Actu-Environnement
 
 

Production d'énergie à partir de micro-algues marine : le défi de l'industrialisation

Si la cosmétique, l'agroalimentaire, voire la chimie verte, restent encore des marchés de niche pour les micro-algues, la production d'agrocarburants de 3e génération constitue un vrai défi pour transposer à l'échelle industrielle, les premiers résultats encourageants de la recherche fondamentale.

Reportage vidéo  |  Energies  |    |  Actu-Environnement.com
Production d'énergie à partir de micro-algues marine : le défi de l'industrialisation

Globalement, les procédés industriels utilisent peu la biomasse marine, encore assez peu connue. Des exceptions existent toutefois, dans les secteurs de la cosmétique et de l'agroalimentaire, par exemple avec la bien connue spiruline.

Micro-algues : le graal de la production d'agrocarburant durable

Alors que le manque de durabilité des agrocarburants de première génération produit à partir d'oléagineux terrestres est un fait quasiment admis, les recherches continuent pour viabiliser et industrialiser les procédés expérimentaux basés sur la valorisation de la totalité des plantes (agrocarburants de deuxième génération) mais aussi d'utilisation de microalgues marines (agrocarburants de troisième génération) à l'instar du projet Défi-algues porté par le laboratoire de Génie des procédés – environnement – agro-alimentaire (GEPEA).

Le labo qui réunit les équipes de Génie des procédés de l'Université de Nantes, de l'Ecole des Mines de Nantes et de l'ONIRIS (Nantes) et qui est associé au CNRS depuis le 1er janvier 2002 (UMR CNRS 6144) travaille à l'industrialisation de son procédé expérimental qui présente un bilan énergétique positif.

Réactions3 réactions à cet article

 

On incinère les algues vertes ,alors qu'on pourrait les transformer en
biocarburants ! Bien sûr, cela risque de les considérer comme une des
solutions d'avenir en cas de pénurie du pétrole ou complémentaire ?
voire de ne pas diminuer la pollution agricole? Mais, n'utilisons pas
les précieuses micro-algues ,nourritures de la faune et flore marine.

arthur | 02 juin 2011 à 17h07
 
 

Le vrai défi est celui de l'extrapolation économique des cultures de microalgues. Comme toutes les cultures de microorganismes, celles-ci sont relativement simples à petite échelle, en laboratoire et pour un nombre limité d'espèces qui supportent d'être isolées des autres espèces qui constituent la microbiodiversité des écosystèmes. Quand il faut produire des grammes ou des kilogrammes pas trop de problème.Cela est cher mais on vise alors des molécules très chères. Quand on vise les millions de tonnes, alors les problèmes de stérilité du milieu, de contrôle des cultures et de récolte de la biomasse deviennent insurmontables en terme de coûts.

Ecocrate | 03 juin 2011 à 10h47
 
 

Les micro algues representent une belle perspective comme l'ont déjà montré les nombreuses expérimentations réalisées dans les années 70 soit pour produire des molécules à haute valeur ajoutée, soit pour récupérer les molecules ou éléments toxiques, soit encore pour produire de la biomasse.
Si la culture et la pureté de la culture peut poser questions, elles sont souvent surmontées même en culture industrielle à l'air libre. Les principaux obstacles semblent être liés:
= aux conditions de culture favorisant la production spécifique de telles ou telles molecules intéressantes (Botryococcus peut dans certaines conditions produire des hydrocarbures, Dunianiella du glycerol etc...)
= à la récolte des algues par sédimentation et/ou centrifugation plus couteuse
= à l'extraction "non polluante" des molécules recherchées.
Ces difficicultés ont été prises en compte il y a déjà plusieurs années par de nombreux laboratoires Europeens et n'oublions pas les expériences menées à l'échelle industrielle par les Israeliens!
Oui! les algues représentent un excellent potentiel qui demande une implication politique de grande envergure et ne peut se satisfaire de bugets insuffisants liés aux effets "crises"
MP

MP | 07 juin 2011 à 17h37
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]