En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Solaire hybride : un rendement multiplié par quatre !

Les panneaux photovoltaïques classiques ont un rendement d'environ 15 à 20%, alors que les panneaux solaires hybrides qui produisent aussi de la chaleur affichent jusqu'à 60% de rendement. Une petite révolution s'annonce-t-elle dans le secteur du solaire ? Reportage.

Reportage vidéo  |  Energie  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com
Solaire hybride : un rendement multiplié par quatre !

L'idée est assez simple : lorsque les rayons du soleil inondent le panneau photovoltaïque, ils créent de l'électricité mais aussi de la chaleur, le tout est de réussir à la capturer. Il y a plusieurs concepts développés. Par exemple la société Base-innovation, située vers Bordeaux (33), piège la chaleur grâce à de l'air insufflé sous les panneaux. Cet air se charge des calories et grâce "à un échangeur thermique ultra performant, le système est capable de retransmettre jusqu'à 90% de la chaleur reçue sans déperdition", selon la direction. La société DualSun, située à Marseille (13), développe de son coté un système hybride qui fonctionne avec un fluide. Même principe, le fluide se réchauffe grâce aux rayons du soleil et l'effet est amplifié grâce à un échangeur thermique. L'un utilise de l'air, l'autre un fluide.

Les résultats sont semblables : un rendement 3 à 4 fois supérieur à une installation photovoltaïque de base. Même la production photovoltaïque est améliorée. L'air ou le liquide qui passe sous le panneau permet de stabiliser sa température, un point crucial lorsqu'on sait qu'à partir de 25°C les panneaux photovoltaïques voient leur performance diminuer (-0,4% de rendement pour chaque degré supplémentaire !). Ainsi, la société Base-innovation a mesuré cet effet de régulation de la température de ses panneaux par TÜV Reinland, un organisme allemand de certification. Leurs rendements seraient améliorés de 10% sur une année par rapport à un système photovoltaïque classique.

Un surcoût très vite amorti

Reste la question du coût d'investissement : entre 30 et 40% plus cher qu'une installation PV standard, mais au vu des gains de production d'énergie, le surcoût de départ est vite amorti selon les différents dirigeants qui proposent de l'hybride. Dans ces conditions, tous les voyants sont au vert et cette technologie est promise à un bel avenir. La jeune société DualSun a vendu 3.000 panneaux hybrides en 2015 et compte doubler ses ventes en 2016 notamment à l'étranger "où le marché du thermique est important, comme en Turquie", annonce le dirigeant.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…