En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Parlement européen alerte sur la non-atteinte des objectifs de biodiversité pour 2020

Nature / Ecologie  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com

"L'évaluation à mi-parcours de la stratégie européenne de la biodiversité 2011-2020 montre que des efforts supplémentaires considérables seront nécessaires pour atteindre les objectifs de 2020", a déclaré l'eurodéputé belge du groupe des Conservateurs et réformistes européens, Mark Demesmaeker.

Le Parlement européen a adopté mardi 2 février son rapport. Ce document est la réponse donnée au rapport sur l'état de la nature établi par l'Agence européenne de l'environnement. Il sera également la contribution du Parlement à l'évaluation de l'application par les États membres des directives Oiseaux et Habitats.

Sur ce point, le Parlement estime que "les directives Nature existantes de l'UE devraient être mieux mises en œuvre au lieu d'être révisées". Pour lui, la révision pourrait entraîner une période d'incertitude juridique avec le risque d'une protection affaiblie.

Ils soulignent la disparité existante sur ce sujet au niveau de l'Union européenne. Autre constat des députés : en 2012, seulement 58% des sites Natura 2000 disposaient de plans de gestion.

Concernant les contrôles, les parlementaires regrettent qu'une surveillance plus cohérente et efficace ne soit pas mise en place et que des sanctions dissuasives ne soient pas appliquées : ils appellent la Commission européenne à présenter une proposition législative sur les inspections environnementales.

Ils souhaitent également que cette dernière présente une proposition sur le développement d'un réseau transeuropéen d'infrastructures vertes et qu'elle favorise le développement d'une stratégie en partenariat avec les États membres sur des corridors écologique ciblant des espèces cibles.

Enfin, les parlementaires se sont également positionnés sur la question des pollinisateurs : ils attendent de la Commission et des Etats membre une initiative européenne sur ce sujet, en accordant une attention particulière à la résistance des ravageurs dans les plantes affectant notamment les abeilles (sur la base des politiques déjà menées dans les États membres.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]