En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Parc éolien-photovoltaïque : les nouvelles puissances raccordées sont en recul en 2015

Energies  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Selon les statistiques publiées ce 23 février par le ministère de l'Ecologie, le rythme de raccordement des installations éoliennes et solaires photovoltaïques a baissé en 2015 par rapport à 2014 qui avait été marquée par un net rebond.

Fin décembre 2015, la puissance du parc solaire photovoltaïque a atteint 6.549 MW, soit +16% par rapport à fin décembre 2014. Sur l'ensemble de l'année 2015, la puissance raccordée s'est élevée à 879 MW, soit –8% par rapport à 2014. Si l'on exclut la mise en service du parc géant de Cestas en Gironde (230 MW) au troisième trimestre 2015, le niveau de raccordement de 2015 est "comparable à celui de 2013, année qui avait souffert de l'impact du moratoire sur le photovoltaïque", souligne le Commissariat général au développement durable (CGDD) du ministère.

Le nombre de nouvelles installations photovoltaïques en 2015 a diminué de 39% par rapport à 2014 : "la baisse étant particulièrement marquée pour les installations de faible puissance". La puissance nouvellement raccordée a particulièrement chuté au quatrième trimestre 2015, avec seulement 83 MW. "Un si faible niveau de raccordements lors d'un trimestre n'avait pas été observé depuis le troisième trimestre 2009 pour la filière", a ajouté le CGDD.

Après une baisse "continue depuis fin 2013", la puissance globale des projets photovoltaïques en file d'attente s'est stabilisée, et a atteint 1.980 MW fin 2015. Toutefois, la puissance de ces projets "censés aboutir au cours des prochains mois, pour lesquels la convention de raccordement a été signée", a baissé de 24% entre fin septembre et fin décembre 2015. Cette baisse du rythme des raccordements pourrait "se poursuivre à court terme", prévient le CGDD.

Sur l'ensemble de l'année 2015, la production d'origine photovoltaïque s'est élevée à 6,7 TWh, soit une augmentation de 23% par rapport à 2014. Elle représente 1,4% de la consommation électrique nationale.

Hausse des projets éoliens en file d'attente

Concernant le parc éolien, sa puissance installée a atteint 10.308 MW fin 2015, soit +10% par rapport à fin 2014. Avec 932 MW nouvellement raccordés au cours de l'année, "2015 figure au cinquième rang des années en termes de puissance éolienne raccordée, derrière la période 2008 à 2010 de fort développement de la filière et derrière 2014", indique le CGDD. Le nombre de nouvelles installations éoliennes en 2015 a chuté de 29% par rapport à 2014.

282 MW d'éolien ont été raccordés au quatrième trimestre 2015, contre 441 MW ("niveau record") à la même période en 2014.

Toutefois, le nombre de projets éoliens en file d'attente "s'est accru tout au long de l'année 2015". Fin décembre 2015, les projets éoliens terrestres en file d'attente ont représenté une puissance totale de 7,3 GW. La puissance de ceux amenés à être raccordés dans les trimestres à venir, a augmenté de 1%. Concernant l'éolien en mer, la puissance des projets en file d'attente a augmenté de 8% pour atteindre 3,4 GW.

Grâce à un niveau soutenu au second semestre, la production éolienne a dépassé les 20 TWh en 2015. Ce qui représente une hausse de 25% par rapport à 2014. En 2015, les éoliennes fournissent 4,3 % de la consommation électrique nationale.

Réactions1 réaction à cet article

 

Il ne manque donc plus que 126858 éoliennes pour couvrir l'intégralité de notre production d'électricité.

Levieux | 24 février 2016 à 17h17
 
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]