'annulation des autorisations existantes ainsi que l'organisation d'un débat national sur l'avenir énergétique de notre société.

Le gouvernement a annoncé la tenue d'un débat sur l'énergie à l'automne prochain. La question des gaz de schiste y prendra une bonne place.

Le président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France, Jean-Louis Joseph, en appelle pour sa part au réseau des Parcs pour poursuivre la réflexion sur la transition énergétique de ces territoires.

Réactions4 réactions à cet article

 

Maintenant les présidentielles passées ou en est le dossier GAZ DE SCHISTE :
Par Marc DUGENDRE Mirabel ARDECHE ………mai 2012

Voila tout d abord la mise en ligne des permis de recherche : La carte des demandes et des permis attribués ou en court d’attributions.
Si cela fini par être accordé, on n’aura jamais fini de se battre, David contre Goliath.
http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Permis-de-recherche-carte-des-.html
Il suffit de cliquer sur votre département, et tout est mis à jour régulièrement.
Quel avenir pour la France et la Terre, on se demande?
On croyait pourtant le problème réglé en France après l'interdiction de prospection par fracturation hydraulique voté en 2011.

Petit rappel des intentions des candidats sur le gaz de schiste durant la campagne électorale :

La mobilisation en France des collectifs anti-gaz de schiste a conduit la classe politique à s'opposer à l'exploitation de ces hydrocarbures non conventionnels. Pas question donc pour les candidats interrogés de revenir sur la loi du 13 juillet 2011 qui interdit la fracturation hydraulique, seule technique de forage disponible aujourd'hui mais dont les conséquences sur l'environnement sont néfastes.

Ce consensus cache des nuances :

François Hollande envisageait de renforcer la loi du 13 juillet, tandis que Jean-Luc Mélenchon se prononçait pour l'abrogation des permis accordés. Nicolas Sarkozy précisait que, "pour être autorisées, l'exploration et l'exploitation du gaz de schiste doivent utiliser des

DUGENDRE MARC | 26 juin 2012 à 08h11
 
 

Bonjour monsieur Marc Dugendre,

Votre article comporte des lacunes, que ce soit au niveau de l'adresse du site internet et de votre article tronquée. Pourtant, son intérêt est grand. Pouvez vous le compléter s'il vous plaît ?

Merci.

Mad | 26 juin 2012 à 12h44
 
 

impossible de completer car mon appreciation sur le gaz de schiste et son commantaire comprends plus de 1500 caracteres et ce journal n'en permets que ce nombre. domage car j ai meme etudié le code minier et la convention Aarhus que je ne peux devellopper avec si peu de caracteres possible. Si le journal me donne plus de place !!!!!!!

MARC DUGENDRE | 26 juin 2012 à 15h37
 
 

:-) il faut compléter l'article avec un autre commentaire comme vous venez de le faire, et non sur celui d'origine !

Sur un troisième de votre part donc, mettre un lien, et quelques annales si possible pour qu'on s'y rende.

Merci !

Mad | 26 juin 2012 à 17h23
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]