En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Genève porte plainte contre la centrale nucléaire française du Bugey

Risques  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com

Le canton de Genève (Suisse) a décidé de porter plainte contre X au sujet de la centrale nucléaire du Bugey (01). Située à une 70 kilomètres de la capitale économique suisse, cette centrale possède quatre réacteurs de 900 MW chacun. Elle fait partie des plus anciennes centrales nucléaires de France (mise en service au début des années 70).

La plainte porte sur "mise en danger de la vie d'autrui et pollution des eaux". La centrale connaît en effet des problèmes de fuites depuis plusieurs années au niveau du réacteur numéro cinq. La plainte a été déposée auprès du pôle santé du Tribunal de grande instance de Paris, spécialisé en matière sanitaire.

Interrogée sur ce sujet à l'occasion d'un point presse, Ségolène Royal a indiqué qu'elle attendait de recevoir tous les éléments en sa possession. La ministre de l'Environnement a surtout rappelé que depuis la loi sur la transition énergétique, les pays voisins de la France situés à proximité d'une centrale sont invités à participer aux Commissions locales d'information (CLI) : "La Suisse sera donc présente à la prochaine CLI du Bugey prévue le 4 avril prochain. Elle pourra poser toutes les questions qu'elle souhaite", a-t-elle déclaré.

Réactions1 réaction à cet article

 

Le loup et l'agneau : comment Bugey, situé en aval de Genève, peut-il polluer les eaux suisses ?! On marche sur la tête ! Non, il y a juste une coterie, une secte d'influence européenne, qui a décidé de la mort du nucléaire à tout prix, en particulier au mépris des générations futures, et qui a infiltré toutes les instances politiques et médiatiques. Ce sans aucune réaction de nos hommes politiques, incultes ou complaisants, et avec les conséquences catastrophiques pour notre continent : la fin d'une électricité fiable et peu chère, des centaines de milliards d'euros d'investissements supplémentaires, les black-outs à répétition, une augmentation des relâchements de CO2, etc.

dmg | 05 mars 2016 à 11h12
 
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…