En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Piétonnisation : la révolution des centres ville en marche

Les villes de demain pourraient permettre aux piétons de retrouver un espace public conçu pour et autour d'eux, avec une offre suffisante de transports en commun pour bannir petit à petit la voiture. Plusieurs villes ont commencé leur mutation et certaines ont de l'avance. Reportage à Montpellier.

Reportage vidéo  |  Aménagement  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com
Piétonnisation : la révolution des centres ville en marche

Amélioration de la qualité de l'air, diminution des nuisances sonores, environnement plus sécurisé et moins stressant, réappropriation de l'espace public, des commerçants plus visibles et accessibles, les intérêts de la piétonnisation sont nombreux. Pourtant, c'est une volonté politique parfois difficile à engager, ces mesures ne sont pas toujours populaires, les automobilistes, encore très nombreux, se plaignent de difficultés de circulation. Ils voient donc souvent d'un mauvais œil de nouvelles restrictions les concernant. A juste titre, car pour substituer des voies de circulation, il faut pouvoir proposer des alternatives.

Tout autour du centre de Montpellier (258.000 hab), on peut trouver des parkings en nombre suffisant. Pour les transports en commun, quatre lignes de tram desservent Montpellier et son agglomération. Toutefois, toutes les communes de l'agglomération ne sont pas desservies. Néanmoins, autour de la ville de vraies stations multimodales ont été mises en place proposant tram/bus/parking/location de vélos en libre service (velomagg). De cette façon, une grande partie des habitants de la métropole peut, si elle le souhaite, utiliser les transports en commun pour se rendre sur Montpellier.

La piétonnisation progresse mais la pollution persiste

La ville de Montpellier entend continuer sa politique de piétonnisation notamment avec la création d'un plan piétons. Elle prétend avoir le plus important espace piéton en France. Toutefois, il lui reste des zones de circulation automobile encore très polluantes "comme l'avenue de Toulouse, le boulevard Jaques Fabre de Morlhond, l'avenue de la Liberté, des axes structurants autour du centre ville", indique Fabien Boutonnet, responsable du service données chez Air Languedoc-Roussillon. Sur ces axes, les normes réglementaires ne sont pas respectées.

Récemment, la ville de Montpellier fut lauréate de l'appel à projet "Ville respirable en 5 ans". Elle va donc devoir mettre en œuvre des mesures radicales pour atteindre les objectifs fixés dans le cahier des charges, comme la mise en application de zones à circulation restreinte dans lesquelles l'accès sera réservé aux véhicules les moins polluants, une mesure qui risque encore de faire du bruit…

Crédits musique :

Marimba Mood / Julio Kladniew / Musicloops.com
Funny Jazzy / Musiquelibrededroits.com
Swing Sting / Richard Wilkinson / musicloops.com
Ultimate Drum'n'Bass / Musiquelibrededroits.com

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…