Actu-Environnement
 
 
 
 

Mesurer les ondes électromagnétiques en ville et rassurer les riverains

Initiative lancée à Bourges (18), la mesure gratuite d'ondes électromagnétiques permet d'informer les habitants sur leur niveau d'exposition. Mais en l'état des normes d'exposition, ces mesures visent à rassurer plutôt qu'à prévenir un risque quelconque.

Reportage vidéo  |  Gestion des risques  |    |  Actu-Environnement.com
Mesurer les ondes électromagnétiques en ville et rassurer les riverains

La ville moderne est baignée d'ondes radio, radar, GSM, 3G, Wifi, etc… Dans l'incertitude sur les risques réellement encourus, l'inquiétude des citoyens va grandissante. Une anxiété qui se concrétise par de nombreux recours contre les antennes de téléphonie mobile, notamment autour de points sensibles tels que les hôpitaux et écoles.

Candidate dès 2009 pour participer aux expérimentations sur les antennes-relais, la ville de Bourges (Cher) a développé un service gratuit et à la demande de mesure d'exposition aux ondes électromagnétiques. Objectif : tester de nouvelles modalités de concertation en informant mieux. Plus de deux ans après le lancement de l'initiative, il n'y a plus aucune demande d'intervention ce qui montre qu'effectivement les Berruyers sont rassurés. Mais sont-ils pour autant protégés ?

Des valeurs limites d'exposition en débat

 
Valeurs limites en vigueur Actuellement (c'est-à-dire à la date de publication de ce reportage) les valeurs limites d'exposition aux radiofréquences imposées sont :
- antenne GSM 900 MHz : 41 V/m
- antenne GSM 1800 MHz : 58 V/m
- antenne UMTS : 61 V/m
- wifi et fours micro-ondes : 61 V/m
- radiofréquence FM : 28 V/m
 
La centaine de mesures effectuée par les deux agents de ville a révélé que l'exposition aux ondes GSM était le plus souvent inférieure à 1 volt par mètre (V/m). Une intensité bien inférieure aux niveaux de référence fixés par le décret N°2002-775 du 3 mai 2002 (voir encadré), lesquels sont d'ailleurs décriés par Robin des toits. L'association y voit des valeurs volontairement laxistes pour laisser les mains libres aux opérateurs de téléphonie mobile. Et de citer le conseil de l'Europe qui préconise d'abaisser les normes à 0,6 V/m pour le GSM 900 MHz par exemple.

Réactions2 réactions à cet article

 

Bonjour aux instinctifs ici!

La norme de 0,6V/m ,n'est absolument pas respecté en France, d'ailleurs mes vacances ont été un cauchemard en passant le long de la côte vers Nice des pics si intenses que nous avons rebroussé chemin.
Je m'inquiète vraiment pour notre santé à tous.

scillia | 23 juillet 2012 à 18h37
 
 

Bonjour,

Et si on vous parlait autrement des effets des ondes sur la santé ?

Je suis réalisateur de documentaires indépendant à Strasbourg et mon film "Résonance" traite des effets des ondes sur le vivant et s'appuie sur les témoignages d'experts et scientifiques indépendants. Si le film vous intéresse, pourriez-vous le partager sur votre site et mailing list ?

Merci d'avance,

Sincèrement,

Serge Fretto

Résumé du film :

"Ce film présente la cellule vivante sous un nouvel éclairage. Capable
de capter et d'émettre des ondes électromagnétiques artificielles et
naturelles, elle se comporte comme un véritable circuit électronique.
Dans un monde où les ondes sont omniprésentes, ce film va à la
rencontre d'experts et de chercheurs qui nous présentent leurs travaux
et nous offrent des clefs inédites de compréhension des effets des
ondes sur le vivant."

Serge | 13 octobre 2012 à 11h18
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]