Actu-Environnement
 
 

Sécurité électrique : prévoir la production des énergies renouvelables

Avec le développement des énergies renouvelables, les travaux de recherche se multiplient pour améliorer les prévisions de production afin de faciliter l'intégration de ces sources d'énergie. Exemple avec les projets européens Anemos et SafeWind.

Energies  |    |  Actu-Environnement.com

Selon l'association européenne de l'énergie éolienne (EWEA), en 2012, la capacité éolienne installée en Europe a dépassé les 100.000 MW, soit plus de 6,3% des besoins en électricité. Déjà en 2011 au Danemark, l'énergie du vent comptait pour 26% de la consommation d'électricité, 15,9% en Espagne et 15,6% au Portugal.

Or, les experts estiment que lorsque la production intermittente représente 30% de la puissance installée, des problèmes desécurité du réseau peuvent survenir. Outre le stockage de l'énergie, les supergrid et l'adaptabilité de la demande, l'amélioration des prévisions de production représente un défi pour l'intégration des sources d'énergie intermittentes. La production d'un parc éolien dépend de la zone géographique, du site d'implantation des éoliennes, de la direction et de la vitesse du vent, du nombre d'éoliennes…

Un programme européen, Anemos, a été lancé en 2002 afin de fédérer les différents savoir-faire développés sur la prévision de production de l'éolien et a permis de réduire les marges d'erreurs et de développer un leadership européen dans le domaine.

Un enjeu pour les gestionnaires de réseau et les opérateurs

"Les travaux sur les prévisions ont commencé il y a 25 ans, au Danemark où étaient installées les premières fermes éoliennes pour la production d'électricité. Depuis, différents laboratoires ont développé des modèles de prévision utilisés par les gestionnaires de réseau. L'objectif d'Anemos était d'améliorer le degré de précision des prévisions", explique Georges Kariniotakis, coordinateur du projet et responsable du groupe de travail sur les énergies renouvelables et systèmes électriques intelligents au Centre énergétique et procédés de Mines Paritech.

Ces travaux intéressent les gestionnaires de réseau, mais aussi les opérateurs de fermes éoliennes. Si en France, les tarifs de l'électricité éolienne sont fixés par les pouvoirs publics (tarifs d'achat), en Espagne ou au Danemark, les opérateurs de l'éolien participent au marché de l'électricité et doivent présenter chaque jour un plan de production à J+1. En cas d'erreur de prévision, ils encourent des pénalités qui, additionnées, peuvent peser sur la rentabilité de l'installation.  "Les prévisions facilitent l'intégration à grande échelle et améliorent la compétitivité de l'énergie éolienne dans les réseaux électriques et les marchés d'électricité", explique Georges Kariniotakis.

Améliorer la confiance des prévisions

Le premier prototype de prévision Anemos, présenté en 2006, affichait une marge d'erreur des prévisions à 24 heures pouvant osciller entre 12 et 17%, selon la complexité du terrain. Le programme de recherche s'est poursuivi avec le projet Anemos plus (2008-2011), qui visait à optimiser les outils de prédiction et leur intégration dans les outils des gestionnaires de réseau et par là, la sécurité du réseau électrique.

La troisième étape s'est réalisée dans le cadre du projet SafeWind (2008-2012) qui visait à mieux prévoir la production éolienne dans les situations météorologiques complexes voire exceptionnelles, du type tempête Klaus. Ces situations représentent potentiellement 10 à 15% des cas et peuvent avoir de graves impacts sur le réseau si elles ne sont pas anticipées. "Un ensemble d'outils a été développé dans cet objectif. Par exemple nous avons rassemblé les données de 2.000 stations météo et de 150 fermes éoliennes pour obtenir un monitoring de la situation météorologique et de la production éolienne au niveau européen. Nous avons développé des approches qui permettent de comparer ces mesures à des prévisions et de détecter les situations anormales (erreurs importantes, déviations) et leur propagation dans l'espace et dans le temps. Sur cette base on peut envoyer un signal ou une alarme, pour le très court terme (quelques minutes à quelques heures) aux gestionnaires de réseau", explique le chercheur.

Aujourd'hui, la marge d'erreur à 24h pour une ferme éolienne est proche de 10%. "C'est un effort continu. Même s'il n'y aura jamais de prévision parfaite, les améliorations des prévisions météorologiques, l'intégration d'informations issues des instruments de mesure comme les radars pour l'éolien offshore, et d'autres pistes de recherche devraient encore permettre d'améliorer le degré de confiance des prévisions".

A l'échelle nationale, la marge d'erreur est plus faible : 3 à 4%. Il y a un effet de lissage : les différentes productions disséminées sur le territoire atténuent les irrégularités et les erreurs de prévisions s'auto-annulent. La France, par exemple, bénéficie de trois régimes de vent différents, au nord, à l'ouest et au sud.

Les travaux sur la prévision éolienne sont utiles pour d'autres énergies renouvelables : "Ces avancées constituent un accélérateur pour la prévision de la production du photovoltaïque (PV). Mais cette source d'énergie pose des défis supplémentaires : par exemple dans le cadre des réseaux de distribution ou des systèmes insulaires avec une forte intégration PV, l'échelle géographique est plus petite et les variations de production sont plus rapides, par exemple lorsque des nuages passent". Face àcette problématique, Mines ParisTech travaille aujourd'hui sur des solutions avancées, qui seront évaluées dans le cadre des projets démonstrateurs comme Nice Grid.

Réactions50 réactions à cet article

 

prévision ou pas ..et si les prévisions nous annoncent un anti cyclone pendant 10 jour en hivers ...il faudra bien mettre les centrales a gaz en marche maxi ...centrales à gaz qui soit dit en passant fonctionneront au ralenti en périodes plus ventées . ...une telle gestion c'est la faillite assurée pour une Entreprise ! .
je reste donc sur la position qui dit que la meilleure façon de diminuer les émissions de co2 , voir le nucléaire , sont les économies d'énergie et tous les moyens plus réguliers de produire de l'électricité .
je pense particulièrement a l'hydrolien et l'éolien flottant au grand large où il y a plus de vent . En plus on donnera beaucoup plus de travail à la sidérurgie ( sondrange ...c'est d'actualité ! ) avec moins de béton et moins de bruit pour la faune marine !

poisson | 01 octobre 2012 à 14h54
 
 

Poisson a raison.
Ajoutons que pour coordonner les "trois "régimes de vent français ( il semble que c'est bien simpliflier cette donnée )il est nécessaire de renforcer très lourdement les lignes. d'où des investissements et des implantations de pylônes H-T supplémentaires ou davantage encombrants.
On voit une fois de plus que l'éolien industrialise nos paysages encore préservés, pour un résultat mineur.

sirius | 01 octobre 2012 à 23h59
 
 

Bon documentaire..merci pour les informations...les ER ne peuvent qu'évoluer et s'améliorer des fermes éoliennes ou/et des fermes de panneaux solaires et pourquoi pas aussi des turbines ER sous marines.ect...ces formes d'ER ne peuvent qu'être bénéfique pour l'humanité quoiqu' on en dise....

henri | 02 octobre 2012 à 07h38
 
 

Bonjour,
Je partage bien évidement les opinions exprimées par Poisson et Sirius.
J’ajoute ce message de bienvenue à Henri :
J’ai enfin trouvé comment éviter la pollution visuelle générée par les éoliennes :
Il suffit de les enterrer !
Cordialement à tous !

Tireman | 02 octobre 2012 à 10h15
 
 

L'argent investi dans les éoliennes terrestres aurait été mieux utilisé si on l'avait mis à la disposition des techniciens qui aurait limité la consommation électrique des ménages, des communes (éclairage nocturne) et des industries, mais aussi isoler les maison et les batiments... La production éolienne ne dépasse que rarement les 20% de puissance installée pour un investissement pharaonique et des machines qui attendent le vent... Erreur, le 24 septembre, rte-france.com a relevé qu'un instant, le 24 septembre 2012, les éoliennes ont produit 9% de notre consommation, ce qui aurait limité la pollution CO2...(il ont osé publier ce reccord) Le Paysage est un patrimoine, qu'il soit bocage ou littoral... donc avant de tout transformer en Zones Industrielles, réfléchissons, et attendont les solutions à l'étude qui oublient ce vent aléatoire... pour des énergies constantes

triton | 02 octobre 2012 à 10h41
 
 

Comme d'habitude, de ce que je peux voir dans les commentaires, les français sont des gros grincheux qui ont toujours une meilleure idée que les autres mais qui ne l'appliquent surtout pas. Quand je vois les habitudes énergétiques de tous les gens que je connais, et bien tant que l'énergie ne sera pas 3 fois plus chère, on pourra toujours se gratter pour qu'il y ait amélioration.
Le débat sur les 30% d'ENR qui sont un danger pour le réseau sont une connerie de plus envoyée par les défenseurs du tout centralisé contre les ENR. Avant qu'on atteigne 30% en France, je pense qu'on aura trouvé moultes technologies très innovantes de stockage et de production à la demande.
Les allemands sont en train de se créer des centrales virtuelles en installant des cogénérateurs dans les immeubles. Alimentées au gaz, elles sont télépilotées et capables de démarrer en moins d'une minute lorsqu'il y a un manque d'énergie sur le réseau, ceci de façon décentralisée et ne créant du coup pas de déséquilibre dans le transport par le réseau.
Quant au coût pharaonique des éoliennes, il faut arrêter. C'est sans doute l'une des meilleures technologies et qui produit pour le moins cher. Si on est obligé aujourd'hui de les envoyer en pleine mer, c'est parce qu'une fois de plus les français ralent comme des veaux si on les met sur terre !
Et ça c'est sur que c'est idiot, mais à qui la faute ?

lijlll | 03 octobre 2012 à 08h43
 
 

On entend toujours les mêmes âneries au sujet des éoliennes, des lignes HT nécessaires (alors que d'un autre côté elles sont censées ne rien produire ?? Cherchez un peu l'erreur). Comme si les éoliennes nécessitaient plus de lignes HT qu'une centrale !
De plus les installations abherrantes d'éoliennes en France sont très largement liées à une législation débile, changeante, et incertaine.
Le débat sera serein le jour où toutes les industries auront a provisionner leurs coûts de démantellement (ce qu'on ne demande pas aujourd'hui aux pires carrières, centrales, etc, mais qu'à l'éolien....) et où les coûts seront tous pris en compte dans le calcul du kWh (ce qui est très très loin d'être le cas pour l'énergie dominante en France).
On nous rebat sans cesse les oreilles de l'intermitence des ENR,mais avez vous déjà songé, oh brainwashés que vous êtes, que ça ne choque personne dans notre pays qu'une machine à laver en mode essorage réveille tout un immeuble en pleine nuit, juste parce que notre réseau est tellement peu "intermittent" ?
En attendant je propose une chose très simple à imaginer : que chacun prenne la quote part des déchets qu'il génère par sa consommation énergétique.
Pour moi c'est tout vu, je préfère un bout de pale ou un bloc de béton de la fondation d'une éolienne qu'un petit cube vitrifié en provenance de La Hague...
Réfléchissez-y bien (c'est toujours tellement facile de donner des leçons tant que c'est chez les autres)...

kkkjk | 03 octobre 2012 à 08h59
 
 

Est-ce bien défendre son opinion que d'user de mots comme -je cite-
"Gros grincheux- âneries-ou-"brainwashés (?)-donner des leçons-
La bienséance caractérise la vraie réflexion ,l'agressivité traduit la gêne
.
Reste qu'implanter 10 ou 15000 machines de 150 m. de haut sur notre sol signifie qu'on en aura partout sous le regard.
Les protections réglementaires sont impuissantes à protéger les sites autres que les plus prestigieux,les Commissions des Sites ne sont que consultatives.

nature | 03 octobre 2012 à 10h28
 
 

@ kkkjk et ou lijlll Je ne répond pas a vos affirmations que je juge fausses pour un bon nombre . ..c'est mon droit ...et puis dans la vie il faut aussi des freins sinon on va à la catastrophe .

poisson | 03 octobre 2012 à 10h59
 
 

@nature : pardon pour les expressions imagées, mais je suis toujours surpris de la quantité de griefs qu'on peut trouver à une éolienne alors que de toute part les projets de zones commerciales, de lotissement de pavillons de style neo-régional, de lignes THT ou de bonnes grosses centrales se fassent sans trop de contestation de la part des brainwashés en question...
L'éolienne, le jour où on en a marre ou bien qu'on a trouvé l'énergie ou l'économie d'énergie (car je suis le premier a essayer d'avant tout ne pas consommer) du futur, il suffit de l'harraser et de la recycler et c'est fini. Quid de tout ce que je viens d'énumérer ?
C'est comme les gens qui s'opposent systématiquement aux zones de traitement des déchets mais qui continuent à consommer des emballages et des trucs dont ils n'ont même pas besoin à gogo. Quid de la cohérence du discours ???

En avoir partout, sachant que c'est parfaitement réversible et que c'est une techno de transition, est-ce plus ou moins grave que d'avoir du déchet nucléaire incontrôlé de partout ?
La France doit elle être un conservatoire géant, espèce de musée immense dans lequel tout doit être fossilisé (déjà que la quasi entièreté des décisions et du pouvoir est squattée par des fossiles...) ?
Et si oui, pourquoi alors ne pas la fossiliser pour tout et continuer à imperméabiliser et oter de la production agricole des Ha chaque année ?
Une éolienne n'empêche pas de continuer à récolter ou élever autour...

Lijll | 03 octobre 2012 à 11h11
 
 

176 mètres au dessus du niveau de la mer dans la Baie du Pouliguen, face à Pornichet, la Baule et la Côte sauvage du Croisic... Une girlande clignotante de 80 projecteurs rouges à 12 Km du Chemin des Douaniers... voilà ce que l' on nous promet avec destruction des fonds marins pour enfouir les bases de béton-armé et les réseaux de câbles haute tension... il est vrai qu'avec la destruction du bocage, un patrimoine confié par les Générations futures, il ne leur reste que le littoral, la pêche et la plaisance à saccrifier pour des machines qui attendront aussi bien le vent dans la Baie du Pouliguen qu'à Sion les Mines, où faute de raccordement possible, la production est envoyée à Derval, à 17 Km avec toutes les pertes en ligne enfouie en raz-campagne... je fais parti des Veaux qui râlent car conscient des mensonges qu'on voudrait nous faire gober pour ne pas faire travailler les français sur ces machines venues d'ailleurs... Le gros grincheux a la chance de voir depuis son jardin en se levant le matin, les parcs éoliens de Soudan, Erbray, Issé, Sion les Mines, Derval et Lusanger qui nous agressent par leur immobilité en attendant le vent ou les ordres de mise en route.... ce n'est pas KK et Lij qui vont pouvoir modifier notre ""Avis"" d'opposant à cette fause solution... réduisons notre consommation, et isolons nos maisons... mais là je radote à cause de mon age, sans doute...

triton | 03 octobre 2012 à 11h15
 
 

Bonjour à tous,
n'oubliez pas qu'ici c'est un forum et non un champ de bataille pour vos écrits...je plaisante..bien sur...certain me reconnaitront car nous avons déjà échangés nos différents points de vue sur ce theme..je suis tout à fais d'accord avec vous...lijIII...mais je n'utilise pas le même langage que vous.. il est normal que vous vous allez faire face à un front minoritaire d'anti éoliens et je m'attend à des réactions...comme d' habitude; cependant je rappelle les bons reportages que publie ACTU-ENVIRONEMENT et qu'une liste se trouve à chaque fois en bas de leur article..un exemple parmi tant d'autre:Vous pouvez consulter l'article et toutes les réactions à l'adresse suivante : http://www.actu-environnement.com/ae/news/eoliennes-permis-construire-POS-PLU-legalite-interet-public-16429.php4...certains se relliront...mais il est vrai que tout ceux qui argumentent sur le patrimoine paysagé ....."oublie l'esthétisme " que crache les vapeurs d'eau les centrales nucléaires, les stocks de déchets nucléaires radioactifs enfouis ,des saignées dans les montagnes pour les lignes HT, les barrages hydrauliques qui ont déplacé des habitants et détruit le paysage et villages, des pilonnes HT d'EDF à travers les paysages, les constructions d'autoroutes à perte de vue et des immeubles en béton qui poussent comme des champignons...ECT...et pourtant ils sont tous bien content de les utiliser...bien à vous

Henri | 03 octobre 2012 à 11h45
 
 

A lijlll
Je suis solidaire avec vous et ces messieurs anti éoliens sont des tennors..et quoique vous direz..vous ne les ferez pas changer d'avis..ils préfére la dynamo...les bonnes vieilles centrales gourment au CO2 et le nucléaires (c'est amusant car ils oublient souvent tchernoby et les dégats environnementals et humains... le Japon..et comme c'est pas en France ils n'ont que faire jusqu'au où il y aura peut être une fuite..)mais voilà..c'est dans leur région..ACTU-ENVIRONNEMNENT a publié un reportage vidéo près de chez moi sur FRUGES..des éoliennes en grand nombre...et tout le monde est heureux ainsi que les communes et cela créer de nouveaux emplois par la même occasion..et malgrès cela..ils sont obtus...que voulez vous..mais le les respecte..car dans leur démarches de négations cela permet de faire évoluer les ER..bien à vous

Henri | 03 octobre 2012 à 12h04
 
 

Merci henry vous avez un discourt plus équilibré et ouvert . Mais sachez que je suis justement trés favorable à la baisse des émissions de co2 et pas contre un meilleur équilibre entre nucléaire et autres moyens qui permettront effectivement de limiter le nombre de centrales tout en diminuant nos émissions de co2 et dépendance énergétique . nous sommes en désaccord sur les moyens ...juste ça ! l'objectifs étant le même, pour moi comme pour vous . ...pour la dynamo ...oui et c'est bien le cas des éoliennes ! seulement le probléme c'est qu'elles tournent de façon aléatoires et souvent pas quand on en a le plus besoins . .....En contre partie de ce défaut magistrale , elles dénaturent notre environnement ..écoutez les cris de triton !.....alors pour moi c'est un mauvais choix ....l'argent on pourra pas le mettre partout !
bine cordialement

poisson | 03 octobre 2012 à 13h22
 
 

Merci Poisson, j'ai été un grand défenseur du Parc éolien de Derval-Lusanger avant de comprendre la réalité sur cette solution imposée par des firmes étrangères qui font du porte à porte pour vendre leur produit de réve qui se transforme en cauchemard et qui assure l'entretien avec des équipes qui viennent de bien loin, hors de France... Ce brave Henri n'écoute qu'un son et j'ai eu le plaisir de lui expliquer "Ma" version sur cette énergie. La France est une grande famille, riche de peuples qui sont venus nous rejoindre apportant leur façon de vivre et leurs coutumes... Que dirait-on d'un père, qui pour faire vivre sa famille, déciderai de changer de métier pour devenir vendeur de muguet, et pour cela supprimerai son potager, son poulailler et ces clapiers pour planter du muguet (raisonnement absurde, j'en convient)... En ce moment en France, on supprime les bocages, les colines et les forêts pour planter des "éol" qui ne produisent que s'il y a du vent, un investissement lourd pour une production inférieure à 20% de la puissance installée... Je ne parle pas des risques pour l'environnement, les élevages, les oiseaux migrateurs et ceux qui supportent ce bruit lancinant quand le vent tourne vers leur demeure... Plus de télé, mais on leur offre la première année de reception parobolique, et après les habitants de Mouais (44) payent les abonnements... Nous avons fait l'erreur d'accepter ce nucléaire pour limiter nos frais de consommateurs... Il faudra les fermer sans l'éolien

triton | 03 octobre 2012 à 15h27
 
 

Il est évident que les agressions de la laideur sous toutes ses formes sont intolérables,et nombreux sont ceux qui les combattent .
mais la peste n'a jamais été une excuse au choléra, les éoliennes participent avec les autres à la dénaturation de nos paysages .
On trouve facilement les analyses plus objectives de cette intusion ,un seul argument :elles sont ,par usage,toutes sur les points culminants, dans des lieux encore préservés.

sirius | 03 octobre 2012 à 15h54
 
 

Bonjour Triton, bonjour Poisson et Sirius
je commencerai par Sirius...pour la dénaturation de nos paysages...je pense que vous m'avez pas lu juste auparavant..lisez bien svp qu'est ce qui dénature le plus entre les éoliennes et les lignes de ht qui passent par nos montagnes et créaient des saignées dans nos forets, les autoroutes, les lignes de TGV à travers nos campagnes, les usines portuaires, les immeubles de béton, les vapeurs des centrales nucléaires ect..et pourtant vous avez tout ce confort..si vous êtes contre ce sujet alors,crtiquez tout...ce serait plus logique..pour POISSON je me suis expliqueé sur les raisons de fonctionnement aléaoires dans d'autres forum..vous pourrez les consulter sur les autres forums ACTU-ENVIRONNEMENT.quant à TRITON.. permettez moi..il est vrai que nous en avons déjà des discutions..mais de quel son vous parler..le mien il est positif et le votre ..je vous le laisse la mélodie de ton grave et quant au risque de la faune et de la flore...j'en doute et regardez ACTU-ENVIRONNEMENT de la vidéo sur FRUGES..même les chasseurs au départ hostiles, se rendent compte que finalement cela aucun impact sur la faune, les agriculteurs et éleveurs idem,par contre les incinérateurs qui brulent vos déchets ménagers et produisents de l'énergie (chauffages, electricité..ect) polluent bien les patures par les retombers et rendent nocif les bétes (donc la viande, lait..ect.) quant aux changement de métiers..adaptez vous tout simplement et cela vous enrichissera.

Henri | 03 octobre 2012 à 17h12
 
 

@ Henry en fait votre position est de dire notre environnement est pollué ...alors continuons !!! c'est pas plus moche que ...etc etc ..
quand aux parc offshores ils vont nécessiter des lignes à trés haute tension ...pour évacuer les périodes les plus fortes de vent ..seulement ...! enfin pas trop fort , le vent , car sinon on les arrête .
je dis qu'il y a d'autres solutions ..mais bon !

cordialement

poisson | 03 octobre 2012 à 17h44
 
 

Faut-il le répéter : ce sont toutes ces agressions ,y compris les éoliennes, qui elles dominent les sites, qui dénaturent les paysages.
Et ,en effet ,on peut toutes les combattre .c'est ce que s'efforcent de faire les associations de protection des sites et des paysages.

sirius | 03 octobre 2012 à 17h53
 
 

Bonsoir Poisson,
C'est vrai qu'il existe d'autres solutions en ER voire complémentaires, mais franchement c'est pas l'éollien qui polluent (peut être pour d'autres au niveau visuel!!) autrefois tous nos paysages avaient des moulins à vent et on les voyait bien....et je reconnais et je pense aussi Poisson que dans notre société...il y a des éléments bien plus graves qui polluent plus et bien plus dangereux que l'éolien et le nier pour ma part ce serait faire comme l'autruche cela ce n'est pas dans ma nature..je me permet de vous apporter un petite information..la vitesse de rotation de l'éolienne est soumis à un régime constant même en vent fort du moins pour l'éolien terrestre...en mer il en est peut etre autrement..je posserai la question par la suite à des personnes que je connais..c'est un sujet interressant..bien à vous

henri | 03 octobre 2012 à 18h38
 
 

Pseudo "triton" tout simplement car j'ai créé en 1985 une association qui milite pour le tri sélectif des déchets, inventorier les décharges munipales qui polluent les nappes phéatiques, les ruisseaux et l'environnement en général, avec la transformation des ces gangrènes en lieu d'habitations par l'oubli du passé, comme la décharge de la Baule, du Pouliguen ou de Batz sur Mer... Nous militons contre les pollutions sous les lignes à hautes tension et le massacre des forêts sous ces mêmes lignes... Nous participons aux Enquêtes publiques pour améliorer la sécurité sur les Parcs éoliens qui nous sont imposés, car peu de ces projets sont annulés à cause de l' investissement déjà engagé... Quel est la Sécurité sous les éoliennes placées, sans prendre en compte des Commémorations de la Résistance sur le Maquis de Saffré dont le lieu n'est pas classé monument historique... et bien d'autres abérations car les Enquêtes publiques n'étaient pas sérieusement annoncées... Je me permets de parler de dossiers que je connais bien, et ne vais pas en embêter certains avec la vérité sur l'éolien qui ne pourra pas résoudre le problème de l'énergie en France et qui est loin d'apporter la Sécurité qu'on pourrait attendre d'une énergie soit-disant verte... Quel est la Sécurité quand sur les chantiers de montage éolien en Loire Atlantique, la signalétique de chantier et sur les routes est imposée en anglais, allemand et hollandais... "Zone de rotation de la grue" (Dossier Photo-témoin)

triton | 03 octobre 2012 à 19h59
 
 

Nous avons prévu la production d'énergie en installant une petite éolienne domestique. Mais elle ne respecte pas les règlementations (défaut de conseil et abus de confiance de la société).
Investissement + Procédure + augmentation du tarif EDF
Nous avons tout misé sur un projet qui nous tenait à coeur et nous avons plus que PERDU.
Alors, arrêtez d'inciter les gens à investir dans ce matériel car plusieurs des sociétés vendeuses sont incompétentes et malhonnêtes.

venatte | 03 octobre 2012 à 22h56
 
 

Bonjour à vous tous..
Pour ceux qui sont contre les éoliennes..un article récent du Monde sur la défaillance de nos 19 centrales nucléaires défaillants....un jour notre patrimoine payasger pourrait bien en prendre un coup...

henri | 04 octobre 2012 à 08h48
 
 

Bonjour Venatte,
Tout comme les panneaux solaires que j'ai installé il y a des entreprises malheureusement manquent des sérieux et d'honnetteté..pour ma par j'avais fait venir 4 entreprises pour une étude...je savais la pertinence des normes et des réglementations...j'ai pris mon temps et je n'ai que garder l'entreprise sérieuse pour l'installation..il en est de même pour les éoliens..peut être votre emballement à cette installation vous vous etes mal informé ou vous n'avez pas fait une recherche très appronfondie sur les normes, les réglementations surtout car très changeant (cela évolue tout le temps) mais permettez moi de vous le dire..votre déception ne peut qu'à votre manque de vigilance comme dans tous le scorps de métiers..cordialement

Henri | 04 octobre 2012 à 09h43
 
 

@Henry ...par fort vent sup a 90 km/h et rafales il faut bloquer la rotations des éoliennes car sinon bonjour la casse . Par temps de neige et glace, même chose ...risque de projection et surtout de déséquilibre des pales ...bonjour la casse . pour les moulins a vent ...on a jamais vu des moulins a vent de 100 à 170 m de haut sur un tableau . ...au niveau beauté, un édifice en pierres séches de 10 a 20 m c'est quand même pas la même chose ...au niveau beauté ! et puis utiliser la force du vent ou de l'eau pour moudre du grain ou pomper de l'eau c'est vraiment écologique car c'est autant d'électricité économisée ...l'éolien industriel c'est l'inverse ...on produit tjrs plus et trés male ....rien d'écologique .... il faut qu'on commence a pensez a préserver notre environnement bon sang de bon soir ... économiser , efficacité énergétique , utiliser les infra structure actuelles ( toitures, murs , pylones existants ) , géothermie etc cordialement
pour les 19 centrales défaillantes, ça me rassure !...ça veut dire quand même que rien n'est caché ...des nouvelles mesures et travaux seront obligatoirement faits .

poisson | 04 octobre 2012 à 10h11
 
 

@ heny et Venatte , ça c'est un véritable probléme ...les ENr sont infiltrées par la mafia et de nombreuses Entreprises sans scrupules ...comparables aux vendeurs de fenêtres ... terre de fenêtre et compagnie ... c'est un secteur qui devrait être beaucoup plus contrôlé et chaque travaux et investissement devrait être validé par un organisme d'Etat incorruptible pour bénéficier de crédit d'impôt .
même pour EDf l'image est catastrophique ...des entreprises vous démarchent sous le nom d'EDF !!!! business is business .

poisson | 04 octobre 2012 à 10h20
 
 

St Henri qui accuse notre manque de vigilence... c'est vrai ils sont un peu cons à Bouguenais(44) qui viennent de découvrir que des courageux ont démontés dans la nuit 172 panneaux photovoltaïques... sans doute pour alimenter ces organismes qui viennent vous proposer des installations sécurisées puisque de la part de EDF... On m'a même proposé de poser des panneaux photovoltaïques sur mon toit en fibrociment en oubliant d'indiquer dans le dossier les risques avec l' amiante... ils sont près à tout pour vendre ces solutions qui rapportent uniquement aux vendeurs... et qui ruinent des familles. il faut que la presse locale nous donne la parole, plutôt que de passer de grands articles sur les avantages de créer des milliers d'emplois avec l'éolien... Faute de pouvoir parler localement, j'ai un jour contacter Paul Naon qui m'a permis de montrer sur France2 la gestion criminelle des déchets dans la décharge de la Baule, en Mars 1990, avec ENVOYE SPECIAL sur les déchets hospitaliers... Maintenant, ils vont détruire les fonds marins face à la Baule pour imposer 80 éoliennes de 176 m de haut... Oui St Henri nous sommes vigilents pour sauvegarder ce Patrimoine que nous laisserons en héritage aux Générations Futures...

triton | 04 octobre 2012 à 12h00
 
 

Je suis atterré par le niveau des commentaires ici, au point que j'hésitais franchement à répondre.
Depuis quand les éoliennes sont responsables du massacre des bocages ??? Le remembrement s'en est occupé depuis longtemps.
Depuis quand les éoliennes sont responsables du massacre des fonds marins ??? Les chalutiers s'en s'ont occupés depuis très longtemps, au point qu'aujourd'hui les fondations des éoliennes promettent un véritable havre de paix pour les poissons...
J'ai reçu un jour une pétition contre les éoliennes au large d'Arromanches parce que ces blocs de béton allaient dénaturer la beauté d'un site historique (la guerre, la belle affaire...) alors que ce site n'est lui même constitué que de vieux blocs de bétons à moitié coulés !!!
Vraiment n'importe quoi !

Les arguments tenus par la plupart ici sont totalement biaisés, basés à chaque fois sur une seule observation, voire une légende urbaine (on se croirait au JT de 13h de TF1, c'est l'hallu).

Au niveau massacre des paysages, l'un de vous s'est déjà promené du côté du nez de Jobourg ? Pas beau, hein, ce paysage méritait franchement d'être dévasté pour des millénaires !

L'argent investi dans les éoliennes aurait mieux fait d'être investi dans l'éducation des français à la réflexion... en attendant les espagnols ont régulièrement 30% de leur production électrique d'origine éolienne.
Je ne vois pas comment on pense pouvoir aller vers l'avenir en restant à l'âge de la pierre de l'énergie...

kkkjk | 04 octobre 2012 à 14h00
 
 

Bonjour Triton,
je ne maltraite aucunement nos lecteurs comme vous le citez de c.... votre écriture reflete votre mentalité ..enfin !!! c'est votre choix..quoi de plus naturel de dire tout simplement d'être déçu pour cette personne et que je comprend aisément et que l'on a pas donner où l'aider plus en la matière afin de réaliser son projet en toute quiétude et donner, d'orienter jusqu'au bout des informations concernant son installation..d'où le manque de vigilance!!!quant aux panneaux solaires volés..à savoir s'il sont fixé au sol ou sur un toit il exite des systèmes antivol pour cela qui verrouillent chaque panneaux..sans trop entrer dans les détails techniques, je peux vous dire que l'entreprise qui a mis mes panneaux sur mon toit, c'est moi qui en avait fait la demande et que je savais que cela exister ..celui ci ne me l'avais jamais proposé voyez vous..pour conclure et désolé si je vous blesse..la construction et agrandir des ports c' était et c'est avec du béton donc on bouleverse les fonds marins, le dégazage des bateaux, des filets de péches à la dérive et qui tuent la faune et la flore , dégradent les fonds marins ..les eaux usées des cotes et des navires..les peches intensives sur nos limites des eaux territoriales et le raclage au point qu'il n'y a plus de vie ..ect font plus de dégats que les éoliennes...commencez à s'attaquer à cela..avant tout..notre patrimoine saura sauvegardé..

henri | 04 octobre 2012 à 14h15
 
 

Bonjour kkkjk
Entierement d'accord et je vous soutien dans votre version, de plus ayant visitez Arromanche . et ses cotes...c'est vrai que les blocs de béton à marrée basse puis au loin....c'est pas terrible et là vous avez tout à fait raison c'est laid..plus que les éolienes...mais vous savez les anti-éoliens..voient toujours la paille dans l'oeil du voisin et ne voient pas la poutre dans la leur même si vous leur donnez des contre arguments c'est eux et rien qu'eux leur petit monde mais ils savent tous profiter du nucléaires, de ses nuages, des déchets radioactifs, des paysages de pylonnes ht et des saignées de foret dans nos montgnes, des barrages hydrauliques qui ont déplacé habitant et détruit village, faune et flore et transformer les montagnes,des autoroutes à travers nos campagnes des TGV,allez j'en met un autre..les klérogenes lachés dans le ciel et laissent une trainée par les avions et retombent quelques part...des incinérateurs de déchets ménagers et qui polluent les patures..par les retomber de fumée..des peches intensives qui raclent les fonds marins détruises toutes vies, les dégazages des navires qui flottent et viennent sur nos cotes font plus de dégats que les éoliennes..ils roulent en voitures et par leur CO2 contribuent à creuser la couche d'ozone..ECT...mais il s'en foutent..ils ont leur petit confort..mais du moment que l'on vient chez eux..oh!!!c'est monstrueux..quelles contradictions...dans leurs consommation de tous les jours...Bien à vous

henri | 04 octobre 2012 à 14h56
 
 

St Henri, on ne vous a pas attendu pour défendre l'environnement que vous semblez découvrir... Dans les années 6O à Chanteloup les vignes (ma jeunesse avant qu'on accueille les bidons ville de Paris) on dénonçais le maraichage et son réseau d'épandage des eaux usées d'Achères... aujourd'hui, par Sécurité, la culture y est interdite la terre est trop polluée et les essais de culture de plantes incinérables a été abandonnées car elles captaient les métaux lourds qu'on retrouvait dans les fumées des centrales thermiques... le massacre des bocages est réel, ainsi que des fonds marins, mais on peut en limiter les effets en abandonnant ces projets éoliens qui ne feraient qu'agraver les erreurs du passé... Merci aux Canadiens de nous soutenir pour défendre le littoral du débarquement à Arromanche...

triton | 04 octobre 2012 à 15h06
 
 

@ kkkjk il faut arrêter de dire des mensonges. En espagne la part de ENR est de 35 % dont 15.3 % pour l'éolien et le reste hydrolique et autres ..et 47.3 % provenant des combustibles fossiles !.
En France c'est ENR 15 % dont 1.7 % pour l'éolien et 10.8 % provenant des combustions fossiles .
Si nous développons les ENR à production irrégulière du type éolien industriel ceci sans solution de stockage il est certain que notre part de combustible fossile va exploser ...mais le CO2 ça tout le monde s'en fou ...n'est pas !
pour le fond marins ...j'ai tjrs été contre la pêche au chalut peu sélective et qui massacre les fond c'est vrai mais ça ne doit pas occulter les méfaits de l'éolien offshore statique . C'est comme les OGM votre affaire ...on sait trés bien que le bruit de l'implantions des éoliennes tue et aprés, on sait trés bien que les vibrations sonores basses fréquences permanentes sont trés nuisibles aux cétacés et nombreuses espéces de poissons . Evidemment ces parcs seront un refuge pour quelques espéces qui proliféreront mais seulement quelques espèces . le probléme c'est aussi que ces éoliennes offshores sont implantées dans des zones peu profondes , trés riches et proche des zones de reproduction aussi . si au moins on avait la volonté politique de faire que de l'éolien flottant plus au large et eau plus profonde, l'impacte sur la faune serait moindre et nos chantiers aurait plus de travail !!!
Pour le béton je vous l'accorde ...aucune incidence a quelques année

poisson | 04 octobre 2012 à 15h22
 
 

@triton ...oui c'est vrai je connais chanteloup ...j'habite a quelque km . Henri et kkkjk prêchent pour une nouvelle pollution sous prétexte que notre environnement est déja dégradé ou pollué . Je crois qu'ils sont dans le business de l'éolien .... ils ont tjrs le même discourt ..c'est comme certaine religion qui vous annoncent que tout est noir pour mieux vous affaiblir et vous attraper .
Tous les parc offshores si proches de côtes avec des machines de 170 m ( équivalent 50 étages et plus ) de haut auront un impacte énorme sur le tableau ...ça va bouleverser l'environnement paysager , touristique et économique ...la vue sur mer est immuable a dit un écologiste ...c'est vrai ..et sur ces lieux de toute beauté et touristiques , je pense que la balance emplois sera négative !!! A Arromanche il y a en plus le côté historique ..il faut pas aller contre le progrés mais là il se trouve que ces éoliennes sont un non sens technique , écologique et économiques ...elles seront dominantes et outrageusement imposantes sur le tableau .
Ailleurs c'est la même chose sur mer comme sur terre ...j'ai appris que les petites éoliennes pourront échapper a pratiquement toutes réglementations et protection ....et savez vous qu'une petite éoliennes selon l' administration c'est inférieur à 50 m !!!! soit un équivalent de 16 étages !!! on est loin des moulins a vent d'autrefois !

poisson | 04 octobre 2012 à 16h00
 
 

Bonjour Poisson...désolé pour vous annoncez :"Je crois qu'ils sont dans le business de l'éolien .... ils ont tjrs le même discourt"..eh ben ..non si vous avez suivi les autres forums vous devrez le savoir..au moins cela me rassure comme quoi..vous dites de tout et de n'importe quoi..et que de chiffres..je ne peux que constater..vous ne contre-argumentez mes écrits sur les dommages de notre environnement..lisez bien svp..quant à mon discour..il est construtif et positive pour l'avenir..contrairement aux votres..dommage..vous avez éte toujours été contre la pêche au chalut!!!dans votre fauteuil peut être..mais je respecte votre opignon...si vous battaillez commencez à réduire votre confort..et commencez par le bon endroit qui fait le plus de mal à notre planète telque je viens de les citez..et je viendrai vous applaudir et vous félicitez...quand vous aurez gagné..sur tous les tableaux..signes que vous aurez évolué..bien à vous

henri | 04 octobre 2012 à 16h45
 
 

@ Poisson Il est vrai qu'il y a les opposants et ceux qui attendent les bénéfices de cette transformation du Patrimoine... Moi, je n'ai rien à vendre et j'ai le temps libre d'un retraité non-imposable, donc non fortuné. Mais j'aime à investir dans la presse pour connaitre les problèmes qui nous entourent et rencontrer les spécialistes, mais aussi les riverains... Des riverains à Sion les Mines (44) qui croyaient que les câbles enfouis entre 50 et 70 cm devant leur porte était fait de fibres optiques alors qu'il sagit de HT 20 000 Volts sur 17 Km sans balisages, ni repérages... Donc, je passe 2 à 3 heures par jour à réaliser une revue de Presse, complétée par ce que je trouve sur internet et dans mes abonnements... on a déjà fait de grosses bétises comme la pollution de la plaine Chanteloup-Triel-Poissy-Andrésy... Mais aussi entre Triel et Poissy en passant par Vilaine où on a comblé toutes les grandes sablières avec les ordures ménagères et industrielles de Paris et sa couronne... Des ordures qui macèrent dans l'eau infiltrée depuis la Seine... 180 éolienes en Ile de France, dont les Yvelines ce n'est pas ce que je voudrai voir quand je quitte la Bretagne pour la Capitale... l'éolien, c'est moins de 2% de la production éléctrique nationale, et des Centrales à gaz comme à Montoir de Bretagne en prévision du Parc éolien sur le Banc de Guérande, face à la Baule... atristé de ce qu'ils disent sur les Morts d'Arromanche qui sont venu sauver la France

triton | 04 octobre 2012 à 17h11
 
 

@ henry ....je ne mange pas de thon et préfére le poisson de ligne . je favorise le bio et évite les produits OGM ...pour les produits frais je favorise les magasins qui font le choix d'un approvisionnement de proximité ...la présence d'ail chine ou de champignon de paris venant de d'Europe me font changer de magasin ...pour les produits finis je m'intéresse a la moralité des faiseurs à savoir si eux même favorisent la proximité et le sainement produit ..... voilà ...suis je sur la bonne voix docteur ?
Pour les économies d'énergie, je voudrais bien mettre sur mon toit des panneaux thermiques et du photovoltaïque pour ma propre consommation avec comme stockage énergétique des batterie ou de l'eau chaude ...je vaudrais aussi faire de la géothermie verticale , faire une isolation extérieure etc ...tout ça dans le but de consommer moins d'électricité et émettre moins de co2 ....mais l'argent me manque Henri ...les crédit d'impôt baissent , le gouvernement préfére nous faire dépenser des milliards dans l'éolien industriel ...et les escrocs du green business pullules et les contrôles sont inexistants et conseillés peux nombreux ou corrompus ....quand au nucléaire nous garderons et les centrales fossiles se multiplieront et les prix de l'électricité s'envoleront ...insupportable pour les plus modestes qui pourront encore moins réduire leur consommation d'énergie ..sauf a en devenir malade ...voilà Henry . Pour l'ordinateur nous sommes a égalité manifestement .

poisson | 04 octobre 2012 à 17h44
 
 

Bonjour poisson
Ne vous emballez pas..ceci est un forum..
je partage entierement vos convictions écrits récentes du 04/10/12 à 17h44..mais nos points de vue diverges uniquement sur l'éolien..je pense à l'avenir pour les générations futures...si je peux me permettre de vous aider pour les panneaux solaires..vous pouvez en installer et revendre l'électricité dans 1er temps à EDF..les démarches administratives sont lourdes (1an 1/2)..le cout justifié réellement est de 20000€ (inférieur ou égale à 3000 Wc ) vous êtes producteur et non fournisseur..( c' est important de le dire)..moins la déduction fiscal d'un couple de 8000€ maintenant je pense que c'est moins) moins l'aide éventuelle de votre région moins si vous faites de la pub pour l'entreprise qui vous l' installe (faut le demander et tanter le cout) et avec un taux interressant à votre banque qui pour nous a été de 2,5% (le plus bas à cette période)amortissement entre 5 et 8 ans et sans trop entrer dans les détails..le cout réel:9000€ la production dans ma région (ensoleillement variable) 1600€ à ce jour et net d'impot un contrat de 20 ans avec EDF nous l'amortissons rapidement ou nous en profitons pour notre pouvoir d'achat..dans mon village je suis le seul à le faire...tandis qu'une autre personne c'est fait anarquer et je pèse mes mots par une entreprise malvaillante et son cout revient plus cher que l'installation..je trouve cela Dégue....et je peux vous dire..que nous sommes pas fortunés...bien à vous

henri | 05 octobre 2012 à 12h31
 
 

Bonjour à tous.
Pour une fois, et volontairement, j’ai suivi attentivement le débat sans intervenir.
Cependant, quelques « perles » m’ont doucement faites rigoler !

De kkkjk | 03 octobre 2012 à 08h59 :
« On entend toujours les mêmes âneries au sujet des éoliennes, des lignes HT nécessaires (alors que d'un autre côté elles sont censées ne rien produire ?? Cherchez un peu l'erreur). Comme si les éoliennes nécessitaient plus de lignes HT qu'une centrale ! »
Non monsieur, les éoliennes ne nécessitent pas plus de ligne HT que les autres centrales, elles nécessitent simplement un réseau supplémentaire afin d’absorber leur production, les rares fois où elles produisent.

Ensuite, autre « perle », les discours de Lijll et Henry qui tendent à justifier l’axiome suivant :
Notre patrimoine paysager subit déjà les atteintes de l’industrie, des autoroutes, des barrages hydroélectriques, etc. etc., alors, pourquoi pas les éoliennes ?

Et bien justement, il y a assez d’endroits saccagés, ce n’est pas utile d’en rajouter.
De plus, vos moulinettes disgracieuses et inutiles s’implantent dans les rares endroits restés vierges de toutes atteintes !

Ensuite, bien entendu, Tchernobyl et Fukushima sont appelés à la rescousse d’un argumentaire en panne…, d’argument !

Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi s’acharner à vouloir démontrer l’utilité de l’inutile, quand il existe tant d’autre moyens de produire de l’énergie par ENR ?

Tireman | 09 octobre 2012 à 17h13
 
 

Bonjour Tireman,
vous êtes un peu en décalage sur ce forum...veuillez voir les très bonnes nouvelles sur les dévelloppements des éoliennes sur la new letter de ACTU ENVIRONEMENT

Henri | 09 octobre 2012 à 17h56
 
 

En effet, mon cher Henri, je suis en complet décalage dans mon dernier commentaire.
Je viens d’apprendre, par la « newsletter » d’Actu-Environnement, ce que vous appelez :
« La très bonne nouvelle sur les développements des éoliennes » !
Un projet éolien dans la Baie de Saint-Brieuc.
Un projet d'implantation d'une centaine d'éoliennes au large dont l'achèvement est prévu en 2018.
Les éoliennes s'élèveront à 17 km au large du Cap d'Erquy sur 80 km² déjà exploités pour les produits de la mer. (Coquille Saint Jacques)
Leur hauteur au-dessus du niveau de la mer sera de 170 mètres (de la base au niveau de la mer jusqu'au bout des pales).
Je comprends très bien que cette (bonne) nouvelle ne puisse que vous réjouir…

Tireman | 10 octobre 2012 à 12h14
 
 

Notez, mon cher Henri, que je vous comprends quelque part.
Comme l’écrit si bien Lijll (03 octobre 2012 à 11h11) :
« La France doit elle être un conservatoire géant, espèce de musée immense dans lequel tout doit être fossilisé »
Allons messieurs, il ne faut pas être timide, soyons fous !
Que diriez-vous d’une paire d’éoliennes encadrant Notre Dame de Paris ? Ou bien la Cathédrale de Chartre ? Ou encore la Bonne Mère à Marseille ? Sans oublier une guirlande de ces engins autour du Mont St Michel ?
Et que dire de Versailles, Chambord, Azay le Rideau, Chenonceau, allez, tous des fossiles, des éoliennes dans les parcs !
N’ayons pas peur, la peste et le choléra, tout dans le même tuyau de la modernité éolienne.
Juste une chose, pas dans mon jardin, merci.

Tireman | 10 octobre 2012 à 19h06
 
 

@ Tiremal: La question n'est pas "pas dans mon jardin" ou "dans mon jardin". La question est "quoi dans mon jardin ?". Un bout de centrale nucléaire, au charbon, de la méthanisation, etc. Ou alors retourner au silex (ça colle bien avec l'âge de l'huile/ de pierre). Trop facile de toujours renvoyer toutes les m***** chez les autres. C'est comme les décharges. Commencez par ne plus faire de déchets, et on en discute après. Personnellement, mon choix se porte donc plus vers une éolienne. :) Ou toute autre chose que des technologies qui datent de l'age de pierre, mais il faut bien être réaliste : les éoliennes ont un gros potentiel (c'est d'ailleurs pour ça que la nomenclatura nous a laissé jouer un moment avec le PV, ça ne fait pas d'ombre à leurs gros systèmes centralisés).
Quand à en avoir dans son jardin, même de très grandes, ça ne gêne pas du tout tout le monde

Histoire belge, certes, en France, c'est comme d'hab, une histoire de gros grincheux...
Tiens j'y pense, il faudrait regarder s'il y a une corrélation entre le taux de grinchosité avec le vieillissement de la population ;-P
Si je dis ça, c'est que je suis la plupart du temps avec nos jeunes générations. Jamais entendu aucun contester l'intérêt d'une éolienne, au contraire. Je crois bien qu'il y a dans ces débats une question de perspective plus ou moins ambitieuse pour notre planète...

Lijll | 11 octobre 2012 à 09h49
 
 

Tiens, ça c'est sympa, la modération à viré le lien que j'avais mis vers une vidéo, du coup mon message perd de son sens...
Donc juste après "Quand à en avoir dans son jardin, même de très grandes, ça ne gêne pas du tout tout le monde", merci de chercher "campé pied éolienne géante" dans votre moteur de recherche préféré et regarder le reportage qui s'y trouve.

Lijll | 11 octobre 2012 à 11h50
 
 

« @ Tiremal: » de Lijll…
Monsieur fait dans l’humour ?
Monsieur est hilarant.
Tout comme votre « brillant » commentaire d’ailleurs.

Quant à :
« …je suis la plupart du temps avec nos jeunes générations. Jamais entendu aucun contester l'intérêt d'une éolienne, au contraire. »
Cela prouve simplement que nous n’avons pas les mêmes fréquentations, sans plus.
Les jeunes générations que je fréquente sont d’un avis opposé au votre…
Est-ce grave, Doc ?

Tireman | 11 octobre 2012 à 12h43
 
 

Bonjour Tireman,
Merci pour votre compréhension de votre texte en date du 10/12 enfin vous progressez!! vous dites.."Je comprends très bien que cette (bonne) nouvelle ne puisse que vous réjouir…"...maintenant si vous dites le contraire c'est que vous vous contredisez et que vos jugements sont à redéfinir..où bien vous avez un soucis qu'il ne faut prendre qu'à vous même..et merci de partager cette joie immense cependant pas dans votre jardin c'est votre choix..et si ca tombe vous avez à peine 10m2 cela se comprend..moi j'ai ce projet d'une petite éolienne au coeur du village ..en plus de mes panneaux solaires..et si EDF coupe la courant (grève par exemple ou impossible d'en fournir en hiver..c'est déjà arrivé..)j'aurai au moins le mérite d'apporter un peu de chaleur chez moi et du confort essentiel..

Henri | 11 octobre 2012 à 15h29
 
 

Mort de rire !
Décidément, mon pauvre Henri, le second degré vous échappe totalement.
Pas grave, d’autres m’ont parfaitement compris.
Maintenant, vous faites ce que vous voulez dans votre village, si votre voisinage et la mairie sont d’accord…
Dans le mien de village, je pense que votre projet d’éolienne resterait…, à l’état de projet !
Nous sommes un peu comme les gaulois d’Astérix ici…
Gentils, mais assez chatouilleux.

Tireman | 11 octobre 2012 à 20h06
 
 

Avé Tiremant..
Je suis autant Gauloix que vous..cependant..l'évolue avec les Romains...car c'est bien eux qui ont apporté de nouvelles technologies (sanitaires,sauna, viaduc,eau courante, les constructions...pour le confort qui profitait aussi bien aux Gaulois...ect) il en est de même avec ce sujet...
Joué de la Harpe et qui chante faux comme dans le personnage d'Astérix..à tel point qu'il est isolé dans son propre village ..c'est votre choix....et je dirai enfin en reprenant votre terme..mon pauvre Tireman..dommage pour vous..je vous laisse le choix de votre degres...bien à vous..

henri | 12 octobre 2012 à 09h48
 
 

St Henri, je suis fier d'être dans le camps des opposants dans mon petit village qui ne veux pas être envahi par ces éoliennes qui viennent de l'est pour leur profit et notre faillite... Mais aussi des participations aux combats d'Amis à travers notre belle France pour arrêter le rouleau compresseur éolien qui veut faire taire les opposants... Vous avez la possibilté de rejoindre les Parcs éoliens CITOYENS qui vous permettent d'investir votre argent et celui de vos enfants avec la promesse de fonctionnement à 90% du temps... St Henri qui juge nos actions pour la protection du Patrimoine confié par les Générations futures, et c'est votre droit de citoyen que je respecte si votre choix est de croire la version des vendeurs de machines de plus de 176 mètres que vos enfants devront démonter en laissant dans le sol des bases de béton-armé non recyclables comme tous ces blockhaus abandonnés, jadis, par ceux venus de l'est...

triton | 12 octobre 2012 à 11h18
 
 

Bonjour Triton
Merci pour cette éloge que vous m'accordez de St Henri...mais je préfère rester tel que je suis ...avec mon prénom et non un pseudo..je ne juge pas vos actions.. pour la protection du Patrimoine..je respecte votre choix, cependant en matière de gravité et de protection de la faune et de la flore et de l'environnement...vous vous égarez dans votre combat...admettez quand même que les blocs de béton sous terre pour stocker les tonnes de déchets radioactives..c'est quand même plus dangereux qu'une éolienne qui tournent..c'est un exemple parmi tant d'autres..un autre..allez rien que pour vous..vos déchets ménagers..qui sont enfouis sous terre..ou incinerés et dont les particules tombent à proximité et /ou font le tour du globe et que l'on retrouve leur trace..aux 2 poles de notre planete..allez encore un autre..le klérozene que largent les avions et font de belles trainées dans le ciel et retombent..dans vos poumons..votre voiture..qui pollue..diesel ou essence..oui je pense aux générations d'aujourd'hui et de demain..et vous..que faites vous..c'est de vous plaindre et demain que faites vous..vous manger du poisson dont les navires éxecute des péches intensives et racle le fond..dont il n'y a plus de vie, vous prenez l'autoroute qui a fait une belle percée dans nos paysages et qui gene la vie des villages à proximité le bruit, la pollution..continuez dans cette ignorance aveugle c'est votre choix, pour ma part je défend le monde de demain...bien à vous

henri | 12 octobre 2012 à 13h07
 
 

Rebonjour Triton
vous annoncez:"si votre choix est de croire la version des vendeurs de machines de plus de 176 mètres que vos enfants devront démonter en laissant dans le sol des bases de béton-armé non recyclables comme tous ces blockhaus abandonnés, jadis,.." je vous répond:...demandez aux vendeurs de centrales nucléaires combien de temps faut il les démonter, le recyclage éventuelles de ces bétons, les dépolluer effets radioactives "zéro" le cout..et comparez le au démontage de éoliennes et demandez le choix aux générations.."pour préferez de démonter une centrale nucléiare avec le risque d'être irradier..c'est pas grave vous aurez le cancer..ou votre cerveau sera à moitié fonctionnel..ou bien de démonter une éolienne sans risque et le béton enfouis n'est pas contaminer et peux être recycler dans de nouveaux matériaux sans danger"..faites moi un sondage..ou un référendum..avec les médias..et..transmettez le à ACTU-ENVIRONNEMENT..qu'en pensez vous!!! vous êtes partant pour faire ce référendum de votre initiative..et en matière d'environnement de ce coté là..appelez les écologistes aussi..bien à vous

Henri | 12 octobre 2012 à 13h24
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]