Actu-Environnement
 
   
 

Remaniement ministériel : Delphine Batho remplace Nicole Bricq à l'Ecologie

Politique  |    |  Actu-Environnement.com
Remaniement ministériel : Delphine Batho remplace Nicole Bricq à l'Ecologie

Jeudi 21 juin 2012, François Hollande, président de la République et Jean-Marc Ayrault, Premier ministre ont remanié l'équipe gouvernementale. Delphine Batho (PS), précédemment ministre déléguée à la Justice, remplace Nicole Bricq (PS) qui devient ministre du Commerce extérieur.

Le ministère de l'Ecologie perd une spécialiste de la fiscalité environnementale, l'ancienne ministre ayant rédigé en 1998 un rapport d'information parlementaire prônant un renforcement du principe pollueur-payeur. Delphine Batho, proche de Ségolène Royal, à laquelle elle a succédé au siège de député des Deux-Sèvres en 2007, est une spécialiste des questions de sécurité. Elle a notamment été secrétaire nationale chargée des questions de sécurité au PS de 2003 à 2008.

"Le changement… c'est déjà maintenant", ironise Agir pour l'environnement qui estime que "en pleine conférence internationale de Rio+20, ce changement est loin d'être la décision la plus judicieuse qu'ait prise le nouveau premier Ministre français". L'association note que "le remplacement de la ministre de l'écologie ressemble à une valse hésitation [et] s'étonne que le ministère de l'écologie puisse servir de variable d'ajustement dans un jeu de chaise musicale qui n'est pas à la hauteur des crises écologiques".

Le portefeuille élargi de Frédéric Cuvillier

Ce changement intervient alors que huit organisations écologistes, dont Greenpeace, France nature environnement, Guyane nature environnement, le WWF et la Fondation Nicolas Hulot déploraient le même jour l'annonce de la reprise des forages d'exploration pétrolière en Guyane. "Après moult tergiversations la décision calamiteuse est tombée", dénonçaient les ONG.

Par ailleurs, Frédéric Cuvillier, chargé des Transports, voit le périmètre de son ministère élargi. Il est désormais ministre délégué auprès de la ministre de l'Ecologie chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche. De même, Stéphane Le Foll est maintenant chargé de la forêt et devient ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt.

Réactions8 réactions à cet article

 

Magnifique !!!

Alors maintenant nous nous retrouvons avec une spécialiste des causes lycéennes qui a un BAC L et a lâché ses études d'histoires pour devenir responsable de SOS Racisme.

J'en conclue que pour avoir des responsabilités étatiques sur des sujets cruciaux, il faut avoir comme compétence une incompétence notoire.

Au secours !!!
Au secours !!

JCalvet | 22 juin 2012 à 13h35
 
 

Etait-ce le moment de faire ces remaniements , en pleines conférences de RIO? Quand à s'exprimer sur les raisons "profondes" de ce chambardement , abstenons-nous ,car nous avons affaire à des questions sensibles, que sont le transport, l'agriculture, la forêt, les risques industriels ,la pollution Air,EAU, Déchets, le Nucléaire , le Fossile , les ENR etc. Ces Ministres seront entourés de Conseillers et d'Experts, alors on attends de voir et juger après?

arthur | 22 juin 2012 à 13h39
 
 

La debacle est plus rapide que prévue...

c'était pourtant pas mal ficelé avec clairement une spécialiste de l'environnement. Le poid des lobbies a du être tel que les décideurs se sont inclinés. Nous ne sommes même pas à 100 jours des élections. ça sent l'aterrissage en vrille d'ici peu... Quant à la nomination d'incompétent notoire, no comment ! Cela permettra certainement d'abdiquer totalement devant les groupes de pression pétroliers, gaziers et nucléaires. Ils allaient tout changer.................:-)........

arthur duchemin | 22 juin 2012 à 15h05
 
 

Le changement va en effet vite arriver... Mais les écolos ne diront rien, trop contents d'avoir gagné quelques sièges à l'Assemblée.

Est-ce si inconcevable d'avoir un(e) spécialiste de l'environnement, du développement durable ou encore de la biodiversité à la tête de ce Ministère ?

Car en y mettant une spécialiste de la sécurité, cela montre bien à quel point les nouvelles forces politiques se contrefichent du développement durable et sont trop occupées à placer les amis d'un tel ou d'une telle ici ou là. Une vraie cour de récréation ce gouvernement !

Balala | 22 juin 2012 à 15h43
 
 

Scandaleux, car à l'époque le rang du ministère, contrairement au pacte écologique déjà signé, et le choix de Nicole Bricq posaient déjà question. Mais quelle est la légitimité, le poids et la crédibilité de Delphine Batho... expérience dans le domaine ... NON ... formation scientifique ou en droit de l'environnement ... NON. Alors un tel choix est-il sérieux et acceptable ? Nicolas Hulot a eu raison de se facher au grand journal de Canal+ du 19 juin dernier. Cette façon de considérer les défis écologiques avec une telle indifférence ou désinvolture et une telle compromission avec les lobbys est inadmissible et devrait être d'une époque révolue. Et les Verts comme d'habitude se taisent ...

me1951 | 22 juin 2012 à 16h03
 
 

Non c'est un progrès. On va mettre des caméras automatiques pour choper les pollueurs.

ET peut-être le pV automatique encore mieux.

audaces | 22 juin 2012 à 16h19
 
 

plouf,plouf,c'est toi qui sera ... ministre de l'écologie !!!Youpi

lio | 23 juin 2012 à 12h12
 
 

Madame la Ministre,

Un grand bon Ecologique serait marqué par une harmonisation nationale voir Européenne du tri et du recyclage des ordures ménagères, encombrants et autres polluants.
Je suis maire en Cote d'Or et délégué du SMHCO, merci de me donner un avis sur ce problème
Jean-Louis

Jean-Louis | 08 juillet 2012 à 12h36
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]