En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Commission européenne présente ses mesures pour sécuriser les approvisionnements en gaz

Energie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

La Commission européenne a présenté, le 16 février, ses mesures pour accroître la sécurité énergétique, travaux lancés en 2014 après les craintes de ruptures d'approvisionnement, liées à la crise ukrainienne. "Le paquet définit un large éventail de mesures destinées à renforcer la résilience de l'UE aux ruptures d'approvisionnement en gaz", indique le communiqué. Modération de la demande d'énergie, accroissement de la production énergétique en Europe (notamment à partir de sources d'énergie renouvelable), poursuite du développement d'un marché intérieur de l'énergie et diversification des sources d'énergie, des fournisseurs et des itinéraires d'approvisionnement font partie des mesures présentées.

Le paquet comprend une stratégie en matière de chauffage et de refroidissement, qui représentent 50% des besoins en énergie de l'Union européenne. L'objectif est d'éliminer les obstacles à la décarbonation dans les bâtiments et l'industrie, alors que ces postes consomment 75% d'énergies fossiles. Il s'agira de faciliter la rénovation des immeubles collectifs, de promouvoir des modèles d'efficacité énergétique pour les bâtiments publics, de renforcer la fiabilité des certificats de performance énergétique, d'accroître la part des énergies renouvelables dans les bâtiments. Dans l'industrie, la Commission européenne veut accélérer la récupération de l'énergie fatale.

Elle propose également un règlement sur l'approvisionnement en gaz qui vise à "passer d'une approche nationale à une approche régionale pour la conception des mesures destinées à renforcer la sécurité d'approvisionnement". Un principe de solidarité entre Etats membres est introduit afin que les services sociaux essentiels et les ménages soient approvisionnés en cas de crise. Une décision permettra aussi à la Commission d'avoir un droit de regard ex ante sur les accords signés entre les Etats membres et les pays fournisseurs. Enfin, la Commission définit une stratégie sur le gaz naturel liquéfié (GNL), "afin d'améliorer l'accès de tous les Etats membres au GNL en tant que source de gaz de substitution".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…