En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Manche : Chantal Jouanno annonce les opérations d'effacement des deux barrages sur la Sélune

Eau  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
La secrétaire d'État à l'Écologie Chantal Jouanno a annoncé le 13 novembre le lancement d'un plan d'action national pour la restauration des cours d'eau d'ici 2015. Chantal Jouanno a également annoncé que la concession du barrage de Vezins sur la Sélune (Manche) ne sera pas renouvelée. ''Il a en effet été démontré que le barrage présente une impossibilité d'aménagement pour la montaison et dévalaison des poissons migrateurs et en particulier des saumons, alors que la rivière est classée en ce sens'', a expliqué le Ministère du Développement durable dans un communiqué.

Le Ministre du Développement durable Jean-Louis Borloo et la secrétaire d'Etat à l'Ecologie ont ainsi demandé au Préfet d'engager les opérations d'effacement des barrages de Vezins et de la Roche-Qui-Boit sur la Sélune (Manche) et d'établir ''avec les acteurs locaux un plan d'accompagnement technique et financier des collectivités impactées''.

''Je souhaite que cette opération soit exemplaire et constitue un véritable plan de mise en valeur de la vallée, avec une dimension liée aux emplois. Il faut viser l'excellence environnementale tout en intégrant les facteurs de développement locaux. C'est un grand chantier que nous ouvrons et que nous devrons construire ensemble, en particulier avec les élus locaux'', a annoncé Chantal Jouanno.

Si l'Union Régionale des Fédérations de Bretagne – Basse-Normandie – Pays de la Loire pour la pêche et la protection du milieu aquatique a salué dans un communiqué l'effacement des barrages de la Sélune, cette décision ne saurait cependant ''être considérée par les pêcheurs de l'Ouest comme une fin en soi'',a-t-elle affirmé.

Si l'Union des pêcheurs souligne ''une formidable occasion pour renforcer les dynamiques engagées sur les fleuves côtiers de l'Ouest (Scorff, Elorn, Aulne, Odet, Couesnon, Sienne, Vire, Orne, Touques…)'', elle demande ''d'urgence'' la reconduction de l'interdiction de pêche des salmonidés en baie du Mont-Saint-Michel, la mise en place d'une évaluation de l'efficacité des dispositifs de franchissement du barrage de la Caserne sur le Couesnon. Les pêcheurs demandent également ''l'arrêt et l'ouverture des ouvrages hydroélectriques lors des pics de dévalaison des géniteurs d'anguille''.

Réactions5 réactions à cet article

 
maintenons les barrages

comment peut-on faire pour supprimer 2 barrages en bon etat en plus comme il l'a etait dit plus haut tout sa pour ses fammeux saumons qui d'ailleurs sont peche dans la baie du mont saint michel n'est-ce pas la quelque chose d'incompréhensibleles barrages hydroélectrique sont une source d'energie renouvelable pourquoi les supprimes t-on tout sa pour des saumons qui d'ailleurs ne remonteront pas plus haut que la roche qui boit et la mazure on y a pense ayant travaille la bas avec des gens formidable plus d'une vinghtaine d'empois supprimes et tout l'argent investi il y a quelques annees pourquoi?pour finir base nautique de la mazure mais sans eau encore un beau gachi ces gens du ministere de l'ecologie ne pense pas a nous ni aux emplois qu'ils vnt encore une fois de plus supprime.pour eux je pense qu'on est des pions ce qui veux dire en clair rien du tout

vins | 19 novembre 2009 à 09h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Barrages de la Sélune

Bravo Madame JOUANNO. J'espère simplement que votre projet ira jusqu'au bout et que les défenseurs des barrages (dignes descendants de ceux qui combattirent leurs constructions en leur temps) n'aurons pas gain de cause.
Hormis les bienfaits sur l'environnement et le retour de la vallée à son image première, la destruction des barrages permettra le retour des migrateurs saumons et truites de mer et sera génératrice d'une activité économique halieutique très productive dans d'autre pays européens et que nous ignorons en France - victimes entr'autre des dessins de Dubou.
Cette activité a existé dans la vallée de la Sélune au XIX° siècle : Stendhal (témoin incontestable de son temps) le relate dans ses "mémoires d'un touriste (page 201)" où il observe en arrivant à Avranches "en déjeunant à l'auberge, j'ai appris que le pays est hanté par une foule d'Anglais ; mais ils vont s'en aller, ils ont le malheur de trop bien pêcher à la ligne. Ils emploient des mouches artificielles qui trompent trop bien les nigauds de poissons, je ne sais si c'est les saumons ou les truites. Le bonheur anglais a excité au plus haut point la jalousie des Normands . Ils ont interrompu toutes relations de société avec ces fins pêcheurs et songent même autant que j'ai pu le comprendre à leur faire un procès ..."
Depuis le temps que des centaines de pêcheurs de saumons français (les pêcheurs pas les saumons) vont dépenser leurs euros en Irlande, Agleterre Suède Norvège, il est effectivement temps de restaurer nos cours d'eau et rétablir un vrai tourisme halieutique en France et pourquoi pas commencer par la Sélune.
Enfin, que les défenseurs des barrages évitent l'argument énergétique : les rendements de ces centrales sont dépassés et quelques éoliennes les remplaceront avantageusement. La Manche donne suffisamment avec le nucléaire de la Hague.

GM | 23 novembre 2009 à 22h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Barrages de la Sélune

Quelques petites notifications à ce message pour le moins incohérent,si vous saviez le nombre d'éoliennes qu'il faudrait pour égaliser la production d'électricité de ces 2 barrages(24 millions de kwh),ainsi que le coût des éoliennes qui ne sont pas rentables sans bien sur les aides de l'état,vous ne diriez pas que celles-ci les remplaceront avantageusement.Donc cette idée est à écarter.De plus,je vous précise quand même que ce n'est pas EDF qui n'as pas voulu repousser le contrat,car même eux(je précise bien EDF) confirment que le barrage de Vezin est rentable.Quand on parle de quelque chose,il vaut mieux parler de ce que l'on connait!!!Maintenant,si vous preférez les centrales nucléaires,car là on va droit au mur,et on y vas,c votre choix indirectement,allez y pécher,à leurs sorties,l'eau y est plus chaude,il y fait meilleur et c mieux pour la planète,oui bien sur,mais là je suis pas sur que l'on aille non plus dans le même sens que la grenelle de l'environnement.C bizarre quand même,mais j'ai bien l'impression que l'on tourne en rond,la grennelle dit qu'il faut favoriser les centrales hydauliques,et là on en détruit rien que deux.
Pour ce qui est de votre tourisme halieutique,laissez moi rire,regardez plutôt les emplois menacés,pas très biens venus en cette période de crise,(loin d'etre finie)et qui je pense,s'en foutent un peu de ce que vous dites "des centaines de pêcheurs vont dépenser leurs euros en Irlande, Angleterre Suède Norvège",ils vont avoir d'autres soucies que celà,et pas des moindres.
Pour ce qui est de la pêche elle même,voyez un peu ce que font les pêcheurs de truites de mer sur la Touques:si ils en font une dans la saison,c'est magnifique!!!!!C'est pourtant une rivière suggète à la remontéé des salmonidés.Idem sur l'orne,voyez le nombre de salmonidés recensés aux passes,c'est minime.Alors arrétez de réver et de croire que vous ferrez des saumons à vezin.
Le prix n'en vaut pas la chandelle.
Laissez plutôt le lac tranquille comme il est en ce moment,et laissez surtout les pécheurs de carnassiers,carpes,pécheurs à l'anglaise et autres s'y divertir à leur souhait,plutôt que pour une poignée de pécheurs de salmonidés.Là encore vous me faites rire avec votre "activité économique halieutique"!!Ce ne sera certainement pas cette poignée de pécheurs de salmonidés qui égalisera le chiffre d'affaire en matériel de péche des différentes péches pratiqués sur ces lacs.
Je suis pécheur sur ces 2 lacs depuis pas mal d'année déjà,je sais de quoi je parle,ce serais donc une grosse perte et surtout un gros gachi pour tous,alors arrétez de réver,revenez sur terre plutôt que de parler de Stendhal vu sur internet,et pensez un peu aux autres et tout ce que cela peu engendrer,tout cela à cause de vos soit disants saumons...Merci

une honte | 01 décembre 2009 à 19h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
barrages de vezins et de la roche qui boit

c'est vrais Madame JOUANNO avec son salaire ne connaîtra pas l'augmentation par 4 de la facture d'eau ni le chômage puisque ce qui l'intéresse ce n'est que les saumons qui ne remonteront jamais au niveau de St hilaire du Harcouët cela n'est jamais arrivé et je pense qu'avec la pollution énorme que va engendrer la destruction des barrages ils ne sont pas près d'arriver mais Mme Jouanno sera responsable d'une zone sinistrée sans précédent sans oublier qu'elle sera responsable de la pollution qui se fera dans la baie du MONT ST MICHEL
puisque aucun budget n'est voté pour s'occuper de la pollution dans le lac de Vezins des milliers de tonnes de sédiments polués qui à leur gré partiront
vers le Mont St Michel on connait les orages en normandie le système de chasse d'eau fonctionnera à merveille et nous aurons la joie de connaître une deuxième Bretagne mais là ce site merveilleux du Mont St Michel ne sera que désolation alors Mme Jouanno que préférez-vous une vallée verte et agréable ou il fait bon vivre ou une vallée sinistrée alors avant de détruire les barrages demandez une étude de dépollution du lac de vezin et ensuite communiquez avec les citoyens pour voir
au mieu si il n'y a pas d'autres solutions pour que les saumons remontes et à bon entendeur plusieurs solutions peuvent-être à l'étude sans pour cela détruire ce qui est maintenant prospère pour le tourisme, l'emploi, le sport, la pêche etc...
Il n'y a que la concertation qui peu aboutir
à de formidable réalisation sur le plan de l'environnement et autres...

radio-oiseau | 26 février 2010 à 00h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

remontée de saumons et anguille au milieu des silures qui séchapperons dans la sélune et le couesnon.....ils sont forts ces saumons....

titi | 29 février 2012 à 13h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…