Actu-Environnement
 
 

Deux sénateurs demandent une suspension sans délai du Cruiser

Agriculture  |    |  Actu-Environnement.com

Les sénateurs Joël Labbé et Alain Fauconnier, respectivement écologiste et socialiste, ont envoyé au ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire une lettre ouverte lui demandant de suspendre sans délai son autorisation de mise sur la marché du Cruiser, avant la commercialisation des graines de colza enrobées.

A la suite de la publication d'une étude sur l'impact du Cruiser sur les abeilles, même à faible dose, fin mars, le ministère de l'Agriculture a indiqué qu'il envisageait l'interdiction de l'usage de ce pesticide utilisé sur le colza, après ''réévaluation" du produit. L'avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) est attendu d'ici la fin du mois de mai. "A ce jour, les semences de maïs enrobées ont déjà été commercialisées et semées pour une grande partie. Vous avez demandé l'avis de l'Anses pour le 31 mai. Cette date sera trop tardive pour l'interdiction de mise sur le marché des semences de colza enrobées. Un délai beaucoup plus court est absolument nécessaire pour qu'une interdiction effective de mise sur le marché des graines de colza enrobées au « Cruiser OSR » puisse être prononcée", soulignent les élus.

Pour appuyer leur demande, les sénateurs citent l'exemple de voisins européens, l'Allemagne, l'Italie, Slovénie, qui ont interdit soit l'enrobage des semences de maïs et de colza avec du Cruiser, soit l'utilisation de tous les insecticides néonicotinoïdes sur maïs.

"Nous déplorons que le gouvernement français reste ambigu sur ce dossier. Nous constatons que chaque année le « Cruiser » reçoit une Autorisation de Mise sur le Marché. Les annulations de ces autorisations décidées par le Conseil d'Etat à plusieurs reprises ne changent pas la réalité. Ces décisions du Conseil d'Etat interviennent tard, après les semis. Cet insecticide est donc bel et bien appliqué sur un grand nombre de semences en dépit de ses conséquences sanitaires et environnementales connues et reconnues".

Réactions3 réactions à cet article

 

Bonjour,
Puis-je savoir, svp, en quoi consiste précisément "l'enrobage des semences" (et les atouts et inconvénients de cette méthode) ?
Merci d'avance.

Lionel | 27 avril 2012 à 11h03
 
 

Depuis plusieur années le cruiser en allemagne est utiliser sur colza (contrairerement à ce que l'on raconte) Pose de rucher dans les parcelle et constat de non perte de poids des colonies d'abeilles......

L'inra d'avignon à pu montrer une impact sur abeille avec des doses 5 fois inferieur à la dose l'étale. Seulement la dose utiliser représente quand même 30 fois celle potentiellement consomable sur une journée par des abeilles via des plantes traiter cruiser(l'inra ne dit d'ailleur pas le contraire) Buver un verre vous pourrez surement rentrer chez vous,buvez en trente et porté un sac à dos représentant la moitié de votre poids et plus de trente pourcent de vous ne retrouverez pas votre chemein non plus(puce collé sur abeille dans expé = moitié de sont poid)
Toutes ses études sont importantes mais ne peuvent etre interprété que par des personnes sachant de quoi elles parlent.
Pour Lionel
l'enrobage des semence permet par un tres fin pelliculage des semences de se premunir de certaines maladie ou insecte en utilisant quelque gramme /ha de matiere active seulement(au lieu d'épandre par traitement en plein avec un pulverisateur des produits phyto qui représentent plusieurs centaines de grammes de matieres actives/ha)

yanquirigole | 27 avril 2012 à 16h39
 
 

le cruiser c'est comme l'alcool au volant tolérance zéro yanquirigole(pas)

lio | 28 avril 2012 à 09h53
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]