Actu-Environnement
 
   
 

Un guide de recommandations sur l'éclairage extérieur pour limiter la pollution lumineuse

Energies  |    |  Actu-Environnement.com

Eclairer moins et mieux, tel est l'objet du cahier technique que publie la FRAPNA à destinations des collectivités. Il fait écho à la publication de l'arrêté du 25 janvier 2013 relatif à l'éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels afin de limiter les nuisances lumineuses et les consommations d'énergie.

Le point de départ du guide est la réflexion menée sur l'éclairage extérieur par Grenoble-Alpes Métropole et ses partenaires, dans le cadre de son plan-climat, qui a abouti sur l'élaboration d'une « charte pour un éclairage raisonné ». Après un rappel sur les enjeux de l'éclairage artificiel (comment éclairer, comment améliorer l'efficacité d'une installation d'éclairage, quid des CEE, l'élimination et le recyclage des luminaires en fin de vie etc), le guide décline les 5 articles de la charte à chaque milieu urbain.

Routes et trottoirs, pistes cyclables, parcs et jardins, terrains de sport, enseignes et devantures, zones d'activités et zones commerciales, parkings, espaces patrimoniaux et architecturaux, pistes de ski, lotissements, résidences, chaque zone qui compose une ville, et notamment de montagne, est analysée. Et ce sur la base des 5 articles de la charte pour un éclairage raisonné : n'éclairer que lorsque c'est réellement nécessaire, n'éclairer que là où c'est nécessaire, adapter l'intensité aux besoins, prendre en considération l'impact environnemental global des différents types d'ampoules, avoir une attention particulière dans les sites naturels.

Le guide est disponible sur le site de la FRAPNA.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]