En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

OGM : l'alimentation contenant du maïs Bt176 impacterait la santé des vaches

Agroécologie  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

L'alimentation contenant du maïs génétiquement modifié (GM) Bt176 aurait un impact négatif sur la santé des vaches. Ce maïs GM n'est plus commercialisé aujourd'hui. "Au fil des années, et concomitamment à l'accroissement régulier de la part d'alimentation GM (de 0 à 40%), la proportion de vaches en bonne santé et à la production de lait élevée a diminué de 70% (proportion normale) à seulement 40%". Telle est l'une des principales observations rapportées dans une étude du professeur Gilles-Eric Séralini publiée le 22 janvier dans le Scholarly Journal of Agricultural Science.

Cette étude, qui a duré de 1997 à 2002, a porté sur un cheptel de 62 vaches (en moyenne annuelle) suivi pendant trois ans pour chacune des vaches étudiées. "Il s'agit de la plus longue étude et de la première réalisée dans une ferme", indique l'étude. Elle précise qu'un pic de mortalité a été enregistré dans le cheptel en 2002 avec 10% de décès. Ces décès sont intervenus après l'observation de parésies, sans hypocalcémie ni fièvre, mais associées à une insuffisance rénale et des problèmes de muqueuse ou épithéliaux.

Réactions4 réactions à cet article

 

Vous ne pourriez pas faire votre métier correctement les journalistes pour changer ????
Les vaches de Gottfried Glöckner ressuscitées par Gilles-Éric Séralini et les « Verts »...

Des milliards d'animaux d'élevage sont nourris dans le monde avec des aliments contenant, quelques fois quasi exclusivement, des OGM ; et des centaines de milliers, au bas mot, d'éleveurs n'ont relevé aucun problème de santé ou de productivité.
1 seul cas et youpi on a le bel article anxiogène qui fais du buzz !!!
Même Gp ne se mouille plus avec cet agriculteur.

Tout avait été expliqué a l’époque. Cet agriculteur a fait n’importe quoi avec ses vache (au niveau sanitaire (présence de botulisme… !). En bref : gestion lamentable du troupeau ; alimentation de mauvaise qualité sanitaire et déséquilibrée, avec taux élevé de mycotoxines et présence de bactéries botuliques ; transition abrupte d'un régime alimentaire à l'autre ; carences en minéraux ; suralimentation (avec un excès de 25 % pour l'énergie et 45 % pour les protéines).

yann | 01 février 2016 à 11h45
 
 

Bonjour yann,

Je crois que nous faisons notre travail lorsque nous utilisons le conditionnel. Cette brève ne fait que signaler une publication (qui est en lien dans l'article). Par ailleurs, vous noterez que l'article évoque les "observations" de l'étude, non pas les conclusions, puisqu'il n'y en pas pas.

Cordialement,

Philippe Collet Philippe Collet
01 février 2016 à 12h21
 
 

Mr Collet :
Bravo vous avez mis au conditionnel !!
Mais vous donner du crédit a une histoire qui était déjà très claire il y a plus de 10 ans :

La ferme appartenait aux beaux-parents de M. Glöckner et lui avait été transmise pour moitié par ceux-ci dans le cadre d'une société. Le tribunal de Francfort relève :
« L'épouse du plaignant [M. Glöckner], qui avait précédemment pris soin du ménage et des enfants, a quitté le domaine commun le 10 avril 2000 après des agressions physiques [tätliche Auseinandersetzungen]. »
On peut penser qu'avec le départ de l'épouse, l'expertise en élevage laitier a quitté la ferme, et que les déboires conjugaux et la procédure juridique du divorce ont entraîné un relâchement dans la gestion de l'exploitation. De fait, les premiers signes de la catastrophe se sont manifestés dix mois après.
Ce n'est pas un fait anodin pour cette lamentable histoire : en février 2004, M. Glöckner a été condamné à 30 mois fermes pour viol de son épouse et maltraitance de ses enfants.
Ils sont super les bien choisi vos témoins associé a séralini discrédité par les 5 académies des sciences française (les 5 académies d’accord ensemble sur le triste séralini…. c’est une grande première et du jamais vue)
Cela ne vous gêne pas de laisser sous-entendre que c’est personne mérite le moindre crédit.

C’est votre vision de la morale !

yann | 02 février 2016 à 09h00
 
 

Monsieur Collet,

La prochaine fois vous vous méfierez, je pense , de toute information issue de la sphère Séralini Lepage.

VD69 | 08 mars 2016 à 19h55
 
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…