Actu-Environnement
 
 
 
 

Les jardins partagés gagnent du terrain

Outil de sensibilisation à la nutrition et à la protection de l'environnement, promoteur de lien social, et désormais créateur d'emplois : le jardin communautaire n'en finit pas de séduire les collectivités à l'instar de la région Ile-de-France qui voudrait lancer 500 projets dans les 2 ans à venir.

Reportage vidéo  |  Initiative  |    |  Actu-Environnement.com
Les jardins partagés gagnent du terrain

Planter des fruits et légumes en ville : une possibilité que peu de citoyens peuvent s'offrir. Et pour cause, le mètre carré atteint des sommets et sorti de la jardinière sur le bord du balcon il est rarement envisageable de cultiver son potager.

Lien social

Né en Amérique du Nord dans les années 70, le jardin partagé est un espace communautaire mis à disposition des habitants d'un quartier par la collectivité (ville, bailleur social, voire copropriété). L'objectif : partager voire collaborer aux cultures de fruits et légumes sur quelques mètres carrés. Une solution efficace pour renforcer le lien social, partager les expériences, sensibiliser au lien santé / nutrition / protection de l'environnement, notamment en ce qui concerne la culture sans produits phytosanitaires.

Création d'emplois

Avec l'essor des jardins partagés, le concept est même devenu créateur d'emplois à l'instar de l'installation sur des parcelles restées en friches en région parisienne par une association qui a pu proposer des emplois à des jeunes en insertion. Désormais, ces initiatives sont en effet prises au sérieux. Pour preuve, la région Ile-de-France qui étudie actuellement 51 projets de jardin, vise l'installation de 500 jardins partagés d'ici 2 ans.

Réactions7 réactions à cet article

 

Quelle belle idée! Un moyen pratique d'avoir des fruits et légumes frais même lorsqu'on n'a pas de jardin chez soi. Je tweete!

-Green Hotels Paris

Green Hotels Paris | 06 juin 2012 à 10h12
 
 

Des fruits et légumes chargés de microparticules et de résidus de la combustion des moteurs diesel ! Merci !

C'est sûr que les jardins partagés résoudront le problème du chômage de masse !

Dans quel monde fantasmatique vivons nous ?

Laurent Berthod | 07 juin 2012 à 00h02
 
 

L'idée est séduisante car elle raproche les citadins de la nature et elle leur fait comprendre le temps et les difficultés associés à la production agricole. Il reste à souhaiter que chaque jardin soit associé à un composteur montrant par l'exemple le cycle naturel.
Comme la meilleure éducation passe par l'exemple pourquoi pas des mini jardin dans les écoles.

Duport Claude | 07 juin 2012 à 07h49
 
 

Laurent, croyez-vous vraiment que les fruits et légume que vous achetez en grande surface, au marché, même les bio sont 100 % naturels sans aucune particules ??? Personne n'a dit que c'est une solution pour manger mieux mais pour rapprocher les gens, faire prendre conscience de certaines choses.
Effectivement, avec un composteur, c'est une excellent idée, qui permettra de faire avancer les choses, petit à petit. Dans notre société, on ne changera jamais tout du jour au lendemain.

Julien | 07 juin 2012 à 18h06
 
 

Tout a fait Laurent .;) Mais de nos jours la pollution est totalement diffuse: eau , air, alimentation, maison, vetements, produits d'hygiéne corporelle, parfums alors nous ne sommes pas à quelques microns grammes prés...Et si ceux sont mes radis, ils sont les meilleurs du monde ....Ne cherchons pas la petite béte...et ton cancer tu le guériras avec des coccinelles. Partageons les Jardins, Mais pas Laurent car il arrose son jardin avec de l'eau bénite du Népal..Bise à tous BabylonGarden . Herbignac

babylonGarden | 07 juin 2012 à 20h14
 
 

@Laurent : Aujourd'hui, même les campagnes ont leur lot de pollutions. Exemple, les abeilles vivent mieux en ville qu'en milieu rural à cause des pesticides, notamment. Qui a dit que les villes devaient être exclusivement minérales et tertiaires ? Mieux vaut des légumes bio en ville que des 'produits' contaminés à la campagne !

Stan | 07 juin 2012 à 22h25
 
 

« Né en Amérique du Nord dans les années 70... » ?

Et les jardins ouvriers et familiaux ?

Wackes Seppi | 11 juin 2012 à 17h13
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]