En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Monuments historiques : les députés lèvent la restriction au développement de l'éolien

Energie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Lors de l'examen en deuxième lecture du projet de loi relatif à la liberté de la création, à l'architecture et au patrimoine, le 22 mars, les députés ont supprimé les restrictions au développement de l'éolien ajoutées par le Sénat. Celui-ci avait en effet adopté un article qui prévoyait que les projets d'éoliennes "visibles depuis un immeuble classé ou inscrit au titre des monuments historiques [et…] situées dans un périmètre déterminé par une distance de 10.000 mètres" soient soumis à l'avis des Architectes des bâtiments de France.

La commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale avait, le 16 mars, allégé cette disposition en prévoyant un avis de la commission régionale du patrimoine et de l'architecture.

Finalement, les députés, sur proposition du Gouvernement et de députés PS, Verts et UDI, ont supprimé totalement cet article, au grand soulagement des acteurs du secteur. "Cet avis supplémentaire aurait participé à une surenchère administrative dans les procédures de développement éolien déjà extrêmement longues. En effet, il faut de 6 à 8 ans en France contre 2 à 4 en Allemagne pour développer un projet éolien", souligne France Energie Eolienne. Mais, ajoute le syndicat, "les professionnels maintiennent leur vigilance pour la suite de l'examen du texte de loi « Liberté de création, architecture et patrimoine » qui sera à nouveau étudié par le Sénat".

Réactions6 réactions à cet article

 

Errare humanum est, sed perseverare diabolicum :-(((((

Çà n'est pas parce que le nucléaire japonais avait obtenu le soutien "démocratique" de la majorité des parlementaires nippons que ...

Evidemment l’erreur éolienne aura moins de dramatiques conséquences pour moins de gens et pour moins longtemps

Qui potasse bien le sujet, loin des lobbies, ne peut pas être d'accord avec ce type d'éolienne.

Sagecol | 23 mars 2016 à 15h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

il est vrai que si j'avais des éoliennes à vendre je ferai tomber toutes les lois de protection qui pourraient freiner l'invasion... mais je suis dans le camp des Opposants quand j'ai compris que ces machines ne pourront jamais participer à l'extinction des Centrales nucléaires... il n'y a pas si longtemps on se repérait aux clochers d'églises ou de cathédrales comme celle de Chartes que l'on voit à des kilomètres... maintenant les Promoteurs éoliens ont le feu vert des Verts pour ignorer les monuments et les habitants

Triton | 24 mars 2016 à 06h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"Le feu vert des Verts" : pour ce qu'il en reste, hélas.

Ne confondons pas les éGologistes des Palais et autres conseils régionaux et les éCologiques de terrains.

Mais sur le fond les éoliennes pourraient partiellement contribuer à l'extinction des centrales nucléaires si leur impact n'était pas plus négatif que positif.

"Certains sont connus : le bruit (qui dépasse les 500 m de protection des habitations), la perturbation des ondes, les nuisances à l’esthétique des paysages, le gigantisme des installations…

D’autres sont moins connus : par exemple, les graves perturbations dans plusieurs élevages laitiers proches du parc éolien voisin des Quatre Seigneurs (sur Puceul, Abbaretz et Saffré), ayant entraîné des pertes sérieuses de revenus et des dommages sur la santé des exploitants.

Sont en cause des « courants vagabonds » en lien sans doute avec les courants d’eau souterrains". (Récent article d'un journal local breton)

Sagecol | 24 mars 2016 à 09h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ah, elle va être belle la France, avec ces moulins à vent à côté de tous nos sites remarquables un tant soit peu ventés !
Quand on parle lobbys, il ne faut pas se tromper d'adversaire ni se voiler la face : celui est éoliennes est terriblement efficace (Brothes à RTE), coûteux (CSPE : 6 milliards d'euros par an) et destructeur !

dmg | 24 mars 2016 à 12h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

On constate une fois de plus l'indifférence ,pour ne pas dire l'hostilité de nos députés pour tout ce qui relève du patrimoine naturel ou culturel.
Or ce patrimoine est le bien de tous ,le ciel n'est la propriété ni des élus locaux ou nationaux ,ni des fournisseurs d'énergie .
Ils vont ouvrir au saccage! nos paysages pour produire dans le cas le plus favorable 10 % de notre électricité . Et aussi pour le plus grand profit d'un lobby.
Victor Hugo ,au secours !

sirius | 24 mars 2016 à 15h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pas seulement le profit d'un lobby

Profit de communes

Profit d'élus

Profit de propriétaires

Profit de propriétaires-élus

Profit tout de même de quelques salariés français aussi

Sagecol | 24 mars 2016 à 15h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…