Actu-Environnement
 
 
 
 

Nigeria : le volume de pétrole déversé à Bodo par Shell serait ''60 fois supérieur'' aux estimations de Shell

Pollution  |    |  Actu-Environnement.com

Le pétrolier anglo-néerlandais Shell, responsable d'un déversement d'hydrocarbures en 2008 près de la ville de Bodo au Nigéria, aurait sous-estimé le volume de la fuite de l'oléoduc responsable de la marée noire, selon une évaluation indépendante du cabinet américain Accufacts établie à la demande d'Amnesty International et le Centre nigérian pour l'environnement, les droits humains et le développement (CEHRD).

Shell aurait estimé le volume total des déversements d'hydrocarbures entre le 5 octobre 2008 et 7 novembre 2008 (date de la fin de la fuite) à environ 1.640 barils… Or, le cabinet évalue de son côté entre 103.000 et 311.000 barils le déversement dans le Delta depuis le 28 août 2008, date du début de la pollution selon la population et les autorités de contrôle nigérianes ! Soit après 72 jours de fuite. '' La différence est ahurissante : même en prenant la fourchette basse de l'estimation d'Accufacts, le volume de pétrole déversé à Bodo était 60 fois supérieur à ce que Shell a affirmé à plusieurs reprises'' , a déclaré dans un communiqué Audrey Gaughran, chargée des questions relatives aux enjeux internationaux à Amnesty International. Le chiffre de Shell serait de 7,8 millions de litres déversés après 4 semaines de fuite contre plus de 49 millions de litres après 10 semaines confirmées par les autorités…

La communauté de Bodo, soutenue par des ONG, a décidé d'assigner Shell devant la justice britannique pour obtenir des compensations et une dépollution des zones ''adéquate''. La quantité de pétrole déversée par le pétrolier à Bodo pourrait être un point-clé de l'affaire judiciaire prévue cette année devant le tribunal londonien.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]