Actu-Environnement
 
 
 
 

Parc national des Calanques : nouveau recours des chasseurs

Nature / Ecologie  |    |  Actu-Environnement.com

Après les pêcheurs et les plaisanciers fin mai, les chasseurs vont à leur tour déposer le 15 juin un recours devant le Conseil d'Etat pour demander l'annulation du décret de création du parc national des Calanques. Le texte paru le 19 avril au JO continue de faire polémique.

Selon l'AFP, la fédération des chasseurs des Bouches-du-Rhône et 

la Société provençale des chasseurs réunis déposeront ce recours, après les Amis de la rade et des Calanques le 25 mai qui réunit des pêcheurs et des professionnels du nautisme.

D'après l'avocat des fédérations de chasseurs Me Philippe Calandra cité par l'agence, "ce décret est l'assassinat de la chasse traditionnelle.

 Des promesses, des assurances données a accouché un décret chassicide, des territoires (de chasse, ndlr) de plus en plus réduits, une réglementation laissée au bon vouloir de bureaucrates (...) au profit d'une protection illusoire de l'environnement, dégradée par une surfréquentation du parc". Me Calandra a déploré aussi qu'aucune proposition des chasseurs n'ait été retenue au final, comme la présence au sein du comité scientifique du parc d'un spécialiste des lapins au CNRS, par ailleurs chasseur.

Un nouveau siège au conseil d'administration pour les pêcheurs professionnels avait été décidé lors des négociations autour du projet de parc. Une interdiction de chasse à moins de 200 mètres des habitations déjà existante sur la commune de Marseille avait également été décidée.

Réactions4 réactions à cet article

 

La chasse Oui, si effectivement écologiquement elle a un sens pour le bon équilibre de la nature et la limitation d'une espèce dominante, sinon cela ressemble a du massacre et cela devrait être interdit purement et simplement dans une civilisation évoluée en 2012.

arthur duchemin | 15 juin 2012 à 10h16
 
 

"Chasse traditionnelle" ... oui avec des arcs et des lances, c'est ça ? (ça, c'est la vraie chasse dans la nature ! ; ) et c'est encore plus respectable s'ils ont été fait-main par le chasseur)
Mais personnellement, quand je vois les armes de guerre qu'ils ont, je trouve ça bien peu "à 200 m des habitations"...
...Et enfin, il y a des lapins dans les calanques ?
En tout cas, entre les incendies accidentels et criminels, l'avancée des zones industrielles et pavillonnaires, les rejets liquides et solides dans la mer et la pêche au chalut, la forêt et les fonds marins avaient grand besoin de ce parc, depuis longtemps !

Lionel | 15 juin 2012 à 11h07
 
 

Je ne connais qu'une seule espèce dominante à éradiquer. Elle ne connait pas de limite, s'étend partout détruit tout et compte plus de 7 milliards d'individus sourds et aveugles.

garjp | 12 juillet 2012 à 19h06
 
 

IL N'EST PLUS POSSIBLE DE FAIRE COHABITER dans cet espace naturel qui n'est pas immense, les chasseurs avec les baigneurs, les randonneurs, les grimpeurs, qui deviennent nombreux.

Des fusils au milieu de tous ces usagers, c'est de la folie.

Les commissaires de l'enquête publique avaient préconisé à juste titre la fin de la chasse.

Ceux qui préparent le Parc ont voulu faire un geste en direction des chasseurs, concession inutile car les Tartarins, eux, refusent toute concession de leur côté.

Marius | 12 août 2012 à 02h06
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]