Actu-Environnement
 
 
 
 

Fonds européens pour l'éco-innovation : un levier de croissance verte pour les PME

Dev. Durable  |    |  Actu-Environnement.com

Doté d'un budget d'environ 220 millions d'euros pour la période 2008 à 2013, le programme européen Eco-innovation constitue un levier de croissance verte et de création d'emplois aux petites et moyennes entreprises ayant bénéficié d'une aide au cours des deux dernières années, souligne une étude, commandée par l'Agence européenne exécutive pour la compétitivité et l'innovation (EACI), publiée le 31 mai.

Le programme Eco-Innovation soutient des produits "qui ont fait leurs preuves" d'un point de vue technique et qui concourent à un meilleur usage des ressources naturelles de l'Europe. Cinq secteurs peuvent bénéficier d'aides : le recyclage des matériaux, l'eau, les matériaux de construction durables, les activités "vertes", le secteur de l'alimentation et des boissons. Les investissements "purement en faveur de l'efficacité énergétique ne sont pas couverts", rappelle la Commission européenne.

Plus de 240 projets financés par les fonds pour l'éco-innovation sont déjà en cours. Ces projets ont été conçus principalement par des PME "présentant des concepts novateurs nécessitant un capital initial pour valoriser leur potentiel de croissance", précise Bruxelles. Ils couvrent un large éventail de secteurs et d'activités allant de la production d'acide gras omega 3 à partir d'algues à la production de cuir sans polluants. "Les investissements des fonds pour l'éco-innovation de l'UE montrent un retour sur investissement de vingt pour un: chaque euro investi en a rapporté vingt à ses bénéficiaires. De plus, chaque projet soutenu a entraîné la création de huit emplois permanents à temps plein supplémentaires", indique l'étude, outre le fait "d'atténuer les effets sur l'environnement".

Le rapport souligne "des avantages verts considérables" dans le domaine de l'économie d'eau (170 millions m³), soit l'équivalent de la consommation annuelle d'une ville européenne de 350.000 personnes. La réduction des émissions de gaz à effet de serre (11,6 millions de tonnes si on inclut la réduction des émissions de CO2 grâce aux économies d'énergie) équivaut à la consommation d'électricité annuelle de 1,7 million de ménages européens, et les 609.000 tonnes de déchets en moins équivalent à la production annuelle de déchets d'une ville européenne de 125.000 habitants. "La valeur de ces économies environnementales s'élève à plus de 800 millions d'euros en 5 ans".

Cette nouvelle étude "montre que bonne gestion commerciale, création d'emplois et protection de l'environnement peuvent aller de pair et générer d'importants profits. Cela indique qu'il y a pour l'Europe dans les activités vertes une niche solide, qui peut assurer une croissance compétitive, efficace dans l'utilisation des ressources et durable", a déclaré Janez Potočnik, commissaire européen chargé de l'environnement.

En mai dernier, la Commission européenne a lancé un nouvel appel à candidatures doté de 31,5 millions d'euros, afin de sélectionner 45 autres projets d'éco‑innovation proposant des solutions environnementales nouvelles. Les entreprises européennes ont jusqu'au 5 septembre 2013 pour présenter leurs propositions.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]