Actu-Environnement
 
 

Etats-Unis : découverte d'un colza OGM ''sauvage''

Agriculture  |    |  Actu-Environnement.com
Une étude présentée le 6 août dernier au congrès international de l'Ecological society of America (ESA) vient d'établir que plus de la moitié des plants de colza collectés aux abords des routes du Dakota du Nord sont porteurs d'au moins un gène conférant une capacité de résistance à un herbicide total.

Les chercheurs, dirigés par Meredith Schafer, de l'Université d'Arkansas, ont sillonné près de 5.400 kilomètres d'autoroutes, de routes nationales et de comté. Ils ont d'abord confirmé la présence de colza génétiquement modifié dans la nature. Nouveauté : ces observations ont eu lieu à de grandes distances de cultures OGM. Cependant, ces routes seraient régulièrement empruntées par des camions transportant des graines OGM, ce qui pourrait expliquer une forte présence de colza transgénique dans cette zone.

Seconde nouveauté et non des moindres : les chercheurs ont constaté que deux des plants observés en bordure de route portaient chacun deux gènes de résistance au glyfosate et au glufosinate, deux désherbants non-sélectifs. Pourtant, ce type de colza à double résistance n'existe pas dans le commerce aujourd'hui. La nature aurait donc inventé un nouvel OGM…

Pas moins de deux millions de colza transgénique sont plantés aux Etats-Unis. Un chiffre qui devrait augmenter à l'avenir du fait de la demande croissante en agrocarburants.

Réactions3 réactions à cet article

 
Incontrolables les OGM

Les pro OGM et les scientifiques associés ont passé leur temps depuis 10 ans à garantir aux autorités et aux populations que tout était sous contrôle permanent, qu'ils ne perdaient jamais d'OGM, que les pollinisations croisées ne pouvaient se faire, que les hybridations avec des plantes sauvages étaient impossibles, que des mauvaises herbes résistantes aux herbicides employés ne pouvaient apparaitre, etc...ceci est un exemple supplémentaire que la plupart de ces allégations étaient évidemment fausses et qu'ils ne maitrisaient pas grand chose. Avec ces multinationales qui dominent ce marché il ne faut jamais croire les experts qui les soutiennent ni leurs cautions scientifiques.

A.H. | 10 août 2010 à 19h21
 
 
bien dit

C'était tellement évident que je me demande comment tout cela a été rendu possible ...
Maintenant, il faudrait que ces deux plantes génétiquement différentes et résistantes ne tombent pas sous le coup des brevets. çà leur ferait les pieds !c'est d'ailleurs déjà le cas et çà démontre l'absence totale du fameux contrôle ...
il faudra bien que l'institut des brevets américains remette en cause ce fameux principe d'équivalence en substance qui va finir d'empoisonner le monde par la nourriture en plus de l'eau et la terre...
Parce que si les plantes deviennent résistantes(les cultivateurs de coton indiens le répètent depuis quelques années déjà), les quantités de pesticides qui seront déversés vont vraiment tout détruire et cancériser la planète et l'humanité a jamais !

Moise44 | 12 août 2010 à 05h26
 
 
La nature invente un OGM ???

"...Pourtant, ce type de colza à double résistance n'existe pas dans le commerce aujourd'hui. La nature aurait donc inventé un nouvel OGM…"
Cette conclusion me semble pour le moins abusive. En effet, ce n'est pas parce que ce type de colza n'existe pas dans le commerce qu'il n'existe pas du tout. Il y a d'autres explications possibles à son existence que celle d'une "invention par la nature". Qui nous dit que ce colza n'est pas cultivé de manière illégale, à l'insu des autorités, dans des champs-laboratoires de Monsanto ? Cette remarque est un procés d'intention de ma part ? Oui je l'admets mais Monsanto nous a suffisamment prouvé à quel point elle pouvait, par ses méthodes maintenant bien connues, tromper les politiques et les consommateurs. Comment leur faire confiance ? N'oublions pas que pendant plus de 30 ans, Monsanto a vendu du Roundup soi-disant "biodégradable" et "sans risques pour l'environnement", et a ensuite été condamné pour publicité mensongère. Méfiance...

Joël | 12 août 2010 à 11h13
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]